La Nécropole de Notre-Dame-de-Lorette

  • Thématique Lieux d'intérêt
  • Mis à jour le 27/03/2019
Placement du signalement : Annuler   Terminer
Sélectionner le fond de carte
CARTES / IGN
SCAN EXPRESS / IGN
CARTES TOPOGRAPHIQUES / IGN
CARTES TOPOGRAPHIQUES MONDE / ESRI
CARTES LITTORALES / SHOM/IGN
CARTES AERONAUTIQUES OACI / IGN
PHOTOS AERIENNES / IGN
CARTES DES PENTES / IGN
Afficher les points d'intérêt à proximité
Hébergements
Camping
Relais château
Gîte/chambre d'hôtes
Village vacances
Hôtel
Divers
Auberge de jeunesse
Refuge
Informations
Départ
Autres informations
Etape, fanion
Infos tourisme / Office de tourisme
Arrivée
Point de rencontre
Lieux d'intérêts
Col
Histoires et légendes
Parcs et jardins
Patrimoine Mondial de l'Unesco
Point Shopping
Art & Musées
Lac / Etendue d'eau
Lieux de mémoire
Parc animalier, Zoo
Points de vue, panorama
Patrimoine religieux
Château
Eglise, Abbaye, monastère
Lieu historique
Parc d'attractions
Point d'intérêt naturel
Divers
Chute d'eau
Gorge
Monument & architecture
Patrimoine industriel
Réserve naturelle
Zone de pratique
Producteurs
Alcool
Ferme bio
Artisans
Poisson
Boulangerie / Pâtisserie
Produit de la ferme
Dégustation
Viande et charcuterie
Restauration
Restaurants / Brasserie
Tables d'hôtes
Cafés, Bars
Fast-Food
Pique-Nique
Services et Commerces
Parking
Commerces
Location
Transport
Garage / Réparation
Banques / Distributeurs
Revendeur cartes IGN
Autre
Autre
Echelle  
latitude
50.4019
longitude
2.71817
altitude
172 m
adresse
62153 Ablain-Saint-Nazaire
accessibilite
Mots clés
14-18, tourisme, guerre, bataille, artois, chemin, 1915, Projet Unesco sites funéraires mémoriels

Photos & vidéos (2)

contenus audio (1)

description

La nécropole de Notre-Dame-de-Lorette est située sur le territoire de la commune d'Ablain-Saint-Nazaire. Elle a été créée sur le site de l'ancien oratoire du XVIIIème siècle, fondé par un peintre du village après son retour de pèlerinage à Lorette en Italie, sur une colline de 165 m où les batailles qui se déroulèrent d'octobre 1914 à octobre 1915 firent 100 000 morts et autant de blessés.

Point d'intérêt décrit par Pascal G.
V1.0 mars 2016

Commémorer le sacrifice des combattants

Dès 1919, le site s'imposa comme l'espace par excellence où devait être commémoré le sacrifice de centaines de milliers de combattants.

Le petit cimetière créé en 1915 fut agrandi puis il reçut les années suivantes les corps de soldats français provenant de plus de 150 cimetières des fronts de l'Artois, de l'Yser et du littoral belge. C'est un décret présidentiel du 16 janvier 1924 qui décida la réalisation de ce vaste ensemble, le plus vaste des cimetières militaires français : 40 058 corps y reposent dans des tombes individuelles et dans sept ossuaires.



Sa surface est de 25 hectares. Deux grandes allées, bordées par les rangs de tombes individuelles forment, en se croisant, une vaste esplanade, vouée aux célébrations.

De part et d'autre, deux imposants monuments : la tour-lanterne (haute de 52 mètres, avec son phare visible à plusieurs kilomètres à la ronde) qui abrite une crypte ayant recueilli les corps de plusieurs milliers de soldats non identifiés, et la chapelle, oeuvre de Louis Cordonnier.


La tour-lanterne, comme la chapelle qui la jouxte, sont l'oeuvre de l'architecte lillois Louis Cordonnier et de son fils, fortement mis à contribution pour les reconstructions des villes de Flandres anéanties pendant la Grande Guerre. La chapelle, romano-byzantine par son style, comprend notamment des fresques religieuses et des vitraux qui évoquent les événements de la Grande Guerre et l'histoire religieuse et patriotique de la France. Les murs sont revêtus de plaques à la mémoire des soldats.

Elle comprend aussi un triptyque dédié à Notre Dame de Czestochowa, patronne vénérée des Polonais. Au dehors, une table d'orientation permet de mieux apprécier les sites des combats des collines d'Artois, sur l'axe Béthune-Arras. La table a été offerte par les membres de l'association des rescapés du train de Loos, près de Lille. On peut notamment porter son regard par delà les vallons, vers la colline de Mont-Saint-Eloi, dont l'abbaye n'est plus que ruines, et aussi vers celle de Vimy. Tout près, un monument rend hommage au général Maistre, qui commanda le 21ème corps d'armée.


Le 16 juillet 1950, sur l'initiative de l'association "Les Fils des Tués", eut lieu dans la crypte, en présence de Guy Mollet et de Louis Jacquinot, ministre des anciens combattants, l'inhumation du "Soldat inconnu de 1939-1945". Puis, en 1955, la crypte recueillit les cendres de déportés disparus dans les camps nazis.

Elle abrite également le corps du Soldat inconnu de la guerre d'Algérie et des combats du Maroc et de Tunisie (transféré en 1977) et celui du Soldat inconnu de la guerre d'Indochine (depuis 1980).



Dans le fonctionnement quotidien de la nécropole, il faut souligner la part importante prise par l'Association du monument de Notre-Dame-de-Lorette, fondée en 1920 par Mgr. Julien, évêque d'Arras, dont la Garde d'honneur assure bénévolement un service d'accueil et de présence à la tour-lanterne (de mars à novembre) auprès des visiteurs et lors des cérémonies, et ranime la flamme chaque dimanche (contact au 03.21.45.15.80).



La nécropole est entretenue par les équipes techniques de la direction interdépartementale des anciens combattants de Lille. Elle fait l'objet d'un important programme de rénovation, commencé en 2004.

Le Musée vivant 1914-1918

Il est situé sur la colline même, à 200 mètres de la chapelle. Il présente plus de 2 000 pièces de collection mais surtout il s'attache à reconstituer le cadre quotidien des soldats de la Grande Guerre : y sont reconstitués des abris souterrains avec installations téléphoniques, postes de secours et locaux spécifiques. Des animations audio-visuelles y sont effectuées et, à l'extérieur, sont proposées des reconstitutions de tranchées et de terrains de bataille. Il est ouvert tous les jours de 9 h à 20 h.

Infos pratiques

Adresse
Chemin de la Chapelle
Code Postal : 62153
Ville : Ablain-Saint-Nazaire
Département : Pas-de-Calais
Fermetures annuelles
Fermé du 16 décembre au 31 janvier
Horaires d'ouverture hebdomadaires
Tous les jours de 9h00 à 20h00 du 01/02 au 15/12.
Durée de visite à prévoir
Panneaux explicatifs en anglais et en allemand

Notre-Dame de Lorette, Cimetière et mémorial français

Les batailles de l’Artois en 1915

Projet d’inscription au patrimoine mondial de l’Unesco des Sites funéraires et mémoriels de la Première Guerre Mondiale

Nécropole nationale française de Notre-Dame-de-Lorette

Au milieu des plaines de l’Artois se dresse la colline de Lorette, l’un des meilleurs points d’observation stratégiques de la région. D’octobre 1914 à septembre 1915, elle fait l’objet de combats acharnés entre les armées française et allemande. Ces batailles de l’Artois, moins connues que celles de Verdun, ont pourtant constitué un épisode majeur de l’histoire de la Grande Guerre.

Notre-Dame-de-Lorette s’impose comme la plus grande nécropole militaire française, où reposent 43 063 corps répartis entre les tombes individuelles et les ossuaires. Créée à partir de 1915, elle reçoit par regroupement, les années suivantes, les corps de soldats français issus de plus de 150 cimetières des fronts de l’Artois, de l’Yser et du littoral belge. Le site présente une architecture funéraire d’ampleur, incluant une basilique de style romano-byzantin et une tour-lanterne de 52 m de haut, dont la crypte abrite les corps de plusieurs milliers de soldats non identifiés. Sept autres ossuaires sont répartis aux extrémités du cimetière.

Notre-Dame-de-Lorette est ainsi emblématique pour la France, mais l’est aussi récemment devenue à l’échelle internationale avec l’inauguration de l’Anneau de la mémoire, le 11 novembre 2014, par le Président de la République François Hollande. Symbole de l’émergence d’une nouvelle forme d’architecture mémorielle, l’Anneau rend hommage aux 579 606 hommes de toutes nationalités morts en Flandre française et en Artois entre 1914 et 1918.

source :
http://www.paysages-et-sites-de-memoire.fr/site/notre-dame-de-lorette/
  • Imprimer »
  • Commenter /
    Evaluer »
  • Signaler une anomalie »
  • Synchroniser sur mobile »
    Synchroniser sur mobile

      • Le parcours ou point d'intérêt est disponible pour être synchronisé avec un application mobile compatible.


    Consultez la liste des applications compatibles avec IGNrando‘



    Consultez le processus de synchronisation.


  • Ajouter aux favoris »
  • Partager
    Partager

    Sur les réseaux sociaux


    Par mail


Parcours avec ce point d'intérêt