11 XT - Avec Claudon en 1629 (conte philosophique autour du Crochémont)

  • Thématique Culturel
  • Mis à jour le 10/04/2021
  • Identifiant 382271
Placement du signalement : Annuler   Terminer
Sélectionner le fond de carte
PLAN IGN
PHOTOS AERIENNES
CARTES IGN MULTI-ECHELLES
TOP 25 IGN
CARTES DES PENTES
PARCELLES CADASTRALES
CARTES OACI
CARTES 1950 IGN
CARTE DE L’ETAT-MAJOR (1820-1866)
TOPO MONDE ESRI
Afficher les points d'intérêt à proximité
Hébergements
Camping
Relais château
Gîte/chambre d'hôtes
Village vacances
Hôtel
Hébergements divers
Auberge de jeunesse
Refuge
Informations
Départ
Autres informations
Etape, fanion
Infos tourisme / Office de tourisme
Arrivée
Point de rencontre
Lieux d'intérêts
Col
Histoires et légendes
Parcs et jardins
Patrimoine Mondial de l'Unesco
Point Shopping
Art & Musées
Lac / Etendue d'eau
Lieux de mémoire
Parc animalier, Zoo
Points de vue, panorama
Patrimoine religieux
Château
Eglise, Abbaye, monastère
Lieu historique
Parc d'attractions
Point d'intérêt naturel
Lieux d'intérêt divers
Chute d'eau
Gorge
Monument & architecture
Patrimoine industriel
Réserve naturelle
Zone de pratique
Producteurs
Alcool
Ferme bio
Artisans
Poisson
Boulangerie / Pâtisserie
Produit de la ferme
Dégustation
Viande et charcuterie
Restauration
Restaurants / Brasserie
Tables d'hôtes
Cafés, Bars
Fast-Food
Pique-Nique
Services et Commerces
Parking
Commerces
Location
Transport
Garage / Réparation
Banques / Distributeurs
Revendeur cartes IGN
Autre
Autre
Echelle  
durée / niveau
Rando pédestre
02h - Facile
distance
4,1 km
type parcours
Boucle
altitude
435 m 76 m 378 m -76 m
Voir le profil altimétrique »
Lieu de départ
88220 Xertigny
accessibilite
prestations payantes
Non
type(s) de sol
Bitume
Graviers
Mots clés
moines, Famille, abbaye, paysages, conte, guerre_de_trente_ans, sorcellerie, moyen_âge, obscurantisme, éducation, école_de_la_république, la_Vôge, Citoyenneté, Xertigny, XVII°siecle, 17°siecle

Photos & vidéos (4)

description

Pour ce parcours nous vous proposons de suivre une petite histoire romancée et construite autour d’un fait dramatique vécu par Claudon Voillaume en 1629 à Amerey. Le contexte de l’époque est très chargé, nous sommes alors en pleine guerre de trente ans, les différents corps d’armées sans cesse mobilisés puis livrés à eux-mêmes ravagent continuellement la région. La peste décime elle aussi les populations par vagues successives et enfin cette période de troubles s’accompagne de croyances exacerbées et de pratiques occultes. Pour une meilleure expérience, nous vous conseillons de ne lire chaque fiche “info parcours„ ou “point d’intérêt„ que lorsque vous êtes au point indiqué sur la carte. Ainsi votre regard peut caresser les paysages à la manière dont Claudon a pu le faire il y a près de 400 ans. Vos émotions n’en seront que plus vives car elle a bien vécu le drame autour duquel cette histoire est construite.
A l’issue de cette plongée au début du XVII° siècle, le promeneur qui souhaite prolonger ses émotions sur cette période pourra lire le roman du Vosgien Pierre Pelot sur la guerre de trente ans et qui se déroule autour de Remiremont : “C’est ainsi que les hommes vivent„ aux éditions du seuil.
Pour chaque étape, arrêtez-vous, asseyez vous, procédez tranquillement à la lecture de ce récit, si vous êtes en famille c’est un moment à partager en se serrant les uns contre les autres. Cette Rando historique et romancée, établie autour d’un fait réel local, est expérimentale, n’hésitez donc pas à nous faire part de votre vécu sur cette balade en nous livrant vos impressions directement sur cette page IGN Rando. Nous vous en remercions, cela nous aidera peut-être à en construire de nouvelles.

Suivi de ce projet

La destination de ce texte et de ses voisins et d'en faire des randonnées animées. Pour connaître la poursuite de ce projet et ses évolutions pensez à créer un compte (gratuit) et à vous abonner à la communauté IGN Rando "Xertigny en Transitions". Vous y trouverez également la liste des points d'intérêt du territoire toujours proches de l'un ou l'autre des 15 sentiers de randonnée du Xertigny Tour.
Ce circuit 11 XT s'agrémentera prochainement d'une page ludique destinée aux enfants.

infos parcours (7)

1

Présentation de Claudon

Claudon vivait à Amerey, à l’écart du village, alors que cette grande rue n’existait pas encore. Elle vivait dans une cabane vétuste avec son grand père, l’unique survivant de sa famille, la dernière vague de peste ayant emporté ses parents et son frère. C’était une jolie fille assez grande et très indépendante. Elle élevait quelques chèvres et trois moutons qu’elle faisait paître sur les bords de chemin car elle ne possédait pas de terres. Une fois par mois elle se rendait à Fontenoy pour y vendre ses laines teintées ou confectionnées et quelques fromages. La ville était riche et les profits y étaient meilleurs qu’au marché de Bains. L’itinéraire pour s’y rendre était facile, il suffisait de descendre sur deux lieues le long du ruisseau du Bagnerot puis le long du Coney juste après le moulin au bois. Les rues commerçantes de Fontenoy toujours animées, le donjon majestueux au dessus de la colline, tout l’émerveillait dans cette riche bourgade. Une seule chose la terrorisait, c’était la tour des Lombards au bord de la rivière, elle renfermait une prison et on y entendait des cris de souffrance qui vous glaçaient le sang. Heureusement, elle connaissait les ruelles qui permettaient de l’éviter. Amerey possédait une petite abbaye sur les rives de l’Aître. Il arrivait qu’un moine l’accompagne les jours de marché sur le chemin de Fontenoy car il y avait là bas un monastère de Capucins beaucoup plus important avec qui l’abbaye était en relation. Ce moine qui faisait la liaison entre les deux établissements profitait de cette marche commune pour lui donner quelques rudiments d’instruction. Les gens d’Amerey jalousaient un peu cette fille qui ne se liait pas au village, qui ne faisait rien comme tout le monde et qui connaissait des gens à Fontenoy. Notre itinéraire nous emmène sur les traces des chemins qu’elle parcourait avec son petit troupeau. Tantôt elle descendait vers Amerey par le Crochémont et tantôt par le chemin de La Louvière. A travers ce parcours nous allons découvrir ce qui est arrivé à Claudon, une histoire somme toute assez banale à cette sombre époque, puisque ce sont des milliers de personnes qui l’on vécue de façon assez semblable en Lorraine.
Informations complémentaires

88220 Xertigny
kilomètre 0,05
latitude 48.0544
altitude 382 m
longitude 6.36426
2

Chemin de la Rappe

C’est par ce chemin que Claudon est partie à Fontenoy pour la dernière fois. Ce jour là, elle ne marchait pas; elle était menottée et attachée sur un chariot et c’est certainement à la tour des lombards qu’elle était conduite. Mais que s’était-il donc passé ? La veille ils étaient venu à plusieurs depuis le village, afin de lui signifier son arrestation pour crimes et sortilèges sur ordre de la prévôté.
A cette époque l'église menait une chasse impitoyable aux personnes accusées de sorcellerie sur le double crime de maléfice et d'apostasie. Les maléfices sont des méfaits commis sous couvert de sorcellerie tels qu'empoisonnements, blessures, maladies, atteintes aux récoltes etc… L'apostasie signifie quand à elle l'abandon de la foi chrétienne pour prendre le diable comme maitre, crime de lèse divinité passible de mort par le feu.
Informations complémentaires

88220 Xertigny
kilomètre 0,48
latitude 48.0534
altitude 394 m
longitude 6.35935
3

L'acte d'accusation

L’acte d’accusation qui lui fut lu était bien chargé : on lui reprochait d’avoir pactisé avec le diable pour accabler la communauté villageoise de nombreux maléfices. "On lui demanda si elle avait renié Dieu et pris le diable pour son maître, si elle avait donné une maladie à Nicolas Raguel d’Amerey, si elle avait fait mourir une vache de Vaubourg Colinchard et même deux ou trois veaux à Claude Gérardin, depuis combien de temps elle était sorcière, si par des imprécations elle n’a pas fait rompre la jambe du cheval de Blaison Grillot, fait malade et guéri l’enfant d’Isabelle Rouyer de Moyenpal, tari le lait des vaches de Pierron Vaubourg et de Mougeotte, fait mourir jean Vaubourg d’Amerey, tari le lait à la Maugette et à Marguerite Mourel, femme de Claude Demangel….." (extrait du livre de l’abbé Lemoine sur l’histoire de Xertigny). Une transcription intégrale des minutes du procès est consultable sur le site http://www.blamont.info/textes935.html Sorcellerie, sorciers en Lorraine - J.B. Ravold
Informations complémentaires

88220 Xertigny
kilomètre 1,46
latitude 48.046
altitude 414 m
longitude 6.35395
4

l'étang du Void du Fou

Nous sommes ici près de l’étang du Void du fou d'où part le ruisseau du Bagnerot qui rejoint le Coney aux manufactures royales de Bains. Claudon aimait bien cet endroit, elle y venait souvent en été pour se baigner. Un jour qu’elle faisait paître ses animaux près de cet endroit, Claudon surprit un homme du village qui sortait des taillis avec un chevreuil abattu sur ses épaules. C’était totalement interdit car la chasse était alors réservée au seigneur et contrevenir à la règle était passible de mort. L’homme insultât copieusement Claudon et la menaça des pires choses si elle ne tenait pas sa langue. Depuis, elle avait totalement oublié l’incident mais fait étrange, elle s’en est souvenue en voyant cette personne sur le banc des témoins lors de la lecture de l’acte d’accusation ….
Informations complémentaires

88220 Xertigny
kilomètre 2,01
latitude 48.0453
altitude 432 m
longitude 6.35847
5

Souvenir en prison

Lors de son séjour en prison, Claudon ressassait les maigres réponses qu’elle avait pu donner lors de son passage à la question. Ces gens l'avaient fait beaucoup souffrir pour lui faire avouer de nombreux maléfices et elle s’en voulait de ne pas avoir su expliquer qu’elle n’avait rien fait de tout ça. Elle n’avait pu dire et répéter que ceci “Nian Nian je suis une bonne chrétienne „ et “douce vierge Marie„ … Les petites gens comme moi, se disait-elle, n’ont pas assez de mots pour s’exprimer mais ils peuvent quand même penser des choses importantes… Et d’ailleurs si on lui disait qu’elle était possédée par satan, qui sait ? Peut-être que ça se pouvait ….
Une fois en marchant vers Fontenoy au côté de ce moine, il lui avait dit avoir séjourné plus jeune dans un monastère beaucoup plus important à Moyenmoutier. Il y avait étudié des écrits produits par des gens de la lointaine Grèce il y a, disait-il, plus de deux mille ans ! … Elle avait alors éprouvé une sensation étrange à l’égard de ce personnage si rempli de connaissances. Elle se souvenait avoir contemplé ici, depuis près de sa masure, le toit de l’abbaye en se demandant où se trouvaient les sources du savoir universel, des mystères de la vie. Elle avait un peu honte à cette heure car elle en avait même parlé à ses animaux. Effectivement ce serait tellement bien s’il existait un lieu où l’on trouverait réponses pour chacune des questions que l'on se pose...
Informations complémentaires

88220 Xertigny
kilomètre 2,62
latitude 48.045
altitude 432 m
longitude 6.36619
6

Evasion mentale

Dans sa prison de la tour des Lombards, pour oublier ses souffrances, les pensées de Claudon s'évadaient. Elle se revoyait assise sur cette fontaine, à l'aube d'une belle journée de printemps, comme elle le faisait souvent. Installée là, elle se laissait aller à imaginer un monde plus juste, où des lieux accueilleraient les enfants pour apprendre à lire, à compter, à comprendre des choses complexes et à les expliquer, à apprendre à réfléchir par soi-même, à vivre avec les autres en se respectant mutuellement. Dieu et le diable existent-ils vraiment se disait-elle… et l’amour est-ce que cela existe, repensant à ce moine avec qui elle avait conversé de nombreuses fois. Si ce monde du partage de la connaissance existait, elle aimerait tant y participer, apprendre elle aussi des choses dans les livres et les expliquer aux enfants pour que le monde soit meilleur au fur et à mesure qu’ils grandiraient avec lui...
Informations complémentaires

88220 Xertigny
kilomètre 3,78
latitude 48.0531
altitude 381 m
longitude 6.36847
7

S'il existait une école...

En France, on s’est longtemps déchiré autour de questions religieuses, on discutait sur de nombreux détails autour des mêmes croyances mais on s’étripait sur les nuances, les rituels, les dogmes… Alors on a fini par se dire, comme Claudon, que l’éducation, l’accès à une meilleure connaissance du monde pour le maximum de gens devait permettre une vie en société plus apaisée avec moins de violences. On a donc ouvert des écoles partout en ville et à la campagne, ensuite on a séparé l’éducation de la religion pour que les enfants bénéficient d'un enseignement indépendant de la diversité des convictions. A chacun ses croyances ou sa philosophie de vie, car elles aident à vivre à condition de respecter celles des autres sans qu’elles conditionnent ou n'influent sur la vie publique.
L’école d’Amerey, rêvée par Claudon, a mis bien longtemps à se construire. Elle est aujourd’hui fermée et les enfants vont désormais à l’école du centre de Xertigny. Ne croyons pas qu’aujourd’hui la lutte contre les croyances obscures soit un sujet dépassé. Il existe toujours nombre d’individus et de regroupements qui tentent d’imposer leur vision du monde et de la vie en société à travers le développement de nouveaux dogmes. Ils utilisent tous les outils et moyens à leur disposition; avez-vous entendu parler de Fake-News, de conspirationisme, de créationisme ?…. Le diable, comme dieu s’ils existent, c’est d’abord en nous même et si la science contribue à mieux connaître le monde, l’humanisme est un combat que chacun doit mener à sa mesure au quotidien contre l’obscurantisme.
Informations complémentaires

88220 Xertigny
kilomètre 4,02
latitude 48.0539
altitude 388 m
longitude 6.36587
Note moyenne
  • Imprimer »
  • Commenter /
    Evaluer »
  • Exporter sur GPS »
  • Signaler une anomalie »
  • Synchroniser sur mobile »
    Synchroniser sur mobile

      • Le parcours ou point d'intérêt est disponible pour être synchronisé avec un application mobile compatible.


    Consultez la liste des applications compatibles avec IGNrando‘.



    Consultez le processus de synchronisation.


  • Ajouter aux favoris »
  • Partager
    Partager

    Sur les réseaux sociaux


    Par mail