Randonnez dans les forêts d'Ile-de-France

 

Les forêts d’Île-de-France sont une belle occasion de profiter de l'été indien pour randonner autour de Paris, découvrir la richesse de notre biodiversité et ces paysages imprégnés par l'histoire des rois de France, des peintres ou des philosophes. Explorez les forêts d'Île-de-France avec IGNrando' »

 

Cet hiver, explorez la montagne en raquette

Parce que la montagne l’hiver ne se résume pas au ski Alpin ou au snowboard, nous vous proposons de (re)découvrir la rando en raquette…

La raquette, c’est l’esprit pionner (e) seul (e) au monde dans le désert blanc ! Vous explorez la nature loin de l’agitation des pistes de ski et des remontées mécaniques. C’est également une démarche plus douce pour appréhender la montagne et plus respectueuse de l’environnement et de sa biodiversité.

Payage de montagne enneigé

La rando en raquette, c’est aussi un véritable allié santé ! En exerçant cette activité, vous faites travailler plus de 85% de vos muscles, vous dépensez entre 500 et 700 calories pour une heure de pratique et vous renforcez votre système cardiovasculaire au rythme des dénivelés.

Mais comment s’utilisent ces drôles d’engins ? Les raquettes ont la particularité d'augmenter la surface de contact avec la neige. Vous évitez ainsi de vous enfoncer dans la poudreuse et vous progressez sans risque d’abîmer les chemins.  C’est utile pour vous et surtout utile pour ceux qui passent après vous !

Si vous adoptez une approche plus "freeride" (oui ça existe aussi en raquette) et que vous souhaitez sortir des sentiers balisés, vous pouvez faire appel à un guide. Ce professionnel d’expérience saura vous dévoiler les plus beaux recoins de la montagne en toute sécurité. Il est par ailleurs indispensable de disposer du matériel adéquat. La montagne reste une nature sauvage, surtout en hors-piste. Des précautions sont impératives. L’indispensable DVA (Détecteur de Victime d’Avalanche) ou ARVA (Appareil de recherche de victime d’avalanche) est fortement conseillé, ainsi qu’une sonde et une pelle. Le premier permet de repérer le signal et se porte comme un holster sous la deuxième couche de vêtement. La sonde permet de localiser à quelle profondeur de neige la victime est ensevelie et la pelle permet bien évidemment de la dégager. Avec ces trois éléments de sécurité, il faut compter 15 mn pour sortir une personne sous un mètre de neige. Au-delà de 45 mn, les chances de survie diminuent de 25 %.

Pour anticiper le risque d’avalanche en préparant votre itinéraire utilisez la carte des pentes disponible sur IGNando’ (site et application). Réalisée en collaboration avec des acteurs de la montagne, elle offre une lecture directe de l’inclinaison des pentes pour mieux appréhender les zones à risque d’avalanche dans les massifs métropolitains. Elle identifie avec précision les pentes supérieures à 30 ° et propose un zonage en quatre classes des pentes selon leur inclinaison. Pour une estimation plus fine du risque, elle peut également être croisée avec d’autres informations telles que l’orientation des pentes ou des données comportementales comme la fréquentation des sites.

Carte des pentes IGN

Enfin pas de départ sans avoir vérifié la météo ! Le site Météo France édite tous les jours un BERA (Bulletin d’Estimation du Risque d’Avalanche) avec un indice de 1 à 5.

Alors si tous les voyants sont au vert et que vous avez soif de découverte à l’écart des pistes de skis, chaussez vos raquettes et en route !

Devant l’engouement suscité par cette activité ces derniers temps, les stations proposent de nombreux itinéraires balisés et sécurisés. N’hésitez pas à leur demander conseil. Vous pouvez aussi consulter tous les parcours disponibles sur IGNrando’.

 

Découvrez NOS PARCOURS EN RAQUETTE A NEIGE