La Bataille de Fromelles

  • Thématique Tourisme de mémoire
  • Mis à jour le 23/03/2016
  • Identifiant 50923
Placement du signalement : Annuler   Terminer
Sélectionner le fond de carte
PLAN IGN
PHOTOS AERIENNES
CARTES IGN MULTI-ECHELLES
TOP 25 IGN
CARTES DES PENTES
PARCELLES CADASTRALES
CARTES OACI
CARTES 1950 IGN
CARTE DE L’ETAT-MAJOR (1820-1866)
TOPO MONDE ESRI
Afficher les points d'intérêt à proximité
Hébergements
Auberge de jeunesse
Refuge
Camping
Relais château
Gîte/chambre d'hôtes
Village vacances
Hôtel
Hébergements divers
Informations
Arrivée
Point de rencontre
Départ
Autres informations
Etape, fanion
Infos tourisme / Office de tourisme
Lieux d'intérêts
Chute d'eau
Gorge
Monument & architecture
Patrimoine industriel
Réserve naturelle
Zone de pratique
Col
Histoires et légendes
Parcs et jardins
Patrimoine Mondial de l'Unesco
Point Shopping
Art & Musées
Lac / Etendue d'eau
Lieux de mémoire
Parc animalier, Zoo
Points de vue, panorama
Patrimoine religieux
Château
Eglise, Abbaye, monastère
Lieu historique
Parc d'attractions
Point d'intérêt naturel
Lieux d'intérêt divers
Producteurs
Dégustation
Viande et charcuterie
Alcool
Ferme bio
Artisans
Poisson
Boulangerie / Pâtisserie
Produit de la ferme
Restauration
Pique-Nique
Restaurants / Brasserie
Tables d'hôtes
Cafés, Bars
Fast-Food
Services et Commerces
Banques / Distributeurs
Revendeur cartes IGN
Parking
Commerces
Location
Transport
Garage / Réparation
Autre
Autre
Echelle  
durée / niveau
Rando pédestre
05h - Difficile
distance
10,6 km
type parcours
Boucle
altitude
31 m 42 m 19 m -48 m
Voir le profil altimétrique »
Lieu de départ
27 r de l'eglise
59249 Fromelles
accessibilite
prestations payantes
Non
type(s) de sol
Bitume
Terre
Mots clés
nord, 14-18, guerre, australie

Photos & vidéos (1)

description

La bataille de Fromelles (19-20 juillet 1916) constitue un épisode bref et sanglant de la Grande Guerre sur le front Ouest. Déclenchée en appui de la Bataille de la Somme qui a été lancée le 1er juillet, 80km plus au sud, par les Français et les Britanniques, elle aboutit, en 24 heures, à un échec complet pour les forces britanniques et australiennes ; pour ces dernières, il s’agissait du premier engagement en France. Le bilan dit bien la brutalité de la guerre industrielle, celle de l’artillerie et des mitrailleuses : 2 000 Australiens tués ou disparus, 3 500 blessés et prisonniers, 1 500 Britanniques hors de combat ; les Allemands, en position défensive, ont eu 1 600 morts et blessés.

Après les destructions de la Première Guerre mondiale, le village de Fromelles a pu renaître des ruines. Les agriculteurs ont remis en culture les terres ravagées et, à la fin du XXe siècle, seuls les cimetières de la Commonwealth War Graves Commission et quelques blockhaus allemands évoquaient encore l’ancien champ de bataille. La découverte, en 2007, de cinq fosses communes creusées par les Allemands deux jours après la bataille, puis leur fouille exemplaire ont permis d’exhumer les corps de 250 hommes, pour la plupart Australiens, et d’identifier une bonne partie d’entre eux grâce à des comparaisons d’ADN. Leurs corps reposent aujourd’hui dans un nouveau cimetière, au cœur du village. Le nouveau musée franco-australien évoque une tragédie qui a constitué l’une des plus rudes épreuves subies par la jeune nation australienne.

Informations pratiques

Contact : Office du tourisme du pays de Weppes
Téléphone : +33(0)3 20 50 63 85
E-mail : paysdeweppes(at)gmail(dot)com
Site web : paysdesweppes.free.fr
Point de départ : Église de Fromelles
Rue de l'Église - 59789 FROMELLES

infos parcours (10)

1

1 - Église de Fromelles

À l’automne 1914, aucune des forces en présence ne parvenant à prendre l’avantage sur son adversaire, une ligne continue de défense s’esquisse petit à petit depuis les Vosges jusqu’à la Mer du Nord. Lors de cet épisode dit de « la Course à la Mer », l’armée allemande investit les moindres hauteurs qu’offre le relief en bordure des territoires conquis. Sur le talus des Weppes, l’église de Fromelles offre aux Allemands un avantage stratégique majeur en matière d’observation.

Au sommet du clocher, il est possible de percevoir l’horizon sur la plaine de la Lys, depuis les Monts de Flandre jusqu’au Bassin minier du Pas-de-Calais. Par conséquent, l’église est rapidement prise pour cible par l’artillerie alliée. Au printemps 1916, elle n’est déjà plus que ruines. Reconstruite sur les fondations de l’édifice détruit, la nouvelle église de style néo-roman est consacrée en 1924.

Crédits images : Collection Jean-Marie Bailleul
Informations complémentaires
27 r de l'eglise
59249 Fromelles
kilomètre 0,01
latitude 50.6077
altitude 29 m
longitude 2.85282
2

2 - Blockhaus de l'Abbiette

Avec la mutation progressive du conflit en guerre de position, chaque armée développe des dispositifs destinés à défendre ses lignes. A partir de 1915, les compagnies de pionniers de l’armée allemande érigent ainsi le long du front des ouvrages de béton armé, des bunkers, s’échelonnant en profondeur et conçus pour répondre à des usages précis.

Plusieurs dizaines de ces ouvrages bétonnés sont toujours visibles dans le secteur des Weppes, parmi lesquels le bunker de l’Abbiette, situé à 1000 mètres de la ligne de front. Il s’agit d’un ouvrage de commandement. Sur le parados central, un cartouche précise qu’il a été édifié par la 13e Compagnie de Pionniers bavarois, attachée à la 6e Division allemande. L’ouvrage comprend un large marchepied permettant à des tireurs de prendre appui sur le toit du bunker. L’Histoire retient qu’entre mars 1915 et septembre 1916, le caporal Adolf Hitler, estafette du 16e Régiment d’Infanterie de Réserve bavarois, y a acheminé les ordres du commandement basé à Wavrin. Il revisitera cette position en 1940.

Crédits images : Collection Jean-Marie Bailleul / Jean-Marie Bailleul
Informations complémentaires

59249 Fromelles
kilomètre 1,26
latitude 50.6099
altitude 21 m
longitude 2.83929
3

3 - Calvaire Kennedy

Béni en octobre 1922, ce calvaire a été érigé en mémoire du Capitaine Paul Adrian Kennedy disparu le 9 mai 1915 lors de la bataille de la Crête d’Aubers. Touché par un tireur isolé alors que sa compagnie progresse dans les lignes allemandes dans le secteur des Rouges Bancs, le Capitaine Kennedy demande à être laissé sur place. Son corps ne sera jamais retrouvé. Après la guerre, sa mère, Lady E.A. Wilbraham, qui a perdu trois de ses quatre fils lors du conflit, acquiert la parcelle de terrain à l’endroit où son fils Paul a été abandonné et y fait ériger le calvaire. Le Christ d’origine du calvaire est aujourd’hui conservé dans le chœur de l’église de Fromelles.

Crédits images : Collection C. Heddy – Kennedy
Informations complémentaires

59249 Fromelles
kilomètre 3,58
latitude 50.6163
altitude 20 m
longitude 2.83767
4

4 - Parc Mémorial australien

Lancée le 19 juillet 1916 en diversion de la bataille de la Somme déclenchée depuis le 1er juillet, la bataille de Fromelles est la première opération à laquelle participent les unités australiennes sur le front occidental au cours de la Grande Guerre. Elle demeure également pour eux l’une des plus meurtrières.

Après une préparation d’artillerie débutée le 19 juillet 1916 à 11h, l’assaut est donné à 18h sur un front de 4 km par la 5e Division australienne et la 61e Division britannique. L’objectif est la prise d’une position saillante surnommée Sugar Loaf (le pain de sucre) face au hameau des Rouges-Bancs à Fromelles. Sur un terrain détrempé par les orages des jours précédents, les vagues successives d’hommes subissent le tir croisé des mitrailleuses allemandes abritées le temps des bombardements préliminaires dans des ouvrages bétonnés, dont certains sont toujours visibles sur le site du parc mémorial. À l’extrémité nord de l’attaque, des Australiens parviennent à franchir la première ligne allemande mais ne peuvent s’y maintenir malgré de violents affrontements. Le lendemain, vers 9h du matin, l’opération est stoppée et n’a procuré aucun gain de terrain. Le bilan de la bataille de Fromelles est très lourd : la 61e Division britannique compte plus de 1 500 hommes hors de combat. Les Australiens déplorent un peu plus de 5 500 soldats tués, blessés ou portés disparus. Face à eux, plus de 1 600 Bavarois sont hors de combat.

Durant les trois jours suivants, sans trêve approuvée, des soldats australiens retournent de leur propre initiative sur le no man’s land pour porter secours à leurs camarades blessés. C’est cet élan fraternel que figure la statue érigée au centre du parc mémorial et intitulée « Cobbers », littéralement « les potes » en argot australien. Inaugurée en juillet 1998, cette œuvre de Peter Corlett a sa réplique dans le jardin du Shrine of Remembrance à Melbourne.

Crédits images : National Collection of the Australian War Memorial / National Collection of the Australian War Memorial / A.S. Flament

En savoir plus sur cette étape
http://www.cheminsdememoire-nordpasdecalais.fr/les-chemins/le-front/parc-memorial-australien-de-fromelles.html
Informations complémentaires

59249 Fromelles
kilomètre 3,89
latitude 50.618
altitude 20 m
longitude 2.83531
5

5 - V.C. Corner Cemetery and Memorial

Les combats livrés par les Britanniques dans le secteur avant la bataille de Fromelles ont été courts et intenses. Au cours de ceux-ci, plusieurs exploits individuels ont été sanctionnés par l’attribution d’une Victoria Cross (V.C.), la plus haute distinction militaire britannique. C’est ce que rappelle le nom de ce cimetière : V.C. Corner, littéralement « le coin des Victoria Crosses ». De façon tout à fait unique en France, ce cimetière est le seul cimetière exclusivement australien. Il abrite dans les deux fosses marquées d’une croix blanche, les restes de 410 soldats australiens non identifiés retrouvés sur le champ de bataille de Fromelles à la fin de la guerre. Opposé à l’entrée du site, un mur écran reprend les noms des 1299 Australiens portés disparus au lendemain de la bataille de Fromelles, les 19 et 20 juillet 1916. Parmi ces derniers, quelques-uns ont été retrouvés dans les fosses du Bois des Faisans en 2009 et identifiés depuis.

Crédits images : A.S. Flament

En savoir plus sur cette étape
http://www.cheminsdememoire-nordpasdecalais.fr/les-chemins/le-front/vc-corner-australian-cemetery-and-memorial-fromelles.html
Informations complémentaires
91 r delval
59249 Fromelles
kilomètre 4,10
latitude 50.6194
altitude 20 m
longitude 2.83352
6

6 - Le Trou Aid Post Cemetery

Œuvre de l’architecte Sir Herbert Baker, ce cimetière est considéré par beaucoup comme l’un des plus beaux lieux de mémoire à découvrir le long du Front. Comme l’indique son nom, il était attenant à un poste de secours, situé au lieu-dit « Le Trou » situé sur la commune de Fleurbaix, au niveau de la seconde ligne de tranchées britanniques. Là reposent 351 soldats de l’armée britannique tombés lors des différentes batailles du secteur : Le Maisnil (octobre 1914), la bataille de la Crête d’Aubers (9-10 mai 1915), la bataille de Loos (25 septembre au 14 octobre 1915) et la bataille de Fromelles (19-20 juillet 1916). Seuls 149 de ces combattants ont pu être identifiés.

Crédits images : A.S. Flament

En savoir plus sur cette étape
http://www.cheminsdememoire-nordpasdecalais.fr/les-chemins/le-front/le-trou-aid-post-cemetery-fleurbaix.html
Informations complémentaires
19 r de petillon
62840 Fleurbaix
kilomètre 4,88
latitude 50.6238
altitude 19 m
longitude 2.82667
7

7 - Rue-Petillon Military Cemetery

Passé les trois arches du portique d’entrée, le cimetière de la Rue Pétillon à Fleurbaix se dévoile comme un jardin magnifiquement entretenu où reposent plus de 1500 soldats venus de tout l’Empire britannique ainsi que quelques Allemands. Comme pour le Trou Aid Post Cemetery tout proche, ce cimetière était adjacent à un poste de secours de la seconde ligne britannique localisé dans les ruines d’une maison ironiquement appelée Eaton Hall, en référence à la maison de campagne du Duc de Westminster. En entrant sur ce lieu de mémoire, il est aisé de repérer les tombes accolées les unes aux autres des 30 soldats australiens victimes d’un raid allemand le 15 juillet 1916.

Crédits images : O. Delory
Informations complémentaires
4 r de petillon
62840 Fleurbaix
kilomètre 5,92
latitude 50.6312
altitude 20 m
longitude 2.83549
8

8 - Bois des Faisans

Suite aux recherches indépendantes d’historiens français et australiens, le gouvernement australien fait procéder en 2007 et en 2008 à des expertises d’un terrain situé à l’orée d’un bois appelé par les Allemands lors de la Grande Guerre « le Bois des Faisans ». Les sondages attestent de la présence de cinq fosses communes, creusées par les Allemands au lendemain de la bataille de Fromelles.

En 2009, il est décidé d’exhumer les corps en relevant soigneusement toutes les preuves permettant d’identifier les dépouilles et de recourir pour chacune d’entre elles à des prélèvements d’ADN. Ce sont au total 250 corps qui sont ainsi sortis de terre. Après une étude minutieuse par une équipe d’archéologues, d’anthropologues, d’experts en médecine légale et d’historiens militaires, les corps sont réinhumés au cimetière nouveau militaire du Bois des Faisan.

Sur la base des éléments recueillis lors des fouilles, un programme de recherche sera conduit jusqu’en 2014 afin d’identifier ces dépouilles : les données anthropomorphiques sont comparées avec celles contenues dans les livrets militaires des soldats portés disparus au lendemain de la bataille et les échantillons d’ADN sont confrontées à ceux des familles australiennes et britanniques s’étant faites connaitre comme ayant un aïeul disparu lors de la bataille.

Crédits images : Image courtesy of the Commonwealth War Graves Commission / Collection Jean-Marie Bailleul
Informations complémentaires

59249 Fromelles
kilomètre 9,91
latitude 50.61
altitude 22 m
longitude 2.85439
9

10 - Musée de la Bataille de Fromelles

Le musée présente la collection des membres de l’association « Fromelles et Weppes, terre de mémoire 14-18» ainsi que certains objets retrouvés lors des fouilles et prêtés par le Gouvernement australien. Ces pièces permettent d'évoquer l’histoire de la bataille de Fromelles et le parcours de certains des soldats qui y ont pris part. Ouvrant sur le nouveau cimetière militaire, le musée relate également cette formidable entreprise des fouilles et de la ré-identification progressive de ces soldats dont les corps ont été découverts 92 ans après la bataille au cours de laquelle ils ont été tués.

Crédits images : Collection Martial Delebarre
Informations complémentaires
1 r de la basse ville
59249 Fromelles
kilomètre 10,51
latitude 50.608
altitude 25 m
longitude 2.85154
10

9 - Pheasant Wood Military Cemetery

Implantée à proximité de l’église sur le mouvement de terrain face au front, la Croix du Sacrifice domine l’ensemble des stèles regroupées dans une enceinte hexagonale. Chacun des 250 corps retrouvés dans les fosses du Bois des Faisans y a été réinhumé avec les honneurs rendus conjointement par les forces armées britanniques et australiennes. Ce cimetière du Bois des Faisans est le premier cimetière construit par la Commonwealth War Graves Commission depuis les années 60. Son inauguration s’est tenue le 19 juillet 2010 en présence des plus hautes autorités britanniques, australiennes et françaises. A cette date, 94 soldats avaient pu être identifiés. Au rythme des travaux d’identification, d’autres stèles comportant la mention « Known unto God » (connu de Dieu seul) seront progressivement remplacées par des stèles livrant l’identité retrouvée des soldats.

Crédits images : G. Funk / E. Roose
Informations complémentaires
2 r de la basse ville
59249 Fromelles
kilomètre 10,56
latitude 50.6078
altitude 24 m
longitude 2.85077

Points d'interêt (1)

A

Le Parc mémorial australien et Le Musée de la Bataille de Fromelles

Lieux de mémoire
Le 11 novembre 1918, Charles Bean, historien de guerre officiel de l’Australie, se tenait sur les champs de bataille de Fromelles : « Dans l’ancien no man’s land s’entassaient littéralement nos morts ». Ces hommes perdirent la vie les 19 et 20 juillet 1916 lors d’une attaque contre les lignes allemandes ; leurs dépouilles reposent au cimetière australien VC Corner. En 1998 fut inauguré le Parc mémorial australien sur l’ancienne ligne de front allemande. À son centre se dresse « Cobbers », une statue représentant un soldat australien portant un camarade blessé sur le champ de bataille. Le récit de cet événement tragique pour l’Australie est conté dans le Musée de la bataille de Fromelles, l’une des étapes du Chemin de mémoire australien, qui a ouvert ses portes en juillet 2014.
Le Musée de la Bataille de Fromelles
Situé juste à côté du cimetière militaire de Fromelles (Bois Faisan), le Musée de la Bataille de Fromelles raconte le déroulement de la pire journée de l’histoire militaire australienne ainsi que l’exhumation, près de 100 ans plus tard, des dépouilles de 250 soldats du Bois Faisan. Ce musée, qui a ouvert ses portes en juillet 2014, a bénéficié d’une contribution du Gouvernement australien de plus d’un million de dollars australiens.

Des renseignements concernant les visites sont disponibles sur le site Web
http://www.musee-bataille-fromelles.fr/?lang=fr

Point d'intérêt décrit par Pascal G.
V1.0 mars 2016
Informations complémentaires

59249 Fromelles
kilomètre 3,89
latitude 50.618
altitude 20 m
longitude 2.83542
Voir la fiche du point d'intéret »
Note moyenne
  • Imprimer »
  • Commenter /
    Evaluer »
  • Exporter sur GPS »
  • Signaler une anomalie »
  • Synchroniser sur mobile »
    Synchroniser sur mobile

      • Le parcours ou point d'intérêt est disponible pour être synchronisé avec un application mobile compatible.


    Consultez la liste des applications compatibles avec IGNrando‘.



    Consultez le processus de synchronisation.


  • Ajouter aux favoris »
  • Partager
    Partager

    Sur les réseaux sociaux


    Par mail