Le Château de Pruines un témoin des maîtres de forges

  • Thématique Lieux d'intérêt
  • Mis à jour le 06/05/2021
Placement du signalement : Annuler   Terminer
Sélectionner le fond de carte
PLAN IGN
PHOTOS AERIENNES
CARTES IGN MULTI-ECHELLES
TOP 25 IGN
CARTES DES PENTES
PARCELLES CADASTRALES
CARTES OACI
CARTES 1950 IGN
CARTE DE L’ETAT-MAJOR (1820-1866)
TOPO MONDE ESRI
Afficher les points d'intérêt à proximité
Hébergements
Gîte/chambre d'hôtes
Village vacances
Hôtel
Hébergements divers
Auberge de jeunesse
Refuge
Camping
Relais château
Informations
Etape, fanion
Infos tourisme / Office de tourisme
Arrivée
Point de rencontre
Départ
Autres informations
Lieux d'intérêts
Art & Musées
Lac / Etendue d'eau
Lieux de mémoire
Parc animalier, Zoo
Points de vue, panorama
Patrimoine religieux
Château
Eglise, Abbaye, monastère
Lieu historique
Parc d'attractions
Point d'intérêt naturel
Lieux d'intérêt divers
Chute d'eau
Gorge
Monument & architecture
Patrimoine industriel
Réserve naturelle
Zone de pratique
Col
Histoires et légendes
Parcs et jardins
Patrimoine Mondial de l'Unesco
Point Shopping
Producteurs
Artisans
Poisson
Boulangerie / Pâtisserie
Produit de la ferme
Dégustation
Viande et charcuterie
Alcool
Ferme bio
Restauration
Cafés, Bars
Fast-Food
Pique-Nique
Restaurants / Brasserie
Tables d'hôtes
Services et Commerces
Commerces
Location
Transport
Garage / Réparation
Banques / Distributeurs
Revendeur cartes IGN
Parking
Autre
Autre
Echelle  
latitude
47.9839
longitude
6.39868
altitude
437 m
adresse
88220 Xertigny
accessibilite
Mots clés
Château, Chapelle, Maître_de_forges, Vallée_des_forges

Photos & vidéos (1)

description

La forge de Semouse est fondée en 1697 pour fournir le fer à la tréfilerie de Plombières-les-Bains, dans une vallée possédant l'eau et le bois en abondance, idéal pour l'activité métallurgique en plein essor au début du XVIIIe siècle. En 1833 la forge devient la propriété d'André Hildebrand (1787-†1862) puis de la famille de Pruines. Les propriétaires de la forge lui donnent un regain de vigueur en construisant l'annexe de la "Forge Neuve" en aval, des ateliers plus vastes en 1850, une écurie, un lavoir et des logements d'ouvriers, pour lesquels Victor de Pruines reçoit un prix à l'exposition universelle de 1867 dans la section œuvres sociales.
Victor de Pruines (1810-†1889), officier de gendarmerie natif du Cantal, devient le gendre d'André Hildebrand en épousant en 1839 à Xertigny sa fille Éléonore (1817-†1877). Propriétaire de la forge en 1862 à la mort de son beau-père, il est également conseiller général du canton de Xertigny entre 1848 et 1871. En 1885, il décide de construire sa résidence principale à la Forge de Semouse, un château de style néorenaissance.
Son fils Albert de Pruines (1842-†1922) prend la succession des forges de Semouse (laminage des tôles), de la fabrication de produits finis en fer battu, couverts, taillanderie, étrilles... à Plombières-les-Bains, et rachète la tréfilerie du Blanc-Murger en 1880. Il avait été également capitaine du 1er bataillon de garde nationale mobile des Vosges pendant la guerre franco-allemande de 1870, conseiller général du canton de Xertigny de 1871 à 1880 & de 1886 à 1919, conseiller municipal de Plombières en 1884, membre du conseil d'administration de la Société générale des Eaux minérales de Vittel et de la Compagnie des Thermes de Plombières, et président du conseil d'administration des Houillères de Ronchamp en Haute-Saône. Albert de Pruines s'attache à développer les liaisons entre ses trois usines, avec une locomotive puis avec une ligne à voie étroite récompensée en 1909 à l'exposition internationale de l'Est de la France pour son action en faveur de l'économie sociale et de la mutualité. En 1895, il construit à côté du château une chapelle de style néoroman (datation par tradition orale), destinée à accueillir les dépouilles de ses parents et des membres de sa famille.
À sa mort en 1922, ses possessions passent par héritage à ses deux filles. La forge cesse ses activités en 1947 et devient une scierie entre 1953 et les années 1970. L'usine est actuellement désaffectée. Le château est acheté par un artisan nancéien en 1984. Jusqu'à aujourd'hui, il ne fait l'objet d'aucune inscription ou classement au titre des monuments historiques, mais son identification a été intégrée dans les enquêtes thématiques régionales (ancienne métallurgie vosgienne), patrimoine industriel et architecture rurale de Lorraine (Vôge méridionale), réalisées par le service régional de l'inventaire.
D'autres maîtres de forges ont construit des châteaux au XIXe siècle, tels le château de La Chaudeau de la famille de Buyer, situé en Haute-Saône au sud de Le Clerjus, et le Château Puton construit au XVIIIe siècle par le maître de forges et fermier général Georges Puton (1679-1737). Tous ces châteaux ont été construits lors de la période la plus florissante des forges de la Vôge.
Note moyenne
  • Imprimer »
  • Commenter /
    Evaluer »
  • Signaler une anomalie »
  • Synchroniser sur mobile »
    Synchroniser sur mobile

      • Le parcours ou point d'intérêt est disponible pour être synchronisé avec un application mobile compatible.


    Consultez la liste des applications compatibles avec IGNrando‘



    Consultez le processus de synchronisation.


  • Ajouter aux favoris »
  • Partager
    Partager

    Sur les réseaux sociaux


    Par mail


Suggestions IGN

3518OT - Epinal / Bruyères / Vallée de la Moselle (Club Vosgien)

L'indispensable carte de randonnée IGN 3518OT aux alentours de Epinal, de Bru...
13,40 €

3519OT - Remiremont / Plombieres-Les-Bains / Pnr des Ballons des Vosges (Club Vosgien)

L'indispensable carte de randonnée IGN 3519OT aux alentours de Remiremont, de...
13,40 €

3419SB - BAINS-LES-BAINS / XERTIGNY / VAUVILLERS

L'indispensable carte de randonnée IGN 3419SB aux alentours de BAINS-LES-BAIN...
13,40 €