Le lac Gary par le Vet

  • Thématique Balade
  • Mis à jour le 17/09/2019
  • Identifiant 26543
Placement du signalement : Annuler   Terminer
Sélectionner le fond de carte
PLAN IGN
PHOTOS AERIENNES
CARTES IGN MULTI-ECHELLES
TOP 25 IGN
CARTES DES PENTES
PARCELLES CADASTRALES
CARTES OACI
CARTES 1950 IGN
CARTE DE L’ETAT-MAJOR (1820-1866)
TOPO MONDE ESRI
Afficher les points d'intérêt à proximité
Hébergements
Auberge de jeunesse
Refuge
Camping
Relais château
Gîte/chambre d'hôtes
Village vacances
Hôtel
Hébergements divers
Informations
Arrivée
Point de rencontre
Départ
Autres informations
Etape, fanion
Infos tourisme / Office de tourisme
Lieux d'intérêts
Chute d'eau
Gorge
Monument & architecture
Patrimoine industriel
Réserve naturelle
Zone de pratique
Col
Histoires et légendes
Parcs et jardins
Patrimoine Mondial de l'Unesco
Point Shopping
Art & Musées
Lac / Etendue d'eau
Lieux de mémoire
Parc animalier, Zoo
Points de vue, panorama
Patrimoine religieux
Château
Eglise, Abbaye, monastère
Lieu historique
Parc d'attractions
Point d'intérêt naturel
Lieux d'intérêt divers
Producteurs
Dégustation
Viande et charcuterie
Alcool
Ferme bio
Artisans
Poisson
Boulangerie / Pâtisserie
Produit de la ferme
Restauration
Pique-Nique
Restaurants / Brasserie
Tables d'hôtes
Cafés, Bars
Fast-Food
Services et Commerces
Banques / Distributeurs
Revendeur cartes IGN
Parking
Commerces
Location
Transport
Garage / Réparation
Autre
Autre
Echelle  
durée / niveau
Rando pédestre
09h30 - Difficile
distance
15,8 km
type parcours
altitude
2484 m 2055 m 815 m -2053 m
Voir le profil altimétrique »
Lieu de départ
Entraigues
accessibilite
prestations payantes
Non
type(s) de sol
Mots clés
sportifs

description

Cet itinéraire balisé est le seul qui permet d'accéder au magnifique lac Gary logé dans cette apparente citadelle qu'est le massif de l'Arcanier.Depuis le parking de l'église à Entraigues, suivre le route de Valjouffrey  jusqu'au dernier jardin et prendre à gauche le sentier balisé Vet-lac Gary. Il longe un torrent issu de la Combe de la Drayre, puis s'élève par une grande traversée ascendante dans un éboulis, pour ensuite serpenter dans les barres rocheuses. Le sentier traverse un bois de hêtres puis continue à s’élever rapidement en se rapprochant sensiblement de la combe des Roberts, pour ensuite la traverser en gagnant toujours de l’altitude en rive droite.A la bifurcation Jas des Agneaux/Cabane du Vêt-Lac Gary, la pente devient moins forte. Emprunter l'itinéraire à main droite et, par un sentier en balcon, entrer dans le vallon du Vêt pour rejoindre la cabane pastorale.L'itinéraire emprunte la rive gauche du ruisseau. Rejoindre une  sente provenant des Drayes depuis le col Blanc. Elle serpente sur la pente d'éboulis sous la brèche bien marquée de l'Arcanier. Depuis la brèche de Gary descendre jusqu'au lac logé sur une terrasse face au sommet de la vallée du Valjouffrey.Revenir par ce même itinéraire.

Départ

Entraigues

Ambiance

Le chemin prend son départ au point le plus bas de la zone cœur du Parc national à 800 m d'altitude. Cette longue et exigeante randonnée permet de traverser tous les étages de végétation alpine. L'ascension le long de la Tête du Vêt et par la Brèche de Gary offre des vues panoramiques sur une grande partie des Ecrins, le Devoluy, le Vercors et le Grand Armet.

Accès routier

Sur la N85, prendre la D526 en direction d'Entraigues.

Parking conseillé

Derrière l'église, Entraigues

Transport en commun

Arrêt de car : Entraigues

Recommandations

Absence de point d'eau.

infos parcours (11)

1

Flore des éboulis

La flore des éboulis cristallins de basse altitude est adaptée aux températures très élevées dues non seulement au soleil mais aussi à la structure du sol. Ici, les  pierres  sombres se sont accumulées dans la pente, orientées tels des panneaux solaires formant un ensemble propice au stockage du rayonnement. Les églantiers de toutes sortes, les arbustes épineux et les chardons sont rompus à cette ambiance mais aussi le silène arméria et la jasione des montagnes.
Informations complémentaires


kilomètre 0,56
latitude 44.8983
altitude 961 m
longitude 5.95709
2

Lézard vert et lézard des murailles

Deux espèces de reptiles à pattes séjournent non loin du sentier. Rapides comme l'éclair, ces petits sauriens fuient votre présence tout en signalant la leur. L'un, d'une trentaine de centimètres impressionne par sa taille et sa robe vert bleutée ; c'est le lézard vert. L'autre, roussâtre, beaucoup plus petit et très commun, ne porte pas son nom par hasard ; c'est le lézard des murailles. Tous deux vivent essentiellement d'insectes et hibernent à la mauvaise saison.
Informations complémentaires


kilomètre 1,56
latitude 44.894
altitude 1180 m
longitude 5.96259
3

Hêtraie et champignons

A partir de 1300m d'altitude, une forêt inattendue apparaît, composée d'arbres tortueux, branchus et à l'écorce lisse et grise. Quelques hêtres se sont regroupés là, projetant leur ombre sur une pente moins hostile. Ils composent une hêtraie sèche sur sol acide, dont la caractéristique est d'accueillir très peu de plantes à fleurs. Un épais tapis de feuilles mortes crissant sous les pas n'est ponctué que de rares luzules blanches en été et, heureusement, de cèpes de Bordeaux et de trompettes de la mort en fin d'automne.
Informations complémentaires


kilomètre 2,01
latitude 44.8962
altitude 1311 m
longitude 5.96268
4

Raisin d'ours et fausse bruyère

Les parties les plus élevées, plutôt dénudées et bien exposées de la randonnée sont recouvertes de parterres d'arbrisseaux nains. Ils se composent de raisin d'ours, ou busserole, aux feuilles persistantes et rondelettes et aux petits fruits rouges. En fin d'été, il n'est pas rare de voir apparaître parmi ces massifs les bouquets de fleurs roses de la fausse bruyère, aussi appelée callune. Elle est exclusivement calcifuge.
Informations complémentaires


kilomètre 3,47
latitude 44.9002
altitude 1737 m
longitude 5.96847
5

Spilites

La traversée en balcon en direction du jas des Agneaux a la particularité d'être dominée par un aspect géologique assez remarquable. Alors que vous venez de cheminer longtemps sur le socle cristallin du massif, vous pouvez apercevoir au- dessus de vous la fin de cette nature de roche marquée par un filon d'origine volcanique, noir violacé de quelques mètres de hauteur : des spilites. Posé sur ces dernières, un immense cône de calcaire constitue le sommet de Vêt. Cet aspect géologique est aussi bien visible de la route départementale en aval d'Entraigues.
Informations complémentaires


kilomètre 3,99
latitude 44.9018
altitude 1893 m
longitude 5.97117
6

Crave à bec rouge

Le crave à bec rouge est un oiseau surprenant à bien des égards. Il vit près des falaises et joue avec les nuages, brisant le silence d’un cri bref, strident, presque métallique. Sollicités par l’écho venu des parois, ses comparses lui répondent. La démarche assurée et le pas cadencé, le crave à bec rouge arpente méticuleusement l’alpage en petit groupe pour y trouver vermisseaux et criquets du pâturage. Excepté quelques courtes incartades saisonnières liées à la nourriture disponible, le crave est sédentaire.
Informations complémentaires


kilomètre 5,38
latitude 44.9006
altitude 1906 m
longitude 5.98379
7

Pin cembro

A l'orée supérieure des différentes forêts traversées, vit le pin cembro. Pour un résineux, il détient des records d'altitude. Le pin cembro est facilement reconnaissable grâce à ses longues aiguilles insérées par cinq sur les rameaux. Le cassenoix moucheté se nourrit de ses graines cachées à la base des écailles d'un cône particulièrement résistant, il les dissémine favorisant ainsi la dispersion de l'espèce. Cette relation vitale est un modèle d’association à bénéfice réciproque.
Informations complémentaires


kilomètre 5,73
latitude 44.9027
altitude 1997 m
longitude 5.98656
8

Venturon montagnard

Le venturon montagnard est un petit oiseau vert jaune gris. Il ressemble à un verdier de petite taille, mais son cri métallique émis lors de ses petits vols ne laisse pas de doute. Son observation prolongée montre un joli gris bleuté sur la tête et les côtés de la poitrine. Sur de longs parcours, avec son vol ondulé, il fait penser à un chardonneret. Tout comme son cousin, il est sociable et circule en petits groupes pour explorer les touffes d’ortie ou les pelouses.
Informations complémentaires


kilomètre 6,05
latitude 44.9043
altitude 2096 m
longitude 5.98889
9

Vautours

Ces grands oiseaux sont à la recherche de cadavres d'animaux, dispersés à cause du rude climat montagnard au pied des rochers ou des couloirs d'avalanche. Ils nettoient ainsi la montagne et évitent la propagation des agents infectieux.
Informations complémentaires


kilomètre 6,41
latitude 44.9059
altitude 2195 m
longitude 5.99275
10

Eritriche nain

Parmi le cortège floristique de plantes naines recouvrant  les crêtes ventées, le roi des Alpes prédomine. Il n'en fallait pas plus pour que ce bleu vif prenne la dénomination de "bleu roi". Ses jolies fleurs bleues se trouvent très haut en altitude jusqu’à 3 750 m d’altitude, toujours groupées en coussinet, blotties dans les interstices rocheux des crêtes dénudées, souvent en compagnie de génépi et d’androsaces. Ce petit myosotis peut vivre des dizaines d’années. L’éritriche nain a été nommé ainsi par le botaniste Schrader en raison de son aspect velu, soyeux : en grec, erion signifie laine et thrix, cheveux.
Informations complémentaires


kilomètre 6,67
latitude 44.9064
altitude 2288 m
longitude 5.9951
11

Gypaète barbu

Au-dessus de l’alpage, un gigantesque oiseau à l’allure élancée s’approche, mû par sa curiosité, avec sa queue en losange, à coup sûr c’est un gypaète. Un des plus grands oiseaux d’Europe avec un envergure de 2,80 m. L'adulte a un corps clair et des ailes étroites, alors que le jeune est plutôt sombre avec des ailes larges. Leur régime alimentaire est constitué d’os. Afin de les ingérer, le gypaète barbu s’élève dans les airs et les lâche au dessus d’un pierrier pour les briser. Autrefois, accusé à tort d’enlever agneaux et enfants, le gypaète a été longtemps persécuté par l’homme.
Informations complémentaires


kilomètre 7,47
latitude 44.9086
altitude 2427 m
longitude 6.00286

Points d'interêt (11)

A

Flore des éboulis

Point d'intérêt naturel
La flore des éboulis cristallins de basse altitude est adaptée aux températures très élevées dues non seulement au soleil mais aussi à la structure du sol. Ici, les  pierres  sombres se sont accumulées dans la pente, orientées tels des panneaux solaires formant un ensemble propice au stockage du rayonnement. Les églantiers de toutes sortes, les arbustes épineux et les chardons sont rompus à cette ambiance mais aussi le silène arméria et la jasione des montagnes.
Informations complémentaires


kilomètre 0,56
latitude 44.8983
altitude 961 m
longitude 5.95709
Voir la fiche du point d'intéret »
B

Lézard vert et lézard des murailles

Point d'intérêt naturel
Deux espèces de reptiles à pattes séjournent non loin du sentier. Rapides comme l'éclair, ces petits sauriens fuient votre présence tout en signalant la leur. L'un, d'une trentaine de centimètres impressionne par sa taille et sa robe vert bleutée ; c'est le lézard vert. L'autre, roussâtre, beaucoup plus petit et très commun, ne porte pas son nom par hasard ; c'est le lézard des murailles. Tous deux vivent essentiellement d'insectes et hibernent à la mauvaise saison.
Informations complémentaires


kilomètre 1,56
latitude 44.894
altitude 1180 m
longitude 5.96259
Voir la fiche du point d'intéret »
C

Hêtraie et champignons

Point d'intérêt naturel
A partir de 1300m d'altitude, une forêt inattendue apparaît, composée d'arbres tortueux, branchus et à l'écorce lisse et grise. Quelques hêtres se sont regroupés là, projetant leur ombre sur une pente moins hostile. Ils composent une hêtraie sèche sur sol acide, dont la caractéristique est d'accueillir très peu de plantes à fleurs. Un épais tapis de feuilles mortes crissant sous les pas n'est ponctué que de rares luzules blanches en été et, heureusement, de cèpes de Bordeaux et de trompettes de la mort en fin d'automne.
Informations complémentaires


kilomètre 2,01
latitude 44.8962
altitude 1311 m
longitude 5.96268
Voir la fiche du point d'intéret »
D

Raisin d'ours et fausse bruyère

Point d'intérêt naturel
Les parties les plus élevées, plutôt dénudées et bien exposées de la randonnée sont recouvertes de parterres d'arbrisseaux nains. Ils se composent de raisin d'ours, ou busserole, aux feuilles persistantes et rondelettes et aux petits fruits rouges. En fin d'été, il n'est pas rare de voir apparaître parmi ces massifs les bouquets de fleurs roses de la fausse bruyère, aussi appelée callune. Elle est exclusivement calcifuge.
Informations complémentaires


kilomètre 3,47
latitude 44.9002
altitude 1737 m
longitude 5.96847
Voir la fiche du point d'intéret »
E

Spilites

Point d'intérêt naturel
La traversée en balcon en direction du jas des Agneaux a la particularité d'être dominée par un aspect géologique assez remarquable. Alors que vous venez de cheminer longtemps sur le socle cristallin du massif, vous pouvez apercevoir au- dessus de vous la fin de cette nature de roche marquée par un filon d'origine volcanique, noir violacé de quelques mètres de hauteur : des spilites. Posé sur ces dernières, un immense cône de calcaire constitue le sommet de Vêt. Cet aspect géologique est aussi bien visible de la route départementale en aval d'Entraigues.
Informations complémentaires


kilomètre 3,99
latitude 44.9018
altitude 1893 m
longitude 5.97117
Voir la fiche du point d'intéret »
F

Crave à bec rouge

Point d'intérêt naturel
Le crave à bec rouge est un oiseau surprenant à bien des égards. Il vit près des falaises et joue avec les nuages, brisant le silence d’un cri bref, strident, presque métallique. Sollicités par l’écho venu des parois, ses comparses lui répondent. La démarche assurée et le pas cadencé, le crave à bec rouge arpente méticuleusement l’alpage en petit groupe pour y trouver vermisseaux et criquets du pâturage. Excepté quelques courtes incartades saisonnières liées à la nourriture disponible, le crave est sédentaire.
Informations complémentaires


kilomètre 5,38
latitude 44.9006
altitude 1906 m
longitude 5.98379
Voir la fiche du point d'intéret »
G

Pin cembro

Point d'intérêt naturel
A l'orée supérieure des différentes forêts traversées, vit le pin cembro. Pour un résineux, il détient des records d'altitude. Le pin cembro est facilement reconnaissable grâce à ses longues aiguilles insérées par cinq sur les rameaux. Le cassenoix moucheté se nourrit de ses graines cachées à la base des écailles d'un cône particulièrement résistant, il les dissémine favorisant ainsi la dispersion de l'espèce. Cette relation vitale est un modèle d’association à bénéfice réciproque.
Informations complémentaires


kilomètre 5,73
latitude 44.9027
altitude 1997 m
longitude 5.98656
Voir la fiche du point d'intéret »
H

Venturon montagnard

Point d'intérêt naturel
Le venturon montagnard est un petit oiseau vert jaune gris. Il ressemble à un verdier de petite taille, mais son cri métallique émis lors de ses petits vols ne laisse pas de doute. Son observation prolongée montre un joli gris bleuté sur la tête et les côtés de la poitrine. Sur de longs parcours, avec son vol ondulé, il fait penser à un chardonneret. Tout comme son cousin, il est sociable et circule en petits groupes pour explorer les touffes d’ortie ou les pelouses.
Informations complémentaires


kilomètre 6,05
latitude 44.9043
altitude 2096 m
longitude 5.98889
Voir la fiche du point d'intéret »
I

Vautours

Point d'intérêt naturel
Ces grands oiseaux sont à la recherche de cadavres d'animaux, dispersés à cause du rude climat montagnard au pied des rochers ou des couloirs d'avalanche. Ils nettoient ainsi la montagne et évitent la propagation des agents infectieux.
Informations complémentaires


kilomètre 6,41
latitude 44.9059
altitude 2195 m
longitude 5.99275
Voir la fiche du point d'intéret »
J

Eritriche nain

Point d'intérêt naturel
Parmi le cortège floristique de plantes naines recouvrant  les crêtes ventées, le roi des Alpes prédomine. Il n'en fallait pas plus pour que ce bleu vif prenne la dénomination de "bleu roi". Ses jolies fleurs bleues se trouvent très haut en altitude jusqu’à 3 750 m d’altitude, toujours groupées en coussinet, blotties dans les interstices rocheux des crêtes dénudées, souvent en compagnie de génépi et d’androsaces. Ce petit myosotis peut vivre des dizaines d’années. L’éritriche nain a été nommé ainsi par le botaniste Schrader en raison de son aspect velu, soyeux : en grec, erion signifie laine et thrix, cheveux.
Informations complémentaires


kilomètre 6,67
latitude 44.9064
altitude 2288 m
longitude 5.9951
Voir la fiche du point d'intéret »
K

Gypaète barbu

Point d'intérêt naturel
Au-dessus de l’alpage, un gigantesque oiseau à l’allure élancée s’approche, mû par sa curiosité, avec sa queue en losange, à coup sûr c’est un gypaète. Un des plus grands oiseaux d’Europe avec un envergure de 2,80 m. L'adulte a un corps clair et des ailes étroites, alors que le jeune est plutôt sombre avec des ailes larges. Leur régime alimentaire est constitué d’os. Afin de les ingérer, le gypaète barbu s’élève dans les airs et les lâche au dessus d’un pierrier pour les briser. Autrefois, accusé à tort d’enlever agneaux et enfants, le gypaète a été longtemps persécuté par l’homme.
Informations complémentaires


kilomètre 7,47
latitude 44.9086
altitude 2427 m
longitude 6.00286
Voir la fiche du point d'intéret »
Note moyenne
  • Imprimer »
  • Commenter /
    Evaluer »
  • Exporter sur GPS »
  • Signaler une anomalie »
  • Synchroniser sur mobile »
    Synchroniser sur mobile

      • Le parcours ou point d'intérêt est disponible pour être synchronisé avec un application mobile compatible.


    Consultez la liste des applications compatibles avec IGNrando‘.



    Consultez le processus de synchronisation.


  • Ajouter aux favoris »
  • Partager
    Partager

    Sur les réseaux sociaux


    Par mail