IGNrando, compagnon de vos découvertes  

 IGNrando', compagnon de vos découvertes ! Retrouvez notre sélection de cartes et de guides pour préparer et accompagner vos sorties cet hiver. Découvrir »

 

Randonnez dans le Morvan entre sommets et grands lacs

Préparez vos chaussures de rando ou votre monture, le Morvan se découvre à pied, à cheval ou à vélo. Région située en plein cœur de la Bourgogne et jouissant d’espaces naturels variés, ce territoire est labellisé Parc naturel régional depuis 1970.

Aux confins de la Côte d’Or et de la Nièvre, le Morvan est la plus petite zone montagneuse de France. Ce massif se compose des mêmes propriétés géologiques que le Massif Central, avec d’anciennes roches volcaniques s’élevant à plus de neuf cents mètres d’altitude, son relief est donc considéré comme montagnard, tout comme son climat particulier. Cette réserve régionale s’étend sur plus de 290 000 hectares et accueille chaque année de nombreux visiteurs. Forte de son extraordinaire végétation, de son relief atypique et de sa faune variée, elle offre un écrin de verdure dénué de toute pollution. Les habitants du massif disent qu’en été on peut apercevoir la Voie Lactée depuis ses sommets.

Voie lactée sur le lac de Chaumeçon - Crédit photo : Thomas

Marcher au bord d'une rivière ou d’un lac, écouter les feuilles craquer dans la forêt, prendre le temps de respirer l'air pur et d'entendre les bruits de la nature, le Morvan est une véritable évasion. La montagne morvandelle a été depuis les temps antiques sillonnée par de multiples voies de communication. Ce maillage s'est enrichi à partir du Moyen Âge où le Morvan s'est repeuplé autour des abbayes et des châteaux. Son histoire, ses caractéristiques physiques et géologiques, son habitat dispersé expliquent le vaste réseau de chemins préservés des grands bouleversements agricoles du 19e siècle. L’authenticité d'une ancienne maison morvandelle avec sa cheminée, son four à pain, ses escaliers en granit, ses plafonds à la française et ses murs en pierres donne l’impression d’être restée figée dans le temps.

Bazoches Bourgogne - Crédit photo : LianeM

 

Voici quelques parcours intéressants. A vous de jouer les aventuriers pour en découvrir d’autres !

  • Le tour du Haut-Folin se trouve près de la commune de Saint-Prix. L’itinéraire conduit au sommet du point culminant de la Bourgogne. Du haut de ses 901 mètres, le Haut-Folin est accessible via un sentier forestier bucolique. Le barrage de Chaumeçon, qui permet de réguler les eaux de l’Yonne et de la Seine, afin d’éviter les crues et que le Zouave du pont de l’Alma ne se noie, offre un lac qui fait partie des six grands lacs du Morvan. Cet itinéraire emprunte des passerelles et des sentiers marécageux. La piste qui longe le lac a la particularité d’être bien aménagée et fléchée. Autre balade emblématique, le tour du lac des Settons, créé avec le barrage de la Cure. La vue sur ce dernier est splendide et l’itinéraire est bien ombragé.
  • Au pied du mont Robert serpente un chemin remarquable avec les cascades et les gorges de la Canche. Le parcours emprunte un sentier assez physique par endroits où vous ne croiserez ni chevaux, ni VTT ! Seuls les aventuriers en herbe pourront accéder aux portions où il faut traverser à gué pour atteindre les gorges. Le tout se déroule dans un cadre somptueux abrité par de majestueux arbres feuillus puis des conifères jusqu’aux Roches du mont Robert. Les points de vue y sont sublimes sur les villages environnants et les jolies plaines vallonnées de la région. Le lac de Saint-Agnan est un plan d’eau artificiel situé sur le Cousin. Malgré sa position géographique entre l’Yonne, la Côte-d’Or et la Nièvre, on lui prêterait presque un air irlandais. Il est possible de pêcher sur ses 150 hectares, faire du kayak ou déambuler au beau milieu d’un cadre naturel rare.

  

  • Le village de Pierre-Perthuis, situé en plein cœur du Morvan, est réputé pour ses deux ponts au-dessus de la Cure. On ne connait pas leur date de construction (on l’estime au 13 ème siècle même si les Romains avaient certainement déjà bâti au même endroit), mais cet édifice est classé au titre des Monuments Historiques depuis 1921. Le parcours est bien balisé et ne présente aucune difficulté. Dominant la Cure de cinq mètres environ, on aperçoit encore les chasse-roues et le pavage d’époque de ce pont restauré en 1925. Pour l’anecdote, il a servi de décor à une scène du film La Grande Vadrouille, réalisé par Gérard Oury en 1966.
  • La commune de Saint-Péreuse surplombe la vallée du Veynon entre le massif du Morvan et le Bazois. Le sentier monte jusqu’au point « Toureau de Remondot ». Ce dernier dépasse les 400 mètres et offre un joli panorama sur tout le Morvan. Déambulez au beau milieu de 500 hectares de forêts tout près de Château-Chinon, la capitale du Haut-Morvan, si chère à François Mitterrand. Ses toits d’ardoise sont connus pour leur éclat lorsque le soleil brille. La basilique Sainte-Marie-Madeleine de Vézelay est une ancienne abbatiale avec une architecture romane, située dans la ville éponyme. Sa construction, au 12 ème siècle, n’aurait duré qu’une trentaine d’années selon les archives. Elle a la particularité de mêler deux styles bien particuliers. Son architecture a été entièrement inspirée de l’art roman, mais son chœur est d’inspiration gothique. Au début de sa construction, il s’agissait d’un édifice médiéval. Lors de son rachat au 17 ème siècle, sa structure a été restaurée au goût de l’époque.
  • La légende de la Pierre-qui-Vire est beaucoup plus ancienne. Il s’agit d’une énorme pierre en équilibre sur un rocher, qui est désormais scellée avec du ciment. Le mythe explique qu’auparavant, la pierre virait trois fois chaque midi, lorsque le soleil frappait le dolmen. Tout près de Lormes, les Gorges de Narvau sont classées depuis plus de vingt ans comme site historique protégé. Elles ont été creusées par le ruissellement de l’Auxois dans le granite du Morvan. Ce paysage insolite charme les amateurs de nature et les mordus de sensations fortes peuvent s’essayer à l’escalade.

Entre Histoire et nature, le Morvan invite les voyageurs à découvrir de fabuleux secrets. Datant du 11 ème siècle, le Château de Chastellux est un des monuments majeurs du Parc. Ses tours médiévales, ses salles de style Renaissance ainsi que sa structure classique sont une invitation à traverser les âges, mieux que la machine à remonter le temps. Si la Bourgogne est un territoire historique, elle est également forte de son terroir exceptionnel. Il existe de nombreux vignobles, dont le plus réputé est le Domaine de la Croix Montjoie, qui abrite de merveilleux cépages de Chardonnay. La bâtisse du 19 ème siècle retrace deux siècles de viticulture et des secrets de ses traditions. 

Les fouilles de Bibracte sont incontournables pour les férus d’histoire. Cette ancienne capitale gauloise a pu conserver de nombreux vestiges de son passé. Le site abrite un musée de la civilisation celtique, des remparts, des habitations, ainsi que d’anciens lieux de cultes.

  

La Basilique de la commune de Saulieu, considérée comme la « capitale » du Morvan, séduira les amoureux des vieilles pierres. Cette église construite au 11 ème siècle est un authentique trésor de l’architecture romane. Vous pouvez admirer son imposante orgue du 17 ème siècle et ses fresques exceptionnelles. Un arrêt est possible dans de délicieux restaurants comme le Relais Bernard Loiseau et ses prix astronomiques ou le traditionnel Au Vieux Morvan ou encore l’Auberge du Goupil qui vous proposera sa cuisine locale, comme la tarte aux myrtilles et la succulente râpée morvandelle.

Le Morvan est sans aucun doute l’une des plus belles régions de France.

 

Découvrez NOS PARCOURS DANS LE MASSIF DU MORVAN