La forêt de Fontainebleau, joyau de la nature

Avec plus de 22 000 hectares de nature préservée, la forêt de Fontainebleau est le plus grand espace naturel d’Ile-de-France. Depuis des siècles, cette belle forêt inspire et subjugue par ses exceptionnels paysages et l’enchantement qu’elle offre. Aimée des souverains, des artistes du 19ème siècle et de ses habitants durant des générations entières, tous ont en commun un attachement émotionnel unique pour ce poumon vert.

Située à 60 km au sud de Paris, entre Brie et Gâtinais, cette antique forêt de Bière est connue depuis le 17ème siècle sous le nom Forêt de Fontainebleau. Elle constitue la deuxième forêt domaniale de France, (la première étant celle d’Orléans avec 33000 hectares) elle se concentre principalement sur le territoire de la commune de Fontainebleau.

Son originalité est due également à la présence de sables, de platières et de chaos rocheux gréseux, témoins de son histoire géologique. qui ont créé les paysages pittoresques qui attirent les aficionados d’escalade, de varappe et de trekking rapide.

Elle fut un domaine de chasse prisé par les rois qui s’y installèrent dès le 10ème siècle pour y pratiquer la chasse à courre et la chasse au vol dans un premier temps puis, à partir de Louis XIV, la chasse au mousquet. Depuis cette époque, la plupart des souverains jusqu’à Napoléon III séjournèrent à Fontainebleau pendant leurs loisirs. Ce domaine a été choisi pour son immensité, l’abondance de gibier et surtout sa proximité avec Paris. Les rois considéraient la chasse à courre comme un excellent entraînement à la guerre.

À partir du milieu du 19ème siècle, peintres, écrivains, cinéastes, photographes, s’éprennent de la forêt de Fontainebleau, forgeant ainsi sa renommée.

Ces paysages de grès aux formes évocatrices (éléphant, tortue, chien), les chaos rocheux, déserts de sable, gorges, landes et futaies de feuillus ou de résineux attirent bon nombre d’artistes. Inspirés par son patrimoine remarquable, les peintres paysagistes ont élu domicile à Barbizon et installent leur chevalet en forêt. Camille Corot, Jean-François Millet, Henri Rousseau (le Douanier) et bien d’autres se succéderont, rejoints par les pionniers de la photographie comme Gustave Le Gray, Eugène Cuvelier, Georges Balagny en quête d’un studio en pleine nature. Sans oublier les poètes et écrivains naturalistes ou romantiques comme Etienne Pivert de Senancour, George Sand, Alfred de Musset, Gustave Flaubert, Victor Hugo ou Robert-Louis Stevenson qui furent alors les premiers à la découvrir et aimaient y exprimer son élégance et sa grandeur.

 

En 1861, attachés à ces paysages, quelques peintres de Barbizon, écrivains et promeneurs, sensibilisés aux thèses romantiques alors en vogue, obtiennent la création d’une Réserve artistique de plus de 1 000 hectares. Avant même la création du premier Parc national de Yellowstone (en 1872 en États-Unis), la forêt de Fontainebleau devient, dès lors, le premier espace naturel au monde à bénéficier d’une mesure de conservation de la nature.

 

Les Amis de la Forêt de Fontainebleau ont participé à la réalisation par l’IGN de la nouvelle carte à grande échelle (1 : 16 000, soit 1 cm = 160 m). Outre les différents sentiers de promenade, la carte est enrichie par de nombreux points d’intérêt. Cette carte très lisible sera une aide incontournable pour la découverte des sites remarquables de la Forêt de Fontainebleau. Elle est en vente dans la collection « Découverte des lieux d’exception ».

http://www.aaff.fr/index.php

Catalogue produits IGN 2021

Nouveau catalogue produit

Consultez »

Des idées de balades près de chez vous ?

Des idées de balades près de chez vous ?

En savoir plus »

 

Newsletter

Inscription à la newsletter

S'abonner »