Randonnez dans les forêts d'Ile-de-France

 

Les forêts d’Île-de-France sont une belle occasion de profiter de l'été indien pour randonner autour de Paris, découvrir la richesse de notre biodiversité et ces paysages imprégnés par l'histoire des rois de France, des peintres ou des philosophes. Explorez les forêts d'Île-de-France avec IGNrando' »

 

Le cyclotourisme, une autre manière de voyager !

Le vélo offre une belle opportunité de ralentir le temps, d’admirer le paysage, de préserver sa santé tout en respectant l’environnement. Le plaisir de l’effort en se faisant plaisir.

Comment se préparer pour un périple à vélo sans mauvaise surprise ? La première étape est de chercher les itinéraires existants sur les sites dédiés comme celui de la Fédération Française de vélo. Les cartes papier ou les logiciels de cartographie vous seront d’un grand secours. Repérer son trajet permet de commencer à rêver et à visualiser les vacances. L’avantage de la carte papier est que vous pourrez noter vos observations et les conseils des habitants que vous croiserez.

Pour les férus de technologie, le GPS est une option intéressante, mais ne vous dispensera pas de devoir préparer votre itinéraire. De plus, la carte papier n’aura jamais de panne de batterie. Au moment de préparer votre parcours, il est important de vérifier le nombre de kilomètres et le détail du dénivelé, surtout pour ceux qui n’ont pas l’habitude des longues distances.

Il n’est pas inutile de se préparer physiquement, en pratiquant un test sur deux ou trois jours, vélo chargé, afin d’estimer votre endurance. Lors de votre périple, il est préférable de faire des étapes plus courtes et de rouler un peu tous les jours.

Le réseau de véloroutes, voies vertes et autres parcours en France est très bien balisé et permet également de combiner plusieurs itinéraires. Le long d’un canal est aisé à pratiquer en famille sans difficultés particulières. La montagne sera réservée aux plus aguerris ayant envie de se dépasser physiquement.

Après avoir répondu à ces questions et décidé du lieu de votre road-trip, il est nécessaire de choisir le bon destrier. Le vélo de cyclo-randonnée (ou cyclo-camping) est fabriqué avec des composants solides et fiables pour les trajets au long cours. Son point faible est son poids plus important, prêt à supporter des sacoches plus lourdes. Idéal pour un voyage lointain.

Pour randonner quelques jours ou semaine en France, un vélo plus léger, mais supportant néanmoins quelques bagages, est plus agréable surtout si vous prévoyez des haltes d’hôtels ou de chambres d’hôtes.

Pour les sportifs dont le programme rime avec vitesse, le vélo de route est adapté pour les pistes de bonne qualité, avec un équipement bikepacking : des sacs qui se mettent sur le vélo, mais sans porte- bagage. La monture devient le porte-bagage, grâce à un système de Velcro qui s’accroche à la selle (avec rails et tige), le cadre, le cintre ou la fourche. Plusieurs fabricants ont innové sur ce système de bagages et le choix est pléthorique. 

Pour ceux qui veulent mixer route et chemin, le vélo « Gravel » est idéal : c’est le SUV du cycle.

Et bien sûr, la star de ces dernières années a ses adeptes : le VTT est le Graal pour les amoureux du hors-piste, montagne, forêts et autres itinéraires en pleine nature. Bien entendu, la plupart de ces modèles existent en assistance électrique et si c’est le choix retenu, assurez-vous que vous pourrez le recharger à chaque étape.

En fonction de la saison, les vêtements seront différents. En été, n’oubliez pas que pédaler avec la sueur froide qui coule le long du dos est très désagréable. Partez avec des tee-shirts de rechange. Pour les trajets au long cours, l’équipement sera plus complexe et comportera trois couches ! Cuissard de cyclisme avec rembourrage à l’entrejambe « peau de chamois », un maillot en mérinos fin, chaussettes de sport, complété par une veste type softshell (respirante et déperlante) ou selon la météo un vêtement de pluie type kway, poncho ou gore-tex. Si l’envie vous prend de pédaler par grand froid, un tour de cou, des gants chauds, une couche supplémentaire (polaire par exemple). Un autre choix judicieux est de retirer une couche et de s’équiper d’un haut de gamme Polartec Alpha ou Primaloft, qui permet de ne pas se trouver engoncé et d’être libre de ses mouvements.

Vous voici presque prêt. Pour éviter de possibles désagréments, un minimum d’outils sera nécessaire pour les trajets longs : outils multifonctions de type Leatherman, chambre à air, démonte pneu, rustines, pompe et… antivol !

Pour arriver à votre point de départ, plusieurs options s’offrent à vous. Le train est un excellent moyen en s’assurant que vous pouvez monter votre vélo dans le wagon. Certains bus offrent cette possibilité soit en soute, soit sur un rack à l’arrière. Enfin, pour les plus aventuriers, l’avion est possible moyennant finances et housse de transport avec le vélo démonté... moins pratique.

L’idéal étant de partir en voiture, la monture dans le coffre ou accrochée à un porte-vélo.

La bonne nouvelle est l’existence de différents services de transfert de bagages qui permettent de vous précéder à chaque étape de votre séjour. Le prestataire prend les sacs le matin et vous les retrouvez par miracle à votre arrivée. Une solution intéressante pour conserver le plaisir de rouler.

Vous voici à destination, un peu fourbus, mais heureux. Le choix du couchage pour se reposer est important. Lit douillet ou matelas sous la tente ?

Une plateforme collaborative qui met en relation des particuliers hébergeurs et des voyageurs à vélo existe : warmsshowers   

Pour arriver dans votre cocon du soir, il est nécessaire de ne pas se perdre. S’orienter à vélo est désormais aisé : les itinéraires cyclables sont balisés à l’aide de panneaux à chaque intersection. Néanmoins, une carte et/ ou un topo-guide sont l’assurance de ne pas se perdre.

Vous trouverez toutes les ressources disponibles sur la boutique IGNrando : La série Découverte à vélo, les guides Chamina,  les Top 100 tourisme et vélo ou encore la carte Voies Vertes et Véloroutes de France, un partenariat IGN/AF3V qui propose une vision globale et unique de la totalité des tracés vélo en France, dont les Eurovélo et les grands itinéraires nationaux et régionaux.

Une autre solution consiste à utiliser un smartphone avec une application GPS ad-hoc comme l’application IGNrando’.

La dernière possibilité est un GPS de randonnée avec des tracés d’itinéraires, ce qui permet d’économiser la batterie de votre smartphone.

Pour les anxieux, les débutants ou ceux qui n’ont pas le temps de préparer un parcours, des professionnels peuvent organiser votre périple, en fonction de vos désirs.

Vous pouvez également vous rapprocher de la Fédération Française de Cyclotourisme.

Et maintenant, en selle ! Des voies vertes et des paysages féeriques vous attendent !

 

 

 

Découvrez les balades et randonnées à faire en vélo