Randonnez dans les forêts d'Ile-de-France

 

Les forêts d’Île-de-France sont une belle occasion de profiter de l'été indien pour randonner autour de Paris, découvrir la richesse de notre biodiversité et ces paysages imprégnés par l'histoire des rois de France, des peintres ou des philosophes. Explorez les forêts d'Île-de-France avec IGNrando' »

 

CIRCUIT DU MARAIS AUDUBON

  • Thématique Balade
  • Mis à jour le 16/09/2022
  • Identifiant 189024
Placement du signalement : Annuler   Terminer
Sélectionner le fond de carte
PLAN IGN
PHOTOS AERIENNES
CARTES IGN MULTI-ECHELLES
TOP 25 IGN
CARTES DES PENTES
PARCELLES CADASTRALES
CARTES OACI
CARTES 1950 IGN
CARTE DE L’ETAT-MAJOR (1820-1866)
Open Street Map
Afficher les points d'intérêt à proximité
Hébergements
Hôtel
Hébergements divers
Auberge de jeunesse
Refuge
Camping
Relais château
Gîte/chambre d'hôtes
Village vacances
Informations
Infos tourisme / Office de tourisme
Arrivée
Point de rencontre
Départ
Autres informations
Etape, fanion
Lieux d'intérêts
Château
Eglise, Abbaye, monastère
Lieu historique
Parc d'attractions
Point d'intérêt naturel
Lieux d'intérêt divers
Chute d'eau
Gorge
Monument & architecture
Patrimoine industriel
Réserve naturelle
Zone de pratique
Col
Histoires et légendes
Parcs et jardins
Patrimoine Mondial de l'Unesco
Point Shopping
Art & Musées
Lac / Etendue d'eau
Lieux de mémoire
Parc animalier, Zoo
Points de vue, panorama
Patrimoine religieux
Producteurs
Boulangerie / Pâtisserie
Produit de la ferme
Dégustation
Viande et charcuterie
Alcool
Ferme bio
Artisans
Poisson
Restauration
Fast-Food
Pique-Nique
Restaurants / Brasserie
Tables d'hôtes
Cafés, Bars
Services et Commerces
Transport
Garage / Réparation
Banques / Distributeurs
Revendeur cartes IGN
Parking
Commerces
Location
Autre
Autre
Echelle  
durée / niveau
Rando pédestre
02h30 - Facile
distance
15,6 km
type parcours
Boucle
altitude
7 m 11 m 1 m -15 m
Voir le profil altimétrique »
Lieu de départ
44220 Couëron
accessibilite
prestations payantes
Non
type(s) de sol
Bitume
Mots clés
MARAIS, AUDUBON, coueron

Photos & vidéos (1)

description

Les marais de Couëron, connus sous le nom du marais Audubon, font partie d'un vaste ensemble de marais estuariens à proximité de la Loire.
Nommées en référence à l'ornithologue couëronnais Jean-Jacques Audubon qui a séjourné à la Gerbetière, ces zones humides constituent un patrimoine naturel et un lieu privilégié pour de nombreuses espèces animales et végétales.

Saisonnalité

Cette balade est plus agréable en printemps et en été. En hiver, des bottes peuvent être nécessaires.

Respect des lieux

Nous vous remercions de respecter l'environnement naturel du marais en évitant de pénétrer dans les prairies, de gêner les animaux et de cueillir des fleurs : des jumelles ou un appareil photo permettent de voir ou garder un souvenir sans nuire à l'environnement !

Carnet de balade

Si vous souhaitez en savoir plus sur l'histoire de ces marais et avoir des informations sur les différents points d'étape, des carnets de balade sont à votre disposition sur le site internet de la ville de Couëron (rubrique "Culture"), ainsi qu'en format papier à la mairie et à la médiathèque.

Points d'interêt (4)

A

Vue sur La Loire et le marais Audubon

Points de vue, panorama
Informations complémentaires

44220 Couëron
kilomètre 0,51
latitude 47.2114
altitude 6 m
longitude -1.75359
Voir la fiche du point d'intéret »
B

La Gerbetière

Lieu historique
La Gerbetière est une maison noble dont le nom vient de gerberie, lieu où étaient stockés les blés. En 1781, elle est acquise par Jean Audubon, capitaine de navire et père de Jean-Jacques.
Jean-Jacques Audubon, né à Saint-Domingue en 1785, a passé à la Gerbetière quelques années de son enfance, notamment pendant la période révolutionnaire. Il y fait ses premiers dessins, attiré par les marais environnants qui portent aujourd’hui son nom. En 1803, il embarque pour l’Amérique, où il finit par se consacrer entièrement à l’étude et à la peinture des oiseaux. Son œuvre majeure, Les oiseaux d’Amérique, est un véritable chef d’œuvre. Aujourd’hui, Jean-Jacques Audubon est connu de tous les Américains. La National Audubon Society est une des organisations environnementales les plus puissantes d’Amérique du Nord.
Informations complémentaires

44220 Couëron
kilomètre 1,43
latitude 47.2125
altitude 10 m
longitude -1.74619
Voir la fiche du point d'intéret »
C

L'ETIER DE LA MUSSE

Points de vue, panorama
Autrefois marais appartenant au marquis de la Musse, cette vallée fut remembrée en 1957 après le creusement d'un canal terminé en 1923. Des syndicats sont chargés aujourd'hui de veiller à la maîtrise de l'eau.
Informations complémentaires

44360 Saint-Étienne-de-Montluc
kilomètre 7,32
latitude 47.2412
altitude 3 m
longitude -1.7979
Voir la fiche du point d'intéret »
D

LA TOUR DE BUZAY

Autre
La richesse de cette abbaye provenait du revenu de ses métairies et de l'exploitation du sel dans la Baie de Bourgneuf.Au XVIIIe siècle, l'abbaye connut une grande période de prospérité en faisant appel à un ingénieur, formé dans le marais poitevin, pour poldériser les marais. C'est à cette époque que fut creusé le canal de Buzay, pour faciliter la navigation entre la Loire et le Lac de Grandlieu, par les derniers seigneurs de Retz : les Binet de Jasson.A la Révolution française, l'abbaye devint propriété nationale. Les biens furent vendus aux enchères.L'endroit, quelques années après, fut occupé par les troupes républicaines, pendant les guerres de Vendée. Les Royalistes y mirent le feu, en détruisant la totalité de l'abbaye.Seule cette tour, un ancien clocher, garde la mémoire de ce site disparu.HISTOIRE DE L'ABBAYE NOTRE-DAME-DE-BUZAYLa duchesse Ermengarde, mère de Conan III duc de Bretagne, était très pieuse. Apprenant que Saint Bernard de Clervaux cherchait un endroit pour installer un monastère, elle demanda alors à son fils de faire don de ses terres marécageuses de l'île de Buzay. Celui-ci put alors fonder en 1135 l'abbaye Notre-Dame-de-Buzay.Cependant, lors de sa nouvelle visite en 1142, saint Bernard s'aperçut que l'abbaye n'était pas construite et que ses moines habitaient des bâtiments insalubres. Il ordonna par conséquent au duc de Bretagne de s'exécuter. L'abbaye fut de ce fait fondée une seconde fois en 1144.Les prairies étaient fertiles et les moines s'enrichirent très vite. L'abbaye est devenue à cette époque l'une des dix abbayes les plus riches de France. Les moines de Buzay possédaient beaucoup de terres en pays de Rais (aujourd'hui Pays de Retz). Ils ont ainsi joué un rôle majeur dans le développement économique de la région.Toutefois la guerre de succession de Bretagne et la guerre de Cent Ans furent néfastes aux échanges de l'abbaye. Elle dût vendre des parcelles de terres aux seigneurs. L'abbaye fut alors détruite en 1373. Elle a ensuite été reconstruite en 1755 mais elle sera incendiée en 1795 par les armées vendéennes pendant la Révolution. Les biens restants seront vendus comme biens nationaux en 1805.Une visite commentée de ce site est possible au moment des journées européennes du Patrimoine de septembre. (Le reste de l'année, le site est non accessible).
Informations complémentaires
Buzay
44640 ROUANS
kilomètre 11,89
latitude 47.2068
altitude 0 m
longitude -1.82539
Voir la fiche du point d'intéret »
Publié par Ville de Couëron

Ville de Couëron

Note moyenne
  • Imprimer »
  • Commenter /
    Evaluer »
  • Exporter sur GPS »
  • Signaler une anomalie »
  • Synchroniser sur mobile »
    Synchroniser sur mobile

      • Le parcours ou point d'intérêt est disponible pour être synchronisé avec un application mobile compatible.


    Consultez la liste des applications compatibles avec IGNrando’.



    Consultez le processus de synchronisation.


  • Ajouter aux favoris »
  • Partager
    Partager

    Sur les réseaux sociaux


    Par mail


Cartes associées