10 XT - Humaée nous conte le monde (conte philosophique)

  • Thématique Culturel
  • Mis à jour le 10/04/2021
  • Identifiant 382238
Placement du signalement : Annuler   Terminer
Sélectionner le fond de carte
PLAN IGN
PHOTOS AERIENNES
CARTES IGN MULTI-ECHELLES
TOP 25 IGN
CARTES DES PENTES
PARCELLES CADASTRALES
CARTES OACI
CARTES 1950 IGN
CARTE DE L’ETAT-MAJOR (1820-1866)
TOPO MONDE ESRI
Afficher les points d'intérêt à proximité
Hébergements
Hôtel
Hébergements divers
Auberge de jeunesse
Refuge
Camping
Relais château
Gîte/chambre d'hôtes
Village vacances
Informations
Infos tourisme / Office de tourisme
Arrivée
Point de rencontre
Départ
Autres informations
Etape, fanion
Lieux d'intérêts
Point d'intérêt naturel
Lieux d'intérêt divers
Château
Eglise, Abbaye, monastère
Lieu historique
Parc d'attractions
Réserve naturelle
Zone de pratique
Chute d'eau
Gorge
Monument & architecture
Patrimoine industriel
Point Shopping
Col
Histoires et légendes
Parcs et jardins
Patrimoine Mondial de l'Unesco
Patrimoine religieux
Art & Musées
Lac / Etendue d'eau
Lieux de mémoire
Parc animalier, Zoo
Points de vue, panorama
Producteurs
Boulangerie / Pâtisserie
Produit de la ferme
Dégustation
Viande et charcuterie
Alcool
Ferme bio
Artisans
Poisson
Restauration
Fast-Food
Pique-Nique
Restaurants / Brasserie
Tables d'hôtes
Cafés, Bars
Services et Commerces
Transport
Garage / Réparation
Banques / Distributeurs
Revendeur cartes IGN
Parking
Commerces
Location
Autre
Autre
Echelle  
durée / niveau
Rando pédestre
03h30 - Facile
distance
15,8 km
type parcours
Boucle
altitude
584 m 380 m 440 m -382 m
Voir le profil altimétrique »
Lieu de départ
88220 Xertigny
accessibilite
prestations payantes
Non
type(s) de sol
Graviers
Terre
Mots clés
nature, découverte, histoire, patrimoine, famille, Forêt, Cascade, étangs, Renaissance, Vosges, insolite, renaissance, Forges, la_Vôge, humanité, Lumières, Rando_culture, Gue_du_saut, Gueux_du_saut, Sapiens, Xertigny, Bellefontaine, Blanc_Murger, Semouse, Pruines, Manufactures, La_chaudeau, Ruaux, Plombières, Antiquité, Humanisme, Verreries

Photos & vidéos (4)

description

Bonjour, Je m’appelle Humaée, vous ne me connaissez pas, c’est normal, je suis une étoile et je vous propose de me suivre pour une promenade sur le parcours N° 10 intitulé "Le Roulier" .
Ne restez pas debout sur ce parking, vous me donnez le vertige. Installez vous sur une table au pied de la cascade c’est tellement joli !... Voilà, je suis située dans la galaxie du Grenbyns aux confins du Centaure et j’ai ce pouvoir de regarder le monde de très très haut… Comme je m’ennuie un peu, je réfléchis à tous ce qui se passe dans l’univers. J’analyse beaucoup de phénomènes très différents mais de toutes mes observations, celle qui me sidère le plus, c’est celle de l’humanité.
Le monde des humains est vraiment tourneboulant et pour une étoile, ça fait du bien d’avoir le tournis... Je ne vis pas avec les mêmes mesures que vous. Chez moi, l’espace et le temps se mélangent un peu, mon ami Einstein m’avait expliqué ça mais c’est une autre histoire…. Aujourd’hui et depuis les profondeurs insondables de l’espace-temps, je vais vous raconter l’humanité comme si je la vivais moi-même en une de vos journées… Vous êtes les bienvenus sur cette longue histoire, je n’entrerai donc pas dans les détails sinon je risquerai de m’éteindre avant d’en avoir terminé et vous-même seriez retournés à la poussière universelle dès l’introduction.
Pour une expérience originale et en famille, prenez votre temps, nous avons toute une humanité à parcourir, 6 millions d’années !… S’il y a parmi vous un enfant de 6 ans mon histoire va être un million de fois plus vieille. Il s’agit de suivre cet itinéraire N° 10, qui forme une boucle, dans le sens inverse des aiguilles d’une horloge. Eh oui, nous remontons le temps !…
Pour chaque étape, arrêtez-vous, asseyez vous, procédez tranquillement à la lecture de mon aventure. Si vous êtes en famille c’est un moment à partager en se serrant les uns contre les autres, tout minuscules que nous sommes dans la grande marche de l’univers et à l’intérieur, dans celle de l’humanité …. Ah, encore une précision, ce conte n’est pas un exposé scientifique, je vous y invite juste pour être moins seule pendant quelques heures… Bonne balade !....
Traversez le pont de la cascade, remontez le sentier jusqu’au chemin forestier puis tournez sur la gauche pour le suivre jusque la barrière. Nous allons remonter le cours du Rechentreux jusqu’au point suivant et suivez bien toujours le balisage N°10 qui restera votre fil d’Ariane jusqu’au retour à cet endroit.

Suivi de ce projet

La destination de ce texte et de ses voisins et d'en faire des randonnées animées. Pour connaître la poursuite de ce projet et ses évolutions pensez à créer un compte (gratuit) et à vous abonner à la communauté IGN Rando "Xertigny en Transitions". Vous y trouverez également la liste des points d'intérêt du territoire toujours proches de l'un ou l'autre des 15 sentiers de randonnée du Xertigny Tour.

infos parcours (12)

1

Présentations

Bonjour, Je m’appelle Humaée, vous ne me connaissez pas, c’est normal, je suis une étoile.
Ne restez pas debout sur ce parking, vous me donnez le vertige. Installez vous sur une table au pied de la cascade c’est tellement joli !... Voilà, je suis située dans la galaxie du Grenbyns aux confins du Centaure et j’ai ce pouvoir de regarder le monde de très très haut… Comme je m’ennuie un peu, je réfléchis à tous ce qui se passe dans l’univers. J’analyse beaucoup de phénomènes très différents mais de toutes mes observations, celle qui me sidère le plus, c’est celle de l’humanité.
Le monde des humains est vraiment tourneboulant et pour une étoile, ça fait du bien d’avoir le tournis... Je ne vis pas avec les mêmes mesures que vous. Chez moi, l’espace et le temps se mélangent un peu, mon ami Einstein m’avait expliqué ça mais c’est une autre histoire…. Aujourd’hui et depuis les profondeurs insondables de l’espace-temps, je vais vous raconter l’humanité comme si je la vivais moi-même en une de vos journées… Vous êtes les bienvenus sur cette longue histoire, je n’entrerai donc pas dans les détails sinon je risquerai de m’éteindre avant d’en avoir terminé et vous-même seriez retournés à la poussière universelle dès l’introduction.
Pour une expérience originale et en famille, prenez votre temps, nous avons toute une humanité à parcourir, 6 millions d’années !… S’il y a parmi vous un enfant de 6 ans mon histoire va être un million de fois plus vieille. Il s’agit de suivre cet itinéraire N° 10, qui forme une boucle, dans le sens inverse des aiguilles d’une horloge. Eh oui, nous remontons le temps !…
Pour chaque étape, arrêtez-vous, asseyez vous, procédez tranquillement à la lecture de mon aventure. Si vous êtes en famille c’est un moment à partager en se serrant les uns contre les autres, tout minuscules que nous sommes dans la grande marche de l’univers et à l’intérieur, dans celle de l’humanité …. Ah, encore une précision, ce conte n’est pas un exposé scientifique, je vous y invite juste pour être moins seule pendant quelques heures… Bonne balade !....
Traversez le pont de la cascade, remontez le sentier jusqu’au chemin forestier puis tournez sur la gauche pour le suivre jusque la barrière. Nous allons remonter le cours du Rechentreux jusqu’au point suivant et suivez bien toujours le balisage N°10 qui restera votre fil d’Ariane jusqu’au retour à cet endroit.
Informations complémentaires

88220 Xertigny
kilomètre 0,01
latitude 47.9984
altitude 475 m
longitude 6.40184
2

00h00 - la naissance

Il est minuit, cette longue journée commence. On ne voit pas très clair, le monde animal, qui est né d’une très très longue histoire, me donne naissance comme à un être ordinaire, comme à un autre animal. Mais si personne ne le sait encore, JE SUIS UNE GRAINE D’HUMAIN. La vie est présente depuis très longtemps sur terre mais elle n’a pas de regard sur elle-même, elle ne sait même pas qu’elle existe ! Elle se contente de reproduire indéfiniment des séquences d’ADN. Au début il n’y avait que de minuscules cellules, certaines se sont assemblées pour devenir des végétaux et d’autres pour devenir des animaux. De temps en temps il se produit des changements, des mutations qui multiplient les formes de vie et créent des espèces différentes. C’est comme ça que je suis née, d’une mutation à partir d’un chimpanzé. Cette heureuse naissance du premier humanoïde date d’environ 6 millions de vos années. Elle est extrêmement récente car l’univers existe déjà, quand à lui, depuis 14 milliards d’années et les premiers êtres vivants depuis 3 milliards mais ce n’est pas l’histoire d’aujourd’hui … Dans ce monde animal les mamans protègent leurs enfants et leur apprennent les deux choses de la vie. La première consiste à s’alimenter sans cesse en mangeant d’autres êtres vivants sans devenir soi-même le repas d’un autre plus puissant. La seconde consiste à se reproduire au plus vite pour perpétuer la grande chaîne de la vie…. Pour nous, les étoiles ce n’est pas pareil on vit très très longtemps mais on ne se reproduit pas. Poursuivons notre parcours en remontant le Rechentreux sur sa rive gauche, dans la forêt.
Informations complémentaires

88220 Xertigny
kilomètre 2,04
latitude 48.014
altitude 505 m
longitude 6.40593
3

22h00 - Je me redresse

Ouh là, déjà 22 heures ! Je ne vous ai encore rien raconté et ma journée est déjà presque consommée… La lente évolution du monde humain dans ces temps insondables et sombres, a nécessité les neuf dixièmes de ma journée… Tout ce temps pour simplement réussir à exister, à survivre dans un monde extrêmement hostile pour un être faible comme moi… D’ailleurs je ne suis pas un modèle unique à cette époque, plusieurs espèces voisines de la mienne cohabitent sur la planète bleue… la longue enfance de l’humanité connaissait plusieurs camarades légèrement différents les uns des autres mais tous promis à développer des capacités humaines.
Beaucoup plus tard, on donnera des noms à ces espèces d’humains disparues : Neandertal, Flores, Denisova mais je serai le seul à survivre jusqu’à la fin de l’histoire. Moi, on m’appellera Sapiens pour illustrer ma sagesse mais je ne sais pas de quelle sagesse il s’agit...
Pour l’instant, je ne suis encore qu’un quadrupède qui vit au milieu d’un monde dangereux, ma vie est très difficile, les dangers sont multiples, je dois sans cesse veiller à ne pas servir de casse-croûte à l’un des nombreux êtres qui m’entourent et qui sont mieux équipés que moi à la course, à l’agilité, à la capacité de mordre, de piquer ou de me dévorer de l’intérieur…. A cette heure avancée de ma vie je prends une décision sans même en avoir pleinement conscience. Je vais peu à peu me redresser, ne marcher que sur mes pattes arrières et réserver celles de devant à autre chose. Cela va me prendre un certain temps pour transférer un maximum de puissance dans mes cuisses et donner le maximum d’agilité et de précision dans les deux membres libérés. ….. Imaginez que vous deviez apprendre à vos jambes à confectionner un repas, ou à vos bras à courir un Marathon…
Redescendons sur la gauche sans quitter le balisage N°10…
Informations complémentaires

88220 Xertigny
kilomètre 4,25
latitude 48.0297
altitude 585 m
longitude 6.40995
4

22h48 - Le choc des mots

La grande décision prise de me redresser a pris beaucoup de temps mais j’y suis arrivé. Elle a eu des conséquences imprévues. Mon corps s’est transformé, la position verticale a rétréci mon bassin pour améliorer mon équilibre. Mais avec un bassin plus étroit je suis contrainte de devoir donner naissance plus tôt à mes petits pour qu’ils puissent venir à la vie. Ils arrivent maintenant au monde encore plus fragiles, plus vulnérables. Je n’ai pas le choix il me faut les protéger encore longtemps après la naissance pour qu’ils acquièrent de la force et de l’autonomie.
Nous sommes obligés de nous rassembler à plusieurs familles pour partager les tâches nécessaires à notre survie et à la protection des petits. Nous commençons à former de petites tribus… Ensemble nous devons nous organiser pour nous répartir les tâches indispensables à notre survie. Nom d’une étoile, que c’est compliqué ! Nous devons développer des solutions pour nous comprendre, des signes, des sons. L’organe que nous avons dans la bouche est bien pratique pour émettre des bruits différents et attribuer à chacun des significations particulières. Nous parvenons même à en articuler deux ou trois ensembles pour faire une petite chaîne de sons. C’est, très très difficile mais quand on y parvient ça déclenche chez nous des choses bizarres. A chaque fois que l’un d’entre nous arrive à assembler quelques sons, ça nous surprend tellement que notre ventre se met à trembler, notre bouche émet des sons saccadés, des petits cris étranges qu’on n’arrive pas à retenir. Pour se calmer on est obligés de faire des mouvements qui nous viennent naturellement, on se frappe les cuisses ou on se roule par terre tellement c’est fort !... C’est le début du langage.
On arrive à se donner des règles de vie. Ceux qui, parmi nous, partent en chasse ou en cueillette doivent penser à en rapporter les fruits pour les partager. Ceux qui restent doivent résister vaillamment pour ne pas manger les petits qu’ils ont pour tâche de protéger… C’est de moins en moins difficile car ces petits eux-mêmes progressent très vite dans l’assemblage des sons. Ils nous inventent même parfois des mots nouveaux et l’envie de les manger disparait. A cette étape du parcours et si vous êtes en famille, vous pouvez essayer d’inventer des sons et d’en articuler quelques uns pour inventer des mots comme si vous étiez à cette époque. Vous vivrez peut-être les mêmes déclenchements de ventre… Si vous êtes seuls, je vous le déconseille, ce pourrait être dangereux sans quelqu’un à vos côtés pour vous secourir…
Revenons ensuite au calme et poursuivons notre parcours sur la route à gauche jusqu’au carrefour…
Informations complémentaires

88220 Xertigny
kilomètre 5,18
latitude 48.0313
altitude 553 m
longitude 6.40028
5

22h49 - Un cerveau plutôt que des muscles

La grande révolution engagée par le langage s’accélère. Plutôt que de développer une musculature qui serait pourtant indispensable pour compenser ma faiblesse physique, bizarrement, c’est mon cerveau que je développe … Ceci aurait pu apparaître comme une grave erreur, mais au contraire, cela me permet progressivement de développer des choses extrêmement nouvelles.
Mon cerveau est capable d’imaginer des choses qui n’existent pas dans la nature. Il est capable de concevoir des outils pour prolonger mes membres et leur fournir des fonctions nouvelles. Construire une lame tranchante sur un caillou, tailler une pointe et la fixer au bout d’un bâton ou fabriquer une fronde, une cabane. Mieux encore, il est capable de construire une histoire qui n’a jamais existé pour qu’on la prenne en modèle, par exemple pour réussir une bonne chasse collective au mammouth. Décrire à l’avance un trajet, un projet, une stratégie de groupe se révèle peu à peu un meilleur atout que la simple force physique d’individus agissant en désordre. Savoir imaginer, conceptualiser permet de construire des choses collectives complexes.
Cette révolution de la cognition va m’accompagner désormais et me différenciera du monde animal au point de me rendre plus tard très dangereux pour l’ensemble du monde vivant mais nous verrons cela dans l’heure qui nous reste sur cette journée….. Mon cerveau m’a également permis d’apprivoiser le feu. Au départ en le capturant dans la nature après un orage puis j’ai réussi à en fabriquer. Grâce au feu j’ai pu cuire mes aliments. Ceci a transformé les équilibres de mon corps et de ma santé car les aliments cuits sont plus digestes et plus sains.
Informations complémentaires

88220 Xertigny
kilomètre 8,22
latitude 48.0195
altitude 548 m
longitude 6.38276
6

23h57 - Sédentarisation

Grâce aux capacités de cet outil qu’est mon cerveau développé, je découvre le cycle de vie des plantes et j’apprends à semer, cultiver récolter. De même j’apprivoise certains animaux capables de me fournir du lait, des protéines et de la force physique.
Ces progrès m’imposent de fixer ma tribu sur une terre accueillante. Ma vie devient alors plus confortable et je multiplie ma descendance. Les tribus deviennent villages, prennent de l’importance mais cette richesse attire les convoitises de l’extérieur. Il faut désormais se protéger, nous et nos cultures. C’est quelque chose que nous ne connaissions pas dans notre vie de chasseurs cueilleurs courant le vaste monde.
Une proportion importante de nos nouveaux profits agricoles doit désormais nourrir des soldats chargés de nous protéger, des comptables qui administrent les récoltes. Des juges qui traitent des conflits. Des scribes qui à l’aide de signes mémorisent des choses en les gravant, des règles à respecter. D’un peuple libre et frugal, l’agriculture et la sédentarisation, tout en nous donnant l’abondance nous ont rendus esclaves de ce confort acquis. Je dois désormais surveiller, gérer, organiser, défendre, anticiper, ….
C’est intenable, le moindre aléa tourne en catastrophe. Il me faut innover, trouver un moyen de faire converger les efforts de tous les membres de ma population dans un esprit commun. Pour survivre nous devons inventer quelque chose de supérieur qui nous donne une volonté commune, une identité globale qui rassemble nos individualités en un grand NOUS. Quelque chose qui nous dise OÙ…
Où allons-nous après la mort ? Où devons nous marcher ensemble en société ? Où se trouve la vérité face au mystère de la vie ?
Les esprits des choses qui nous entourent, ceux de la nature, celui de la montagne, celui de la forêt, celui de l’orage nous disent beaucoup de choses sur nos comportements désordonnés mais c’est insuffisant pour stabiliser le chaos qui menace régulièrement la stabilité de notre nouvelle installation en communautés agricoles.
Informations complémentaires

88240 Le Clerjus
kilomètre 11,01
latitude 48.001
altitude 499 m
longitude 6.37065
7

23h57 - Marcher (vivre) au nom de Dieu

Notre cerveau collectif travaille beaucoup. Nous découvrirons à la dernière minute de notre journée qu’il consomme le quart de l’énergie qui nous anime. Il cherche la solution, celle qui expliquera tout. Derrière le monde visible il y a certainement cette réponse universelle à l’origine de tout. Comme nous avons prolongé nos membres à l’aide d’outils, l’araire, l’arc, le tranchoir, le fil et le tissage, nous prolongeons le travail de notre pensée sur cette question et chez nous, autour de la Méditerranée nous tombons enfin sur une grande découverte.
C’est à ce moment que nous rencontrons opportunément celui qui “dit où„ nous devons aller ensemble. Nous obtenons enfin la grande ligne directrice de nos vies. Nous nous rassemblons désormais au nom de celui qui dit où, au “nom de Diou„ une expression qui laissera longtemps encore des traces dans le langage populaire.
Cette découverte tombe juste à point car depuis peu nous avons inventé l’écriture, une solution pour mémoriser des suites d’idées complexes et celle-ci, nom de Diou, si c’en est pas une !... Nous la portons collectivement sur des tablettes, nous l’améliorons au fil du temps. Ce grand être suprême bénéficie de relais auprès de nous, des personnages visionnaires, des prophètes mais l’écriture du grand message met du temps à se formaliser à se cristalliser autour de quelques récits cohérents qui finalement divergent les uns des autres (on dirait tout à la fin de notre journée que c’est le problème des agences de com’ qui n’en font qu’à leur tête). À cette heure, nous pensons détenir la formule finale or il n’en est rien elle va se fissurer peu à peu dans les 3 minutes qui nous restent de cette journée.
Informations complémentaires

88220 Xertigny
kilomètre 12,55
latitude 47.9973
altitude 521 m
longitude 6.3837
8

23h58 - Des mythes qui font société

La loi du dieu unique s’est stabilisée autour de trois pôles concurrents qui s’affrontent autour de la Méditerranée et sur la façon d’appréhender ce grand directeur invisible et ses messages. D’autres peuples plus éloignés ont d’ailleurs répondu différemment à la grande question du sens mais ils sont très loin et peu en relation avec nous. D’ailleurs nous sommes prêts à leur faire comprendre la vraie vérité au fur et à mesure de nos rencontres...
Ici et à cette minute cette stabilité permet de concentrer du travail et des richesses considérables. La référence commune reliant des peuples immenses sur la même explication du monde crée une concentration de travail extraordinaire. Cette promotion du message divin est largement partagée dans la population mais profondément inégalitaire dans la vie quotidienne. Tout ne se construit pas en un jour, de grandes lignes de force s’associent ou s’opposent au fil du temps.
Dans notre région des monastères structurent des lieux de vie autour de la spiritualité alors que des seigneuries s’emparent de territoires sans s’encombrer d’idées complexes. Les échanges commerciaux se multiplient entre les lieux de vie et font naître des villes ainsi que des lieux de pouvoir plus importants. Les cathédrales s’élèvent alors en concentrant d’immenses richesses sur de grandes prouesses techniques. La convergence des efforts louant une même pensée est capable de construire des édifices qui défient les lois de la nature tout en renforçant la vérité qu’ils soutiennent. Rien n’est trop beau, trop grand pour maintenir une cohérence dans des sociétés de plus en plus développées.
Informations complémentaires

88220 Xertigny
kilomètre 13,21
latitude 47.9946
altitude 527 m
longitude 6.39091
9

23h59:09 - Renaissance

Les rencontres de ces peuples autour de la Méditerranée ne sont pas toujours simples et encore moins pacifiques. Chacun estime détenir la vraie vérité sur la marche du monde. Autour des zones frontières on tente d’imposer par l’épée sa vision du récit divin à l’autre et à l’occasion de s’emparer de ses territoires, de ses richesses.
Quelques esprits indépendants se jouent cependant des frontières, se rencontrent, s’inspirent, remontent aux sources de la pensée… Ces chercheurs de philosophie sont parfois des moines qui voyagent aux limites du monde chrétien et de sa pensée. Ce sont aussi des commerçants voyageurs qui sont à la recherche de produits précieux demandés par les cours royales qui veulent en imposer à leurs concurrentes.
Des mondes jusqu’alors hermétiques autour de leur pensée deviennent peu à peu poreux l’un à l’autre. Ces chercheurs redécouvrent comment les Grecs voyaient le monde quelques milliers d’années plus tôt avant que ne se fige cette idée de dieu unique… La cohérence de chacun des trois récits du livre se fissure un peu, la terre serait ronde ? Il est possible de penser par soi même ? L’étude de la science, de la vie, du corps humain pourraient ne plus être enfermée dans de vieux préceptes divins écrits pour l’éternité ? …
Le monde alors figé de l’occident renaît autour de pensées nouvelles dans l’art, la philosophie, l’architecture en s’inspirant de ces recherches, des ces voyages dans le monde et dans le passé. Un certain Gutenberg invente le moyen de dupliquer le savoir jusqu’alors laborieusement recopié à la main par des religieux. Un livre d’heures qui était alors un recueil de textes religieux souvent offert aux dames de grande noblesse coûtait le prix d’un château. Des aventuriers partent découvrir des terres nouvelles à l’est, à l’ouest au sud… Nous sommes entrés en RENAISSANCE tout à la fin de notre journée mais il nous reste encore quelque secondes à vivre dans cette aventure de l’humanité sur une rotation terrestre….
Informations complémentaires

88220 Xertigny
kilomètre 13,76
latitude 47.9908
altitude 527 m
longitude 6.39284
10

23h59:45 - Le siècle des Lumières

Le récit de notre journée humaine commence en Afrique là où serait née cette humanité. Peu à peu nous avons traversé les territoires de la mer Méditerranée lieu de cette découverte du dieu unique.
Nous arrivons désormais en France où certaines idées nouvelles qui mûrissent depuis la Renaissance vont prendre forme. Toute petite étoile que je suis, je vous fais remarquer cette accélération du temps. Nous avons parlé de millions d’années puis de millénaires et enfin nous arrivons dans les derniers siècles de notre histoire. A quelques secondes de notre tour de cadran il faut évoquer cette révolution de la pensée qui s’appelle les lumières.
Que s’est-il passé au siècle des lumières ? Depuis un bon millénaire la vie du peuple chrétien d’occident était régie par l’église qui donnait pour chaque temps de la vie, pour chaque heure de la journée les règles à respecter. Or, cette histoire du monde qu’elle répétait en continu ne fonctionnait plus très bien.
Des esprits impossibles à contrôler allaient jusqu’à prétendre que la terre tournait autour du soleil. D’autres, malgré l’interdiction de toucher au corps humain, chose sacrée entre toutes et œuvre de Dieu, se permettaient de disséquer des morts pour en comprendre le fonctionnement. D’autres enfin, cherchaient à comprendre les mécaniques de la nature, la physique des corps.
Un érudit destiné à devenir chanoine à Langres s’est mis en tête de créer une encyclopédie, une série de livres relatant l’ensemble du savoir de l’humanité. Il se battra vingt ans pour réaliser ce projet luttant obstinément contre l’église et l’état. L’autorité royale sur un territoire, dite de droit divin est progressivement remise en cause. On croit toujours en Dieu mais autrement, l’humanité cherche à s’émanciper chacun doit pouvoir penser par lui-même. Ce mouvement débute dans la noblesse et la bourgeoisie, réfléchir prend du temps or les paysans, les ouvriers des manufactures n’en ont pas de libre. A Lunéville, une chercheuse de moyenne noblesse qui a traduit les recherches d’un certain Newton meurt en couches. Le duc Stanislas, son ami, impose à l’église qui lui refuse des funérailles chrétiennes qu’elle soit inhumée à l’entrée même de la basilique. Scandales et déchirements…
Informations complémentaires

88220 Xertigny
kilomètre 14,40
latitude 47.9891
altitude 489 m
longitude 6.39975
11

23h59:50 - Une révolution industrielle

Cette libération de l’esprit qui fait suite à la renaissance puis au siècle des lumières constitue un bouleversement considérable. Il n’a pas d’équivalent sur les autres territoires du monde et va s’y répandre comme une traînée de poudre dans les secondes qui nous restent.
Successivement les peuples se réveillent, réfléchissent, se révoltent, inventent de nouvelles formes de gouvernance. Des personnes de génie découvrent l’immensité de l’infiniment grand et de l’infiniment petit. Partout on mesure, on cartographie, on explore, on creuse, on expérimente.
On découvre l’énergie du charbon pour la mettre en mouvement dans des machines mille fois plus fortes que l’homme. On comprend mieux l’espace, la matière, les phénomènes physiques et chimiques. Les forces considérables de l’énergie calorifique libèrent les millions de travailleurs des champs qui depuis des millénaires arrachaient péniblement leur subsistance à la terre nourricière.
Ces gens libérés organisent la société pour qu’elle réponde aux besoins de chacun en matière d’éducation, de justice, de culture, de participation à la vie commune. Les progrès de la technologie semblent sans limite. Les besoins fondamentaux de chacun pouvant être couverts on ne souhaite plus désormais arrêter cette roue de la création permanente qui donne à l’homme un pouvoir presque divin sur le monde.
Informations complémentaires

88220 Xertigny
kilomètre 14,81
latitude 47.9916
altitude 460 m
longitude 6.40177
12

00h00 - Il est minuit

Il est minuit, notre journée humanitaire est bouclée.
L’emballement humain est à son paroxysme. Dans cette folie de libération, dans ce grand mécano, l’humanité a perdu quelques notions essentielles. Dans l’euphorie de la métamorphose elle a confondu le pouvoir d’une énergie libératrice, permettant à chacun de vivre décemment, avec une sorte de pouvoir sans limites. Ce pouvoir confère enfin à l’humanité cette puissance divine dont elle fut si longtemps un simple sujet.
Une euphorie qui l’a rendue aveugle aux dégâts qu’elle cause à la planète, sa grande maison.
Dans les quelques secondes finalisant cette journée nous sommes brutalement passés d’une grande irrationalité à une rationalité aveugle, exclusive. La grande invention de la monnaie qui permet de construire la société s’est retournée contre elle. Il n’y a plus que la finance qui compte. Elle prétexte le service rendu à la société pour mieux la contraindre. Elle épuise les ressources naturelles et les hommes sans en payer le prix ni le renouvellement. L’humanité n’honore pas la belle et grande idée des lumières. Cette pensée qui dit que, plutôt que de craindre un dieu ou un roi qui en applique les règles c’est à chacun d’être responsable devant les autres. Il est grand temps de raconter une nouvelle histoire, de décrire un monde plus juste, plus solidaire et plus respectueux de la nature qui nous nourrit et nous abrite. Ce n’est pas la planète qui est en danger mais bien l’humanité.
Informations complémentaires

88220 Xertigny
kilomètre 15,49
latitude 47.9971
altitude 479 m
longitude 6.40296

notes, commentaires & photos (1)

dominique le 01/01/2019 à 11:40
beau parcours faudrait juste contourne la grande propriete prive le chemin y est impraticable et revoir aussi balisage dans le roulier faut souvent chercher le bon chemin
Note moyenne
  • Imprimer »
  • Commenter /
    Evaluer »
  • Exporter sur GPS »
  • Signaler une anomalie »
  • Synchroniser sur mobile »
    Synchroniser sur mobile

      • Le parcours ou point d'intérêt est disponible pour être synchronisé avec un application mobile compatible.


    Consultez la liste des applications compatibles avec IGNrando‘.



    Consultez le processus de synchronisation.


  • Ajouter aux favoris »
  • Partager
    Partager

    Sur les réseaux sociaux


    Par mail