L’ancien cloître des Cordeliers

  • Thématique 
  • Mis à jour le 07/01/2020
Placement du signalement : Annuler   Terminer
Sélectionner le fond de carte
CARTES / IGN
SCAN EXPRESS / IGN
CARTES TOPOGRAPHIQUES / IGN
CARTES TOPOGRAPHIQUES MONDE / ESRI
CARTES LITTORALES / SHOM/IGN
CARTES AERONAUTIQUES OACI / IGN
PHOTOS AERIENNES / IGN
CARTES DES PENTES / IGN
Afficher les points d'intérêt à proximité
Hébergements
Gîte/chambre d'hôtes
Village vacances
Hôtel
Divers
Auberge de jeunesse
Refuge
Camping
Relais château
Informations
Etape, fanion
Infos tourisme / Office de tourisme
Arrivée
Point de rencontre
Départ
Autres informations
Lieux d'intérêts
Art & Musées
Lac / Etendue d'eau
Lieux de mémoire
Parc animalier, Zoo
Points de vue, panorama
Patrimoine religieux
Château
Eglise, Abbaye, monastère
Lieu historique
Parc d'attractions
Point d'intérêt naturel
Divers
Chute d'eau
Gorge
Monument & architecture
Patrimoine industriel
Réserve naturelle
Zone de pratique
Col
Histoires et légendes
Parcs et jardins
Patrimoine Mondial de l'Unesco
Point Shopping
Producteurs
Artisans
Poisson
Boulangerie / Pâtisserie
Produit de la ferme
Dégustation
Viande et charcuterie
Alcool
Ferme bio
Restauration
Cafés, Bars
Fast-Food
Pique-Nique
Restaurants / Brasserie
Tables d'hôtes
Services et Commerces
Commerces
Location
Transport
Garage / Réparation
Banques / Distributeurs
Revendeur cartes IGN
Parking
Autre
Autre
Echelle  
latitude
44.9943
longitude
-0.4458
altitude
42 m
adresse
Saint-andre-de-cubzac
accessibilite

Photos & vidéos (1)

description

En 1628, la cité disposant d’un clergé réduit, la fondation d’un couvent de Cordeliers tant souhaitée a été décidée, dans un contexte de remarquable expansion religieuse. Les registres des comptes du couvent en énumèrent les bâtiments : l’église romane Saint-Etienne réparée et garnie d’ornements, le cloître, les cellules des moines, le chapitre, la cuisine, le réfectoire, les pièces annexes, sans oublier le grand chai et l’enclos planté en vignes. Les fouilles archéologiques de 1984, qui ont exhumé les fondations du portail occidental et celles d’une partie des murs de la nef de l’église romane, ont mis au jour des sépultures mérovingiennes et du XVIIIe siècle. Les sarcophages mérovingiens ont été conservés in situ ; on peut les voir au travers des dalles de sol vitrées. Dans des vitrines sont exposés les nombreux objets découverts au cours des fouilles.
Publié par Gironde Tourisme

Gironde Tourisme

  • Imprimer »
  • Commenter /
    Evaluer »
  • Signaler une anomalie »
  • Synchroniser sur mobile »
    Synchroniser sur mobile

      • Le parcours ou point d'intérêt est disponible pour être synchronisé avec un application mobile compatible.


    Consultez la liste des applications compatibles avec IGNrando‘



    Consultez le processus de synchronisation.


  • Ajouter aux favoris »
  • Partager
    Partager

    Sur les réseaux sociaux


    Par mail