VILLAGE DU BROC

  • Thématique Lieux d'intérêt
  • Mis à jour le 13/05/2015
Placement du signalement : Annuler   Terminer
Sélectionner le fond de carte
CARTES / IGN
SCAN EXPRESS / IGN
CARTES TOPOGRAPHIQUES / IGN
CARTES TOPOGRAPHIQUES MONDE / ESRI
CARTES LITTORALES / SHOM/IGN
CARTES AERONAUTIQUES OACI / IGN
PHOTOS AERIENNES / IGN
CARTES DES PENTES / IGN
Afficher les points d'intérêt à proximité
Hébergements
Gîte/chambre d'hôtes
Village vacances
Hôtel
Divers
Auberge de jeunesse
Refuge
Camping
Relais château
Informations
Etape, fanion
Infos tourisme / Office de tourisme
Arrivée
Point de rencontre
Départ
Autres informations
Lieux d'intérêts
Art & Musées
Lac / Etendue d'eau
Lieux de mémoire
Parc animalier, Zoo
Points de vue, panorama
Patrimoine religieux
Château
Eglise, Abbaye, monastère
Lieu historique
Parc d'attractions
Point d'intérêt naturel
Divers
Chute d'eau
Gorge
Monument & architecture
Patrimoine industriel
Réserve naturelle
Zone de pratique
Col
Histoires et légendes
Parcs et jardins
Patrimoine Mondial de l'Unesco
Point Shopping
Producteurs
Artisans
Poisson
Boulangerie / Pâtisserie
Produit de la ferme
Dégustation
Viande et charcuterie
Alcool
Ferme bio
Restauration
Cafés, Bars
Fast-Food
Pique-Nique
Restaurants / Brasserie
Tables d'hôtes
Services et Commerces
Commerces
Location
Transport
Garage / Réparation
Banques / Distributeurs
Revendeur cartes IGN
Parking
Autre
Autre
Echelle  
latitude
43.8096
longitude
7.16821
altitude
460 m
adresse
24 r de la maionette
06510 Le Broc
accessibilite
services à proximité
Parking
Poste, boîte à lettres
Toilettes publiques
Transports en commun
Mots clés
le, Village, BROC

Photos & vidéos (1)

description

Les ligures sont les premiers habitants dont on peut attester la présence sur le territoire du Broc. A partir de 450 av JC, c’est au Castellaras du Moulinet, situé à l’ouest du village, que l’on retrouve les vestiges de vie en communauté ainsi que, dans sa périphérie, bon nombre d’enceinte agro- pastorales.
Les historiens attestent la présence de postes militaires romains sur le territoire du Broc dés la seconde moitié du IIe siècle après JC. Il subsiste, dans le quartier des Fondues, une inscription funéraire romaine en réemploi dans une ferme. Nous retrouvons le même phénomène dans le mur sud de l’église du village.
Né de la fusion de trois castra, le Broc a vu son implantation se déplacer sur divers sites au fil du temps.
Dés le début XIe siècle certains texte font référence à l’Eglise Saint Pierre de l’Olive située en contrebas du village actuel du Broc. En 1247, Saint Pierre de l’Olive devient un prieuré. Nous ne disposons, à l’heure actuelle d’aucune trace exacte de son implantation.
Au XIIe siècle, sera crée le premier castrum, le Castrum d’Olive. Son implantation se situerait à 800 mètres du village actuel, dans le quartier de Saint Germain. Ce château aurait été assiégé et vaincu par les troupes du compte de Provence au XIIIe siècle, au profit du Château du Broc.
Le second castrum est celui de Dos-Fraires. Il s’agit d’un habitat fortifié autrefois indépendant, rattaché au territoire de la commune du Broc en 1841. Le castrum est mentionné pour la première fois au milieu de XIIIe siècle. Il subsiste des vestiges de cette communauté au nord de la commune, dans l’environnement de la chapelle Sainte Marguerite.
Des trois castra, celui du Broc est le plus tardif, il est mentionné pour la première fois dans la première moitié du XIIIe siècle. Il comportait un château au sud duquel s’est développé par la suite un village.
Cet espace semble avoir été implanté sur un territoire plus ancien dénommé Olive, dont le centre, comme nous l’avons dit plus haut, n’a pas encore été localisé. La première église paroissiale d’Olive, dédiée à Saint Pierre, est devenue par la suite la chapelle Saint Michel, dont il subsiste des ruines en contrebas du village (cette dernière est citée en 1683).
En 1388, lors de la dédition de Nice à la Maison de Savoie, Dos Fraires reste sous sa tutelle, alors que le Broc reste fidele au Comté de Provence.
La frontière, en effet, mordait sur les rives droites du Var et de l’Estéron par centaines emprises telles Gattières ou Dos Fraires. Le Broc était le premier village français que les sujets du duc de Savoie rencontraient en venant du nord.
Cette position concéda au Broc un privilège considérable : le village, en effet, exerçait un droit de passage sur le Var, ce qui lui permit de devenir une place forte avec une activité commerçante importante : marchés hebdomadaires, foires, hôpital et douanes.
En 1760, Dos-Fraires est uni à la Provence par le Traité de Turin. Il faudra attendre 1841 pour que les deux communautés, celle de Le Broc et celle de Dos Fraires soient associées. La commune toute entière prit par la suite le nom de Le Broc.
Lorsque le Var ne constitua plus une frontière en 1860, la commune sera laissée à l’abandon, et connaitra un exode rural fort, avant de connaître un nouvel essor au début du siècle dernier, notamment grâce au développement de la zone industrielle, dont une partie des entreprises se situe sur le territoire de la commune.
  • Imprimer »
  • Commenter /
    Evaluer »
  • Signaler une anomalie »
  • Synchroniser sur mobile »
    Synchroniser sur mobile

      • Le parcours ou point d'intérêt est disponible pour être synchronisé avec un application mobile compatible.


    Consultez la liste des applications compatibles avec IGNrando‘



    Consultez le processus de synchronisation.


  • Ajouter aux favoris »
  • Partager
    Partager

    Sur les réseaux sociaux


    Par mail


Parcours avec ce point d'intérêt

LE BROC - La Chapelle Saint Sébastien - VTT FFC N°28

Randonnée / Provence-Alpes-Côte d'Azur

LE BROC - Le Tour de Saint Germain - VTT FFC N°31

Randonnée / Provence-Alpes-Côte d'Azur