Circuit de Beaurepaire

  • Thématique Campagne
  • Mis à jour le 31/10/2019
  • Identifiant 600616
Placement du signalement : Annuler   Terminer
Sélectionner le fond de carte
PLAN IGN
PHOTOS AERIENNES
CARTES IGN MULTI-ECHELLES
TOP 25 IGN
CARTES DES PENTES
PARCELLES CADASTRALES
CARTES OACI
CARTES 1950 IGN
CARTE DE L’ETAT-MAJOR (1820-1866)
TOPO MONDE ESRI
Afficher les points d'intérêt à proximité
Hébergements
Hôtel
Hébergements divers
Auberge de jeunesse
Refuge
Camping
Relais château
Gîte/chambre d'hôtes
Village vacances
Informations
Infos tourisme / Office de tourisme
Arrivée
Point de rencontre
Départ
Autres informations
Etape, fanion
Lieux d'intérêts
Château
Eglise, Abbaye, monastère
Lieu historique
Parc d'attractions
Point d'intérêt naturel
Lieux d'intérêt divers
Chute d'eau
Gorge
Monument & architecture
Patrimoine industriel
Réserve naturelle
Zone de pratique
Col
Histoires et légendes
Parcs et jardins
Patrimoine Mondial de l'Unesco
Point Shopping
Art & Musées
Lac / Etendue d'eau
Lieux de mémoire
Parc animalier, Zoo
Points de vue, panorama
Patrimoine religieux
Producteurs
Boulangerie / Pâtisserie
Produit de la ferme
Dégustation
Viande et charcuterie
Alcool
Ferme bio
Artisans
Poisson
Restauration
Fast-Food
Pique-Nique
Restaurants / Brasserie
Tables d'hôtes
Cafés, Bars
Services et Commerces
Transport
Garage / Réparation
Banques / Distributeurs
Revendeur cartes IGN
Parking
Commerces
Location
Autre
Autre
Echelle  
durée / niveau
Rando pédestre
N/A
distance
23,2 km
type parcours
Boucle
altitude
158 m 212 m 58 m -212 m
Voir le profil altimétrique »
Lieu de départ
17 B pl thelu
80600 Doullens
accessibilite
prestations payantes
Non
type(s) de sol
Bitume
Graviers
Terre
Herbe
Mots clés
nature, plateau, vallée, patrimoine, voie-ferrée, Authie, Grouche

Photos & vidéos (1)

description

Ce circuit permet de découvrir les vallées de l'Authie et de la Grouche en passant le plateau de "Beaurepaire". A Authieule et en revenant sur Doullens, vous emprunterez les voies de deux anciennes lignes ferroviaires reliant Doullens-Arras d'une part, et Doullens-Frévent d'autre part.

Points d'interêt (7)

A

Office de Tourisme du Territoire Nord Picardie

Infos tourisme / Office de tourisme
Besoin d'informations touristiques ? Envie d'un conseil sur les activités à voir et à faire ? L'équipe de l'Office de Tourisme vous accueille toute l'année
Informations complémentaires
17 Place Thélu
80600 Doullens
kilomètre 0,00
latitude 50.156
altitude 58 m
longitude 2.34351
à proximité
Voir la fiche du point d'intéret »
B

L'église Saint-Pierre

Eglise, Abbaye, monastère
Eglise du 13e siècle dont il ne reste plus que la nef. Remarquable triforium extérieur.
Informations complémentaires
4 pl thelu
80600 Doullens
kilomètre 0,06
latitude 50.1555
altitude 59 m
longitude 2.34329
à proximité
Voir la fiche du point d'intéret »
C

L'église Notre-Dame

Eglise, Abbaye, monastère
L'existence d'une église à cet emplacement est mentionnée est mentionnée dès le début du 13e siècle. Néanmoins, l'église Notre-Dame est de nombreuses fois remaniée aux cours des siècles notamment entre le 16e (reconstruction partielle) et 19e (reconstruction du clocher, modification de la façade) siècle.
A voir absolument : Magnifique groupe sculpté représentant la "Mise au Tombeau" (MH - 16e siècle)
Informations complémentaires
6 r de l'eglise
80600 Doullens
kilomètre 0,17
latitude 50.155
altitude 59 m
longitude 2.34168
à proximité
Voir la fiche du point d'intéret »
D

Musée Lombart

Art & Musées
Inauguré en 1908, le musée Lombart est le fruit de la volonté d'un homme, Jules François Lombart, chocolatier industriel, lequel souhaitait doter la ville de Doullens, ville de ses parents, d'un musée. Pour cela, il achète une parcelle et fait édifier un bâtiment répondant aux codes architecturaux et muséographiques de l'époque. Bien qu'enrichies depuis, les collections présentées ont été également données par Jules François Lombart. Elles donnent à voir ses goûts artistiques (Corot, Tattegrain, Bail) et les nombreux objets ramenés de ses voyages : momie, sarcophages, armure de samouraï...
Le musée Lombart : une plongée au début du 20e siècle, un véritable cabinet de curiosités !
La Chapelle de Louvencourt, annexe du musée, abrite les expositions temporaires.
Informations complémentaires
5 r du musee
80600 Doullens
kilomètre 0,22
latitude 50.1543
altitude 57 m
longitude 2.34382
à proximité
Voir la fiche du point d'intéret »
E

Larris de Grouches-Luchuel

Point d'intérêt naturel
Informations complémentaires

80600 Grouches-Luchuel
kilomètre 20,10
latitude 50.1895
altitude 99 m
longitude 2.36734
Voir la fiche du point d'intéret »
F

Salle du Commandement unique - Doullens

Lieux de mémoire
Le 21 mars 1918, Ludendorff lance, depuis la ligne Hindenburg située dans l'Aisne au Pas-de-Calais et sur un front de 70 km, l'une des plus dangereuse des offensives de la guerre.
L’objectif est triple : séparer les armées française et britannique dont le point de jonction se situe en Picardie, conquérir les voies de communication alliées pour empêcher le ravitaillement des troupes et prendre Paris et Amiens. La poussée allemande ouvre une large brèche autour de Saint-Quentin, provoquée par la déroute de la 5ème armée britannique.
La situation, si elle persiste, peut conduire à une catastrophe militaire irréversible. Le 26 mars, le président de la République française, Raymond Poincaré et le président du Conseil Georges Clemenceau, les généraux Pétain et Foch, Lord Milner et le général Haig, se réunissent dans l'Hôtel de ville de Doullens et décident de créer un commandement unique, pour mener des opérations conjointes et coordonnées au vu de la situation très difficile.

« Les gouvernements britannique, français et américain confèrent au général Foch la direction stratégique des opérations militaires » (Georges Clemenceau)

Les armées alliées parviennent à arrêter l'offensive allemande au printemps, la ligne de front s'établissant à l'ouest de Montdidier, de Moreuil et dans la région d'Albert.

Foch lance l'ultime contre offensive alliée au cours de l'été 1918, qui conduit à l'armistice - la cessation des combats - le 11 novembre 1918.

La Salle du Commandement Unique, située dans la mairie de Doullens, évoque l’événement par un vitrail de Gérard Ansart, deux peintures de Lucien Jonas, des bustes et des photographies.

Point d'intérêt décrit par Pascal G.
V1.0 mars 2016

sources :
http://www.somme14-18.com/lieu-de-souvenir/salle-du-commandement-unique
http://www.somme-tourisme.com/cdt80/somme_tourisme/decouvrez/les_sites_de_la_grande_guerre/salle_du_commandement_unique
Informations complémentaires
2 av du marechal foch
80600 Doullens
kilomètre 22,87
latitude 50.1573
altitude 61 m
longitude 2.34116
Voir la fiche du point d'intéret »
G

Citadelle de Doullens

Lieu historique
Bâti à la demande de François 1er sur les hauteurs de la ville, ce bel ensemble militaire vous étonnera par ses remparts en grès et son important réseau de galeries de contre-mines.
Au début du 16e siècle, Doullens se situe sur la frontière nord du Royaume de France La ville subit régulièrement les assauts des troupes de Charles Quint, lequel possède alors les Pays-Bas, les Flandres et l'Artois. Ainsi, c'est pour protéger la frontière et Doullens que la citadelle est construite. Conçu pour résister à la puissance de l'artillerie à poudre, cet ouvrage fait transition entre les châteaux forts médiévaux et les futures citadelles que Vauban construira 1 siècle plus tard.
Suite au rattachement de l'Artois à la France en 1659, la citadelle perd son statut militaire. Elle servira de lieu de détention jusqu'au début des années 1960 (prison d'Etat, prison pour femmes, école de préservation pour jeunes filles, Harkis).