Le vieux chemin

  • Thématique Randonnée
  • Mis à jour le 07/01/2017
  • Identifiant 157704
Placement du signalement : Annuler   Terminer
Sélectionner le fond de carte
PLAN IGN
PHOTOS AERIENNES
CARTES IGN MULTI-ECHELLES
TOP 25 IGN
CARTES DES PENTES
PARCELLES CADASTRALES
CARTES OACI
CARTES 1950 IGN
CARTE DE L’ETAT-MAJOR (1820-1866)
TOPO MONDE ESRI
Afficher les points d'intérêt à proximité
Hébergements
Hôtel
Hébergements divers
Auberge de jeunesse
Refuge
Camping
Relais château
Gîte/chambre d'hôtes
Village vacances
Informations
Infos tourisme / Office de tourisme
Arrivée
Point de rencontre
Départ
Autres informations
Etape, fanion
Lieux d'intérêts
Point d'intérêt naturel
Lieux d'intérêt divers
Château
Eglise, Abbaye, monastère
Lieu historique
Parc d'attractions
Réserve naturelle
Zone de pratique
Chute d'eau
Gorge
Monument & architecture
Patrimoine industriel
Point Shopping
Col
Histoires et légendes
Parcs et jardins
Patrimoine Mondial de l'Unesco
Patrimoine religieux
Art & Musées
Lac / Etendue d'eau
Lieux de mémoire
Parc animalier, Zoo
Points de vue, panorama
Producteurs
Boulangerie / Pâtisserie
Produit de la ferme
Dégustation
Viande et charcuterie
Alcool
Ferme bio
Artisans
Poisson
Restauration
Fast-Food
Pique-Nique
Restaurants / Brasserie
Tables d'hôtes
Cafés, Bars
Services et Commerces
Transport
Garage / Réparation
Banques / Distributeurs
Revendeur cartes IGN
Parking
Commerces
Location
Autre
Autre
Echelle  
durée / niveau
Rando pédestre
06h - Difficile
distance
18,4 km
type parcours
Boucle
altitude
1065 m 653 m 649 m -652 m
Voir le profil altimétrique »
Lieu de départ
90 prades-d'aubrac
12470 Prades-d'Aubrac
accessibilite
prestations payantes
Non
type(s) de sol
Bitume
Herbe
Mots clés
Plateau, Aubrac, Aveyron, Occitanie, Drailles, Boraldes, PradesdAubrac

Photos & vidéos (3)

description

D’anciennes drailles, encore fréquentées par les troupeaux, longent la «boralde» du Merdanson, vallée profonde et encaissée, pour rejoindre les «montagnes».

Point de départ / Parking : D19 - à la sortie de Prades, en direction de Brameloup (relais Télécom)

Du relais Télécom, prendre à droite le chemin empierré. À la première intersection, tourner à droite. Au carrefour suivant, en vue du Puech de la Borie, descendre à gauche vers le ruisseau par un sentier étroit. Franchir le ruisseau en empruntant le pont, puis remonter à droite et suivre le chemin à gauche sur 50 m.
En haut du hameau des Crouzets, monter à gauche entre deux haies, sur le “chemin de l’Evêque”. Continuer sur 2 km. Emprunter la petite route à droite jusqu’au Vialaret.
Dans le virage en épingle que décrit la route, prendre à gauche la petite route. Contourner par en-dessous les bâtiments de ferme et, à la fourche suivante, poursuivre vers la droite. Continuer tout droit sur 2 km environ, avant de bifurquer à droite. Traverser le ruisseau de Bru et remonter à droite par une large allée jusqu’à Born.
Dans Born, en face l’église, prendre la petite rue qui descend. Au carrefour suivant, prendre la route à droite, puis le chemin à gauche après le dernier bâtiment agricole. Après la source captée, prendre le chemin encaissé qui descend à droite et le suivre sur 1 km environ.
À la route, prendre à gauche sur 500 m, puis le premier chemin à gauche qui conduit à la Vayssière. Suivre le chemin goudronné, puis continuer en face sur la route de Lunet jusqu’aux Escures.
À la sortie du hameau, descendre à droite par un sentier très encaissé qui
conduit à Lunet. Traverser le village. Passer sous le cimetière. À la croix, tourner à droite. Après la dernière maison, descendre le chemin à gauche. Traverser le ruisseau en empruntant le pont. Remonter dans le bois et continuer sur le chemin principal.
Prendre à gauche et continuer jusqu’à une petite route que l’on suit à droite jusqu’à la Borie. Traverser le village et revenir à Prades par la D 19. Dans Prades, prendre la ruelle à droite, face à l’Hôtel Moderne. Rejoindre la D 19 en haut du village et tourner à droite pour rallier le point de départ.

balisage

le balisage de cette randonnée est en jaune

petites routes

par endroits, le circuits empruntent des petites routes très peu fréquentées.

la flore sur l'Aubrac

sur l'Aubrac, les prairies broutées par les bovins, ou les prairies de jauche, se composent de nombreuses espèces qu’il serait fastidieux d’énumérer. Rappelons simplement qu’un mètre carré de pelouse compte souvent plus de 50 espèces différentes ! Les pensées sauvages forment parfois de grands tapis mêlés aux genêts saggités ou aux lotiers ; les jonquilles et les narcisses qui se succèdent aux mois de mai et juin sont innombrables.
L’arnica, la gentiane jaune, l’euphorbe d’Irlande et les campanules sont aussi très importants.
Nous vous invitons à respecter cette flore exceptionnelle

Points d'interêt (5)

A

Les Crouzets : son église et la croix

Eglise, Abbaye, monastère
Isolé par deux profondes vallées, le hameau s’étire sur une longue échine entre Prades et Lunet. Le long de la route qui y mène, plusieurs hameaux présentent une architecture montagnarde, parmi lesquels le Vialaret, et le manoir de Fabrègues, grosse bâtisse du XVII° s.
Le village se compose de deux parties : Les Crouzets proprement dit comprend l’église, le presbytère, l’ancienne école et une maison d’habitation. Au-delà, s’étend le village du Ranq, appuyé à un énorme rocher sommé de la vieille croix de “l’Oradou”.
L’église des Crouzets est intéressante. Elle est rurale, mêlant architecture romane et gothique, avec un portail d’influence Renaissance. Tabernacle provenant de l’ancienne église d’Aubrac. Au centre du cimetière, une remarquable croix gothique sculptée.
Informations complémentaires
33 les crouzets
12470 Prades-d'Aubrac
kilomètre 2,90
latitude 44.5319
altitude 872 m
longitude 2.96104
Voir la fiche du point d'intéret »
B

Le village de Born

Lieux d'intérêt divers
Déplacé vers 1600 à la suite d’une épidémie de peste, c’est du moins ce que prétend la tradition, le village de Born, à 1060 m d’alt., est le plus élevé et le plus septentrional de la commune de Prades d'Aubrac. Dès le Moyen Âge, les seigneurs de Canilhac et les doms d’Aubrac concèdent des terres à ses habitants. Aujourd’hui encore, ces terres sont indivises. Ne devant compter que sur ses propres ressources, la communauté avait tendance à vivre en autarcie, chacun apportant, selon ses dispositions et ses goûts particuliers, un savoir-faire qu’il mettait à la disposition de tous. Ce système d’entraide et de travail en commun semble avoir remplacé ici les services communaux (four ou moulin).
Informations complémentaires

12470 Prades-d'Aubrac
kilomètre 8,29
latitude 44.5496
altitude 1056 m
longitude 2.99088
à proximité
Voir la fiche du point d'intéret »
C

Le village de Lunet

Patrimoine religieux
Lunet compte quelques maisons anciennes, dont certaines du XVII° s., en schiste et calcaire. Le prieuré de Lunet dépendait, à l’origine, de l’abbaye bénédictine de Menat (Puy de Dôme) avant de passer dans le giron de la Dômerie d’Aubrac au XIV° s.
Le couvent, fondé en 1705, prit le nom de couvent de l’Union ou Filles du travail. Les jeunes filles qui y entraient faisaient vœu simple de célibat et gardaient le costume civil.
Au centre du cimetière, qui, comme au Moyen Âge, est au cœur du village, se dresse une grande croix dont le fût octogonal est orné de moulures gothiques.
Avant d'arriver au village, le long de la route, de belles vues sur la coulée de lave de Corbières.
Informations complémentaires
268 lunet
12470 Prades-d'Aubrac
kilomètre 14,15
latitude 44.5135
altitude 722 m
longitude 2.95588
à proximité
Voir la fiche du point d'intéret »
D

Le château de Salle

Château
à 1 km au sud de Prades, il fut l’un des principaux lieux de séjours des doms d’Aubrac dès le XIV° s., et le berceau, en 1460, de François d’Estaing, évêque de Rodez. Du château primitif, transformé en corps de ferme, il ne subsiste qu’un corps de logis flanqué d’une tour d’angle circulaire couronnée de mâchicoulis.
Informations complémentaires

12470 Prades-d'Aubrac
kilomètre 17,02
latitude 44.5292
altitude 815 m
longitude 2.94159
Voir la fiche du point d'intéret »
E

L'église gothique de Prades d'Aubrac

Eglise, Abbaye, monastère
L’administration de la paroisse de Prades est confiée en 1179 aux soins des religieux de la Dômerie d’Aubrac, fondée par Adalard, vicomte des Flandres au XII° s.
Outre le rôle d’escorte et de refuge pour les pèlerins qui traversent le plateau, ces religieux font régner l’ordre et la justice (Pendouliou).
Au XVI° s., l’ensemble de la commune actuelle de Prades est sous tutelle de la Dômerie.
Le Père André procède à la reconstruction de l’église, de 1540 à 1546. Mais déçu par l’accueil réservé à son œuvre, il fait placer une inscription sous le porche “Il est difficile de faire quelque chose qui soit au goût de tout le monde”. Il meurt au château de Salle le 16 mai 1546.
L’église, achevée par son successeur Georges d’Armagnac, est l’une des rares en Rouergue, à posséder des clés de voûte pendantes. Mêlant styles gothique et renaissance, elle est parmi les plus remarquables du Rouergue et mérite une visite attentive.
Le porche abrite, au-dessus du portail, une pietà du XV° s. en pierre polychrome.
À l’intérieur, la chaire, composée de 6 blocs de pierre, a été conservée, et des fresques sont encore visibles sur certains murs.
Informations complémentaires
95 prades-d'aubrac
12470 Prades-d'Aubrac
kilomètre 17,87
latitude 44.5332
altitude 864 m
longitude 2.93905
à proximité
Voir la fiche du point d'intéret »
Note moyenne
  • Imprimer »
  • Commenter /
    Evaluer »
  • Exporter sur GPS »
  • Signaler une anomalie »
  • Synchroniser sur mobile »
    Synchroniser sur mobile

      • Le parcours ou point d'intérêt est disponible pour être synchronisé avec un application mobile compatible.


    Consultez la liste des applications compatibles avec IGNrando‘.



    Consultez le processus de synchronisation.


  • Ajouter aux favoris »
  • Partager
    Partager

    Sur les réseaux sociaux


    Par mail