Découverte de la Vallée de la Blaise - De Dreux à Senonches

  • Thématique Historique, patrimoine
  • Mis à jour le 24/02/2021
  • Identifiant 236217
Placement du signalement : Annuler   Terminer
Sélectionner le fond de carte
PLAN IGN
PHOTOS AERIENNES
CARTES IGN MULTI-ECHELLES
TOP 25 IGN
CARTES DES PENTES
PARCELLES CADASTRALES
CARTES OACI
CARTES 1950 IGN
CARTE DE L’ETAT-MAJOR (1820-1866)
TOPO MONDE ESRI
Afficher les points d'intérêt à proximité
Hébergements
Camping
Relais château
Gîte/chambre d'hôtes
Village vacances
Hôtel
Hébergements divers
Auberge de jeunesse
Refuge
Informations
Départ
Autres informations
Etape, fanion
Infos tourisme / Office de tourisme
Arrivée
Point de rencontre
Lieux d'intérêts
Col
Histoires et légendes
Parcs et jardins
Patrimoine Mondial de l'Unesco
Point Shopping
Lac / Etendue d'eau
Lieux de mémoire
Parc animalier, Zoo
Points de vue, panorama
Patrimoine religieux
Art & Musées
Eglise, Abbaye, monastère
Lieu historique
Parc d'attractions
Point d'intérêt naturel
Lieux d'intérêt divers
Château
Gorge
Monument & architecture
Patrimoine industriel
Réserve naturelle
Zone de pratique
Chute d'eau
Producteurs
Alcool
Ferme bio
Artisans
Poisson
Boulangerie / Pâtisserie
Produit de la ferme
Dégustation
Viande et charcuterie
Restauration
Restaurants / Brasserie
Tables d'hôtes
Cafés, Bars
Fast-Food
Pique-Nique
Services et Commerces
Parking
Commerces
Location
Transport
Garage / Réparation
Banques / Distributeurs
Revendeur cartes IGN
Autre
Autre
Echelle  
durée / niveau
Rando pédestre
10h - Moyen
distance
43,7 km
type parcours
Aller Simple
altitude
228 m 401 m 91 m -295 m
Voir le profil altimétrique »
Lieu de départ
28100 Dreux
accessibilite
prestations payantes
Oui
type(s) de sol
Bitume
Graviers
Terre
Herbe

Photos & vidéos (1)

description

DREUX
Vous commencerez votre périple dans la ville de Dreux, ville frontalière entre la Normandie et l'île de France, située au bord de la Blaise, Dreux est une ville dominée par les vestiges de fortifications d’un puissant château médiéval au centre desquels se dresse la Chapelle Royale Saint-Louis, nécropole de la famille d’Orléans (édifiée entre 1816 et 1848). Le centre-ville a conservé son beffroi, symbole des libertés communales, l’église Saint- Pierre, édifice du XIIIème siècle restauré à la Renaissance, et qui abrite des vitraux des XVème et XVIème siècles. Des maisons à pans de bois bordent les rues voisines du beffroi.Et au musée d'art et d'histoire, des peintures intéressantes sont exposées.

SAULNIERES
Le Moulin à Foulon: Encouragé par le roi Louis XIV, la manufacture de Dreux a développé sa fabrique de draps et de serges. La présence de moutons dans les plaines de Beauce, favorise, à cette époque, la fabrication d'étoffes de laine. Les teintureries et foulons se sont donc implantés sur les rivières alentours, dont la Blaise. En 1710, la manufacture de Dreux employait environ 3000 personnes. On comptait 600 tisserands. Après la révolution, ils ne sont plus que 220. L'apparition des filatures de coton, équipées de machines perfectionnées met fin à cette industrie alors dépassée.
A Saulnières, il existait un de ces moulins à foulon, servant à battre et fouler, avec de l'argile smectique (ou terre à foulon), le drap et la laine tissée afin de l'assouplir et de la dégraisser.
L'actuel moulin était la bâtisse abritant la machine de production d'électricité de la fonderie. Ce moulin, en mauvais état, n'est pas accessible au public.

CRECY-COUVE
Le château de la Pompadour: C’est vraisemblablement au début du XIIIème siècle que fut bâti à Couvé un premier château, composé en partie d’un corps de logis dominant la vallée, flanqué d’un épais donjon. Les soubassements de ces deux bâtiments sont maintenus par un mur encore en partie visible à gauche du chemin descendant vers la vallée, et passant à côté du chœur de l’église actuelle, à l’emplacement de laquelle fut édifiée à cette époque la chapelle du château.
Vers 1730, le marquis de Crécy Louis-Alexandre Verjus abat l’antique château féodal familial, acquiert de nombreux terrains, et projette les plans d’un nouveau château, de style italien, sans toit apparent. Mais tous ces travaux onéreux le ruinèrent, et il revend son domaine en 1746 à Madame de Pompadour. Pleine de projets, elle agrandit considérablement le château et le décore magnifiquement, redessine les jardins, et finit d’aménager la vallée de la Blaise. Elle fait creuser en face du château, un long bassin nommé "Le Miroir". Elle pourra ainsi accueillir dignement, dans sa première demeure, le roi Louis XV, qui y viendra vingt-trois fois de 1746 à 1755.

Le Moulin de la Bellassière: Monument historique marqué par la présence de Madame de Pompadour, qui renoue avec l’esprit du siècle des lumières, en accueillant artistes et artisans d’art pour des rencontres conviviales. Madame de Pompadour transforma en 1750 l’usage de ce moulin à blé, qui devint notamment un jardin d’hiver et la buanderie du château. Elle modifia aussi son apparence extérieure afin d’embellir la perspective qu’elle avait de son château, en faisant apposer une incroyable façade aveugle en harmonie avec la façade du château de Crécy, aujourd’hui disparu.

La Machine: L’alimentation en eau et sa distribution, tant du château que du village, est assurée par une "Machine élévatoire" (hydraulique), très novatrice pour l’époque, réalisée par l’ingénieur Antoine Deparcieux en 1751.

SAINT ANGE-ET-TORCAY
Moulin de Torçay : c'est une belle propriété, située au milieu d’un grand parc traversé par la Blaise. Si le propriétaire est là, il vous fera visiter ses vannages fabriqués par la fonderie de Saulnières.

BLEVY
L'Eglise Dampierre sur Blevy: Eglise du XVIème siècle, elle présente un ensemble de vitraux et de mobilier assez riche.

SENONCHES
Le Château de Senonches: Récemment restauré, le château de Senonches, classé Monument Historique abrite désormais un espace muséographique moderne mettant à l’honneur son patrimoine naturel : la forêt. La forêt domaniale de Senonches est la plus grande forêt du département d’Eure-et-Loir et l’une des plus vastes de France. Le château de Senonches est situé au cœur de ce « poumon vert ». Avant-poste défensif du domaine royal capétien, face au duché de Normandie, l'ensemble fortifié est érigé au XIIe siècle par Hugues II de Châteauneuf, seigneur du Thymerais. L'originalité de la construction réside dans son donjon-porte en silex et en pierre de grison, placé à l'entrée de l'ensemble castral pour contrôler les arrivants.

L'Eglise Notre Dame: Notre Dame de Senonches date du XIIème siècle, comme en témoignent sa tour en "grison" et ses fenêtres romanes. Elle renferme aussi de magnifiques vitraux du 19ème siècle. L’ église Notre Dame de Senonches est située sur les fondations d’une ancienne abbaye. Au XIIème siècle, Hugues II, seigneur de Châteauneuf, après la construction du château, la restaure et y ajoute une tour transformant ainsi l’abbaye en église fortifiée, intégrée au système de défense de la ville, la tour sert de poste d’observation et de défense. L’église en elle-même est bâtie en pierres de grison, silex et briques plates. L’église appartient aux bénédictins de Saint Père de Chartres jusqu’en 1776.
Au 19ème siècle, la tour est coiffée d’un clocher et d’une horloge. En 1927, la tour du clocher est inscrite à l’Inventaire Supplémentaire des Monuments Historiques. Le 16 juin 1940 (jour de la fête de la Saint Cyr), les combats et les bombardements endommagent l’église et son clocher. Ils feront l’objet d’une rapide remise en état après-guerre. A partir de 2003, la commune de Senonches, aidée par le Conseil Général d’Eure-et-Loir, entreprend d’importants travaux de restauration dans le cadre de la préservation et de la mise en valeur du patrimoine.

infos parcours (1)

1

Informations parcours

Dreux
À la sortie de la gare SNCF, prendre à gauche la rue du Bois des Fosses, puis continuer en face la rue du Louvet. Au bout, tourner à gauche dans la rue Lucien Dupuis en passant sous le pont de la voie ferrée.

Vernouillet
Passer devant l’église et suivre à gauche la direction de Chartres par le chemin de Volhard. Au bout, continuer à droite et passer sous la route. Suivre ce cheminement le long de la Blaise sur 1,5 km. Après le lavoir, traverser la rivière et entrer dans Garnay par la rue de la Blaise.

Garnay
Prendre à gauche la rue de Marmousse prolongée par un chemin qui longe le coteau boisé jusqu’à la ferme du Défaut. Continuer sur la route en empruntant la rue Saint-Fortuné, puis à gauche l’Allée de Fortisle. Au bout, continuer par la rue du Val de Blaise et la rue de Garancières.

Tréon
Le GR n’entre pas dans le village (à gauche).Continuer tout droit le chemin longeant la côte boisée de Solférino. Emprunter la petite route en face (D 135), au lieu-dit la Grenouillère. Au bout de 500m, dans un léger virage à gauche, monter à droite par un sentier en sous-bois vers le village de Crécy-Couvé.

Crécy-Couvé
Le GR redescend sur la route (D 135), mais possibilité de continuer le sentier jusqu’à l’église de Crécy-Couvé et le village. Continuer sur la route D 310 jusqu’à la Bellassière. Traverser la D 310 et s’engager dans un sentier en face longeant la Blaise jusqu’à Saulnières.

Saulnières
Dans le village, prendre à gauche la D 104 en direction de Marville-les-Bois. Après avoir traversé la Blaise, s’engager à droite sur le chemin du Moulin qui continue dans les terres le long de la rivière jusqu’à Fontaine-les-Ribouts.
Dans le village, prendre la route en direction de Torcay. 300 m plus loin, quitter la D 310 pour monter tout droit. Au bout, prendre le chemin de terre du milieu. Traverser un bois et déboucher sur une route près d’un petit pont que l’on franchit. Tout de suite à droite, suivre la route du Moulin de Torcay. Passer le moulin et continuer à droite par un sentier longeant la Blaise. Laisser le chemin à droite vers une ballastière et rester sur celui de gauche. Avant le moulin, franchir la Blaise sur une passerelle.

Saint-Ange
Continuer tout droit en longeant la Blaise. Passer le Mesnil et tourner à gauche. Traverser la Blaise et prendre le 1er chemin à droite qui monte sur le coteau, traverse la plaine et arrive à Baronval.

Blévy
Emprunter tout droit la rue du Calvaire et longer l’église. Traverser la place en face et prendre la derniière rue à gauche : Rue de la Butte du Châtelet (lavoir à droite de la place). Emprunter à droite le chemin de Saint-Germain. Continuer celui-ci en lisière de bois qui longe le mur de la propriété de Maillebois et franchit le ruisseau de Saint-Martin par une passerelle à l’Alleu.
Après la passerelle sur le ruisseau de Saint-Martin à l’Alleu, continuer le chemin en lisière. Tourner dans le 1er chemin à droite après les bois, puis dans le chemin à gauche pour rejoindre les premières maisons du village.

Maillebois
Prendre la rue Jean Moulin à droite jusqu’au bout. Tourner à gauche, puis traverser la D 939 pour emprunter en face la rue du Vivier. On passe par la ferme des Terriers, puis on emprunte le 1er chemin à droite qui rejoint Dampierre-sur-Blévy. Tourner à droite dans la rue des Acacias, puis à gauche dans le chemin avant la pièce d’eau. Au bout, emprunter la D 20 à gauche. Passer devant la digue de l’étang de Dampierre. À la fourche, quitter la D 20 et emprunter la petite route à droite vers la ferme du Gord. Le GR longe l’étang jusqu’à son origine pour remonter sur la D 146 que l’on suit à gauche jusqu’à Louvilliers-lès-Perche.

Louvilliers-lès-Perche
Traverser le village et, au calvaire, prendre la D 320 en direction de Senonches. Traverser le hameau de Morillon et continuer sur cette même route qui arrive à l’orée de la forêt domaniale de Senonches. Peu après, le GR atteint une grande allée que l’on suit à droite. Après 2 km, couper la D 319 au rond des Gardes (liaison rapide par la route avec Senonches, à 2 km). Continuer tout droit, passer au Rond d’Actéon pour arriver au Rond de Diane.

Rond de Diane (Senonches)
C’est la fin du GR 351, point de rencontre avec le GR 35 venant de Verneuil-sur-Avre et se dirigeant vers Cloyes-sur-le-Loir.
Informations complémentaires
2 r du bois des fosses
28100 Dreux
kilomètre 0,01
latitude 48.7316
altitude 104 m
longitude 1.36951

Points d'interêt (11)

A

Musée d'art et d'histoire de Dreux

Art & Musées
Labellisé « Musée de France », le Musée d’Art et d’Histoire occupe dans le centre historique de Dreux, une chapelle néo-romane, bâtie en 1895, et réaménagée en 1950, pour recevoir des collections artistiques et historiques.
L’histoire locale drouaise permet de présenter des collections préhistoriques et mérovingiennes : outils taillés, objets utilitaires ou bijoux. Les arts religieux ont une place privilégiée, en tant que témoins de l’existence de la collégiale Saint-Étienne, sur l’emplacement de laquelle s’élève la Chapelle Royale Saint-Louis, mausolée de la famille royale d’Orléans : vitraux et chapiteaux du XIIe siècle, œuvres issues des arts roman et gothique.
Informations complémentaires
5 pl du musee
28100 Dreux
kilomètre 0,29
latitude 48.7339
altitude 89 m
longitude 1.36798
à proximité
Voir la fiche du point d'intéret »
B

Le Beffroi

Monument & architecture
Seul monument de ce type en Eure-et-Loir, le beffroi fut érigé de 1512 à 1537, par trois architectes de renommée, dont Clément Métézeau.
Ancien Hôtel de Ville, il est le symbole des libertés communales, acquises par les bourgeois drouais, dès le règne de Louis VI le Gros (roi de France de 1108 à 1137 et seigneur de Dreux).
L’ornementation de la façade marque nettement la transition entre le style gothique flamboyant, au rez-de-chaussée, et le style Renaissance, au second.
Informations complémentaires
1 pl metezeau
28100 Dreux
kilomètre 0,47
latitude 48.7355
altitude 90 m
longitude 1.3673
à proximité
Voir la fiche du point d'intéret »
C

Eglise Saint Pierre de Dreux

Eglise, Abbaye, monastère
Construite dans le 1er tiers du XIIIe siècle, l'église Saint-Pierre de Dreux est contemporaine de la cathédrale de Chartres, avec laquelle elle présente des similitudes.
Dévastée en 1421 lors du siège de Dreux, elle est réédifiée à partir de 1474. Clément Métézeau élève la façade en 1524 dans le style Renaissance, la tour nord est construite en 1576, mais la tour sud ne sera jamais achevée. La réalisation du bras sud du transept dans les premières années du XVIIe siècle marque la fin des travaux. De nombreuses baies seront ornées de vitraux des XVe-XVIe, XVIIe et XIXe siècle.
L'église renferme un buffet d'orgue aux sculptures polychromes, daté de 1614, et abritant un instrument réalisé par A. Cavaillé-Coll en 1867-1868, un Christ en croix du XVIe siècle, une chaire et des confessionnaux Louis XV, et de nombreux tableaux répartis dans les chapelles, dont un émouvant Christ en croix en trompe l’œil, du XVIIe siècle.
Informations complémentaires
9 pl metezeau
28100 Dreux
kilomètre 0,51
latitude 48.736
altitude 90 m
longitude 1.36819
Voir la fiche du point d'intéret »
D

La Chapelle Royale

Château
La Chapelle Royale Saint-Louis fut édifiée à partir de 1816 par la duchesse douairière d’Orléans, sur l’emplacement de l’ancienne forteresse des Comtes de Dreux, dont on peut apercevoir les remparts.
Agrandie par son fils, le roi Louis-Philippe, ce dernier en fit la nécropole des membres de sa famille et de ses descendants. Les gisants de la famille du Roi Louis-Philippe sont commandés aux plus grands noms de la sculpture du XIXème siècle : Millet, Barre, Lenoir, Pradier et Mercié. C’est ce dernier qui exécuta le monument du roi et de la reine Marie-Amélie.
La manufacture de Sèvres a livré ici de splendides vitraux peints et émaillés, inspirés des compositions religieuses ou historiques telles que « la vie de Saint-Louis », patron de la chapelle. Dominique Ingres, Horace Vernet, Hippolyte Flandrin et Larivière ont signé les plus belles œuvres, faisant apparaître le fameux bleu de Sèvres.
Informations complémentaires
2 Square d'Aumale
28100 Dreux
kilomètre 0,96
latitude 48.7397
altitude 126 m
longitude 1.36512
Voir la fiche du point d'intéret »
E

Château de Comteville à Dreux

Château
Situé à Dreux, dans un cadre verdoyant, le château de Comteville est un château du XIXème siècle.
Le domaine propose de multiples activités, notamment au sein de son parc de 30 hectares.
Informations complémentaires
chemin de Comteville
28100 Dreux
kilomètre 2,14
latitude 48.7419
altitude 102 m
longitude 1.39421
Voir la fiche du point d'intéret »
F

La Machine Hydraulique de Crécy-Couvé

Lac / Etendue d'eau
La machine hydraulique de Crécy-Couvé est une roue hydraulique, inventée et construite par le physicien Antoine Deparcieux. Celle-ci actionne le mécanisme d'une chaîne à godets, qui monte l'eau sur le plateau pour le château et ses dépendances. Elle alimente aussi un canal souterrain qui desservait autrefois chaque maison du village. Ce canal souterrain existe toujours aujourd'hui.
Et il est possible de voir la maquette de la Machine, au Musée des arts et métiers à Paris.
Informations complémentaires
7 che de l'abreuvoir
28500 Crécy-Couvé
kilomètre 12,29
latitude 48.6688
altitude 117 m
longitude 1.28596
Voir la fiche du point d'intéret »
G

Eglise Saint-Eloi de Crécy-Couvé

Eglise, Abbaye, monastère
Datant du XIIIème siècle, l'église Saint-Eloi fut somptueusement décorée grâce au mécénat de la Marquise de Pompadour. Le mobilier remarquable est composé d'un retable à 3 pans, peint en faux marbre et orné de trois tableaux peints par Vien, l'Adoration des bergers, et en médaillons, saint-Eloi et saint Jean-Baptiste.
Les baies du choeur, percées au XVIIIème siècle, conservent, quant à elle, des vitraux décorés de tours empruntées aux armoiries de Madame de Pompadour.
L'église est inscrite à l'Inventaire des Monuments Historiques.
Informations complémentaires

28500 Crécy-Couvé
kilomètre 12,37
latitude 48.6701
altitude 160 m
longitude 1.2828
Voir la fiche du point d'intéret »
H

Château de la Pompadour

Château
Situé à Crécy-Couvé, le château de la Pompadour fait partie du domaine offert par Louis XV à sa favorite, la marquise de Pompadour, en 1746. Madame de Pompadour fera embellir le château d'origine, et sollicitera les plus grands artistes du moment, pour son agrandissement, l'aménagement des jardins, et du village de Crécy-Couvé.
Aujourd'hui, il ne reste de cette époque que l'emplacement du château, et son aile des cuisines. Mais le village créé par Madame de Pompadour a conservé intact ses anciennes dépendances, et un plan paysager et urbain remarquable.
Informations complémentaires
1 r du relais
28500 Crécy-Couvé
kilomètre 75,09
latitude 48.6717
altitude 164 m
longitude 1.2827
Voir la fiche du point d'intéret »
I

Moulin de la Bellassière à Crécy-Couvé

Lieu historique
Le Moulin de la Bellassière est un ancien bâtiment du XI ème siècle aménagé par Mme de Pompadour au XVIII ème siècle; et dont elle fit un jardin d'hiver et une buanderie.
C'est une belle façade en trompe-l’œil, construite sur les bâtiments d'un ancien moulin à blé. Le monument historique a été édifié en harmonie avec la façade du Château de Crécy.
Si le château a aujourd'hui disparu, le site possède aujourd'hui un jardin dans lequel on propose des animations ludiques autour des cinq sens.
Informations complémentaires
2 che de la bellassiere
28500 Crécy-Couvé
kilomètre 74,31
latitude 48.6619
altitude 119 m
longitude 1.28292
Voir la fiche du point d'intéret »
K

Le Moulin de Torcay

Monument & architecture
Le Moulin de Torçay est une belle propriété, située au milieu d’un grand parc traversé par la Blaise. Si le propriétaire est là, il vous fera visiter ses vannages fabriqués par la fonderie de Saulnières.
Informations complémentaires
Moulin de Torçay,
28170 Saint-Ange-et-Torçay
kilomètre 69,39
latitude 48.6465
altitude 141 m
longitude 1.23267
Voir la fiche du point d'intéret »
L

Château de Maillebois

Château
Le château de Maillebois est un magnifique château Renaissance, construit en briques et recouvert d'une toiture en ardoise.
Détruit pendant la guerre de Cent ans, il fut reconstruit par Jeanne d'O vers 1460, puis restauré par son descendant, François d'O, au XVIème siècle. Ce dernier occupa notamment plusieurs charges honorifiques: il fut notamment gouverneur de Caen, gouverneur de Paris, et surintendant des Finances.
Informations complémentaires
1 rue du Docteur P. Armand Delile
28170 Maillebois
kilomètre 60,02
latitude 48.6317
altitude 154 m
longitude 1.15081
Voir la fiche du point d'intéret »
Note moyenne
  • Imprimer »
  • Commenter /
    Evaluer »
  • Exporter sur GPS »
  • Signaler une anomalie »
  • Synchroniser sur mobile »
    Synchroniser sur mobile

      • Le parcours ou point d'intérêt est disponible pour être synchronisé avec un application mobile compatible.


    Consultez la liste des applications compatibles avec IGNrando‘.



    Consultez le processus de synchronisation.


  • Ajouter aux favoris »
  • Partager
    Partager

    Sur les réseaux sociaux


    Par mail