IGNrando, compagnon de vos découvertes  

 IGNrando', compagnon de vos découvertes ! Retrouvez notre sélection de cartes et de guides pour préparer et accompagner vos sorties cet hiver. Découvrir »

 

Choisel Breteuil, Herbouvilliers, Chevreuse, Les Sablons, Choisel, Breteuil

  • Thématique Randonnée
  • Mis à jour le 05/06/2018
  • Identifiant 141834
Placement du signalement : Annuler   Terminer
Sélectionner le fond de carte
PLAN IGN
PHOTOS AERIENNES
CARTES IGN MULTI-ECHELLES
TOP 25 IGN
CARTES DES PENTES
PARCELLES CADASTRALES
CARTES OACI
CARTES 1950 IGN
CARTE DE L’ETAT-MAJOR (1820-1866)
Open Street Map
Afficher les points d'intérêt à proximité
Hébergements
Auberge de jeunesse
Refuge
Camping
Relais château
Gîte/chambre d'hôtes
Village vacances
Hôtel
Hébergements divers
Informations
Arrivée
Point de rencontre
Départ
Autres informations
Etape, fanion
Infos tourisme / Office de tourisme
Lieux d'intérêts
Chute d'eau
Gorge
Monument & architecture
Patrimoine industriel
Réserve naturelle
Zone de pratique
Col
Histoires et légendes
Parcs et jardins
Patrimoine Mondial de l'Unesco
Point Shopping
Art & Musées
Lac / Etendue d'eau
Lieux de mémoire
Parc animalier, Zoo
Points de vue, panorama
Patrimoine religieux
Château
Eglise, Abbaye, monastère
Lieu historique
Parc d'attractions
Point d'intérêt naturel
Lieux d'intérêt divers
Producteurs
Dégustation
Viande et charcuterie
Alcool
Ferme bio
Artisans
Poisson
Boulangerie / Pâtisserie
Produit de la ferme
Restauration
Pique-Nique
Restaurants / Brasserie
Tables d'hôtes
Cafés, Bars
Fast-Food
Services et Commerces
Banques / Distributeurs
Revendeur cartes IGN
Parking
Commerces
Location
Transport
Garage / Réparation
Autre
Autre
Echelle  
durée / niveau
Rando pédestre
Moyen
distance
19,2 km
type parcours
Boucle
altitude
172 m 451 m 77 m -459 m
Voir le profil altimétrique »
Lieu de départ
78460 Choisel
accessibilite
prestations payantes
Non
type(s) de sol
Bitume
Sable
Terre

Photos & vidéos (1)

description

Sous bois en vallée de Chevreuse.
Château de Breteuil et de la Madeleine.
Le village de Choisel.

Conseil avisé.

Carrefour Milon.
Pour pique-niquer au Carrefour Milon, tourner dans le sens des aiguilles d'une montre.

Points d'interêt (7)

A

Parking du château

Parking
Très grande aire en bordure de la voie d 'accès au château.
Informations complémentaires

78460 Choisel
kilomètre 0,04
latitude 48.6759
altitude 166 m
longitude 2.02419
à proximité
Voir la fiche du point d'intéret »
B

Le Château de Breteuil

Château
Le château situé à l'emplacement du château de Breteuil s'appelait à l'origine Bévilliers ou Buvilliers, parce qu'en ce lieu s'élevaient, à l'époque gallo-romaine, deux villas (bis villae). La seigneurie est mentionnée pour la première fois en 1142 et la première référence à un manoir remonte à 1560
Le château appartient alors à la famille Le Jay. On[Qui ?] estime généralement que c'est dans les années 1580 que Nicolas Le Jay (mort en 1585) fait exécuter d'importants travaux qui donnent au logis son plan actuel. Selon d'autres historiens[Lesquels ?], ceux-ci seraient dus à Thibault Desportes, Grand Audiencier de la Chancellerie de France, qui achète le domaine par adjudication en 1596.
Le domaine passe d’oncles en neveux tout au long du XVIIe siècle. Ses propriétaires portent successivement le nom de Desportes, Chanteclerc, Renouard et enfin Breteuil[réf. nécessaire]. En effet, en 1712, Charles Le Tonnelier de Breteuil est l’héritier du dernier des Renouard et désormais le domaine sera transmis de père en fils jusqu’à l’époque actuelle. Claude-Charles, époux de Laura O’Brien de Clare, meurt en 1735[réf. souhaitée]. Son fils Claude Stanislas Le Tonnelier de Breteuil (1730-1784) fait de très importants travaux tant à l’intérieur qu’à l’extérieur. Apparaissent alors un « bosquet de la garenne » et un « bosquet chimérique », des « chambres de verdure », un « potager-verger en quatre terrasses », un « pavillon chinois », un « ha-ha », etc.
Deux autres ancêtres se distinguent au XVIIIe siècle, Gabrielle-Émilie de Breteuil (1706-1749), femme de sciences et Louis Auguste Le Tonnelier de Breteuil, ambassadeur puis ministre du Roi Louis XVI. C'est lui qui est chargé d'arrêter le Cardinal de Rohan, le 15 août 1785, à Versailles, lors du scandale de l'affaire du collier. Le baron de Breteuil est l'un des proches soutien de Marie-Antoinette et de Louis XVI.
Mis sous séquestre sous la Révolution française, le château est repris par Charles de Breteuil en 1802. Un jardin anglais succède au parterre et autres installations du XVIIIe siècle.
En 1820-1830, les murs de la cour sont détruits et les fossés sont asséchés. À la fin du XIXe siècle, d'importants travaux sont à nouveau réalisés pour Henry Le Tonnelier de Breteuil, VIIIe marquis de Breteuil : deux ailes en retour sont ajoutées au bâtiment du fond, les pavillons antérieurs sont surélevés, les communs sont reconstruits (seul le colombier est préservé)[réf. nécessaire]. Le château retrouve des jardins à la française grâce aux paysagistes Henri Duchêne et son fils Achille.
Le fumoir présente la scène de la réception du 12 mars 1881, avec Henri de Breteuil, le Prince de Galles et Léon Gambetta.
Député à l'époque, Henry de Breteuil reçoit le 12 mars 1881 Léon Gambetta et le futur Roi Edouard VII. Cette rencontre participera aux longs efforts diplomatiques en vue de la construction de l'Entente cordiale signée en 19043. En 1912, le jeune Prince de Galles, petit-fils d’Edouard VII, futur Edouard VIII, séjourne au château pour apprendre le français

http://www.breteuil.fr/fr/chateau-de-breteuil/chronologie.html
Informations complémentaires

78460 Choisel
kilomètre 0,41
latitude 48.6799
altitude 169 m
longitude 2.02342
Voir la fiche du point d'intéret »
C

Château de Dampierre-en-Yvelines

Château
La construction de l’ancien château de Dampierre remonte au XIIème siècle. Elle est attribuée à l’architecte Jean Duval. En 1670, l’ancien château est rasé. Le duc de Chevreuse, Honoré d’Albert de Luynes alors ministre de Colbert, ordonne la construction de l’actuel château de Dampierre. L’édifice de style classique, en briques et pierres sera construit sur les plans de Jules Hardouin Mansart.
Autrefois, la Seigneurie de Dampierre et le Duché de Chevreuse appartenait à Henri de Guise dit « le balafré ». A sa mort, c’est son fils Claude de Lorraine qui en hérita. L’épouse de ce dernier, la duchesse Marie de Rohan le transmit en 1663 au Duc de Luynes. Depuis lors, le château est propriété des Ducs de Luynes.

pour plus : https://fr.wikipedia.org/wiki/Ch%C3%A2teau_de_Dampierre
Informations complémentaires

78720 Dampierre-en-Yvelines
kilomètre 6,98
latitude 48.7042
altitude 87 m
longitude 1.989
Voir la fiche du point d'intéret »
D

Aire de pique-nique 'Milon'

Pique-Nique
Pique-nique sur le parking.
Informations complémentaires

78460 Chevreuse
kilomètre 11,29
latitude 48.7211
altitude 156 m
longitude 2.04914
à proximité
Voir la fiche du point d'intéret »
E

Château de la Madeleine

Château
HISTORIQUE
XIe : Guy 1er de Montlhéry et de Chevreuse fait édifier, sur le plateau dominant Chevreuse et contrôlant la voie Paris-Chartres, le donjon roman et la chapelle, protégés par une palissade en bois.
XIIe : L’aula, grande salle accueillant les manifestations de la puissance seigneuriale, est construite par Milon III. Aujourd’hui, ne subsiste qu’un mur percé de deux fenêtres séparant la haute cour de la basse cour.
XIVe : Pierre de Chevreuse, bourgeois anobli, transforme le château en citadelle urbaine. Il entreprend la reconstruction de la partie nord de l’enceinte avec trois tours, le tout muni de mâchicoulis et dote le châtelet d’entrée d’une terrasse destinée à accueillir des canons. Le donjon perd une travée au sud et deux contreforts imposants viennent renforcer la structure.
XVe : La châtellenie est érigée en baronnie par Charles VII. Colard de Chevreuse fait édifier deux tours carrées au sud reliées par une courtine munie de mâchicoulis sur arcades.
XVIe : La citadelle est agrandie pour servir de bastion catholique.
XVIIe : Le château est délaissé, mais demeure propriété de la famille de Luynes vivant à Dampierre.
XVIIIe : Pour sauver le donjon, les Dames de Saint-Cyr réduisent l’édifice d’un étage. Il est désormais couvert d’un toit à deux pentes et équipé de nouveaux contreforts au sud. Une porte d’entrée est percée en rez-de-chaussée. La chapelle Sainte-Madeleine est détruite.
1978 : Des travaux de consolidation sont entrepris par le propriétaire de l’époque, M. GOUPIL.
1987-90 : Des fouilles archéologiques sont effectuées. Les architectes Jean DEDIEU et Pascal CHOVIN dirigent la restauration du château pour le compte du Département qui en est devenu propriétaire en 1982.

voir: https://fr.wikipedia.org/wiki/Ch%C3%A2teau_de_la_Madeleine


Informations complémentaires
16 che jean racine
78460 Chevreuse
kilomètre 13,56
latitude 48.7098
altitude 147 m
longitude 2.04183
Voir la fiche du point d'intéret »
F

Château de Méridon

Château
Magnifique parc et château.
Informations complémentaires

78460 Chevreuse
kilomètre 16,41
latitude 48.6921
altitude 155 m
longitude 2.03516
Voir la fiche du point d'intéret »
G

Le Château de Méridon

Château
Au XIIIe siècle, Archambault reçoit le fief de Méridon de Pierre de Chevreuse.
En 1464, c’est Jean Langlois qui prend la suite du fief mais le manoir est déclaré en ruine, conséquence de la Guerre de Cent Ans.
En 1601, sous Jean de Péricard, c’est la première fois que le qualificatif de château est donné à l’hôtel de Méridon ;
En 1650, c’est Guillaume Dugué de Bagnols qui rachète le domaine de Méridon jusqu’à la fin du XVIIIe siècle. Le château n’est ensuite que ruines.
Monsieur Marquès di Braga, directeur du Crédit Foncier, acquiert les terres et fait construire jusqu’en 1883, à l’emplacement de l’ancien château, l’actuel château de style néo-renaissance.
En 1908, le domaine est racheté par le marquis de Breteuil qui le convertira en château de chasse à courre. Il louera Méridon à Madame Sullivan qui en fera l’une des plus belles demeures de la région.
Après la seconde Guerre Mondiale,il sera loué à l’État néerlandais puis vendu à une association néerlandaise.
Informations complémentaires

78460 Chevreuse
kilomètre 16,48
latitude 48.6924
altitude 154 m
longitude 2.0338
Voir la fiche du point d'intéret »

notes, commentaires & photos (1)

Les marcheurs bucoliques le 03/10/2016 à 16:32
Note moyenne
  • Imprimer »
  • Commenter /
    Evaluer »
  • Exporter sur GPS »
  • Signaler une anomalie »
  • Synchroniser sur mobile »
    Synchroniser sur mobile

      • Le parcours ou point d'intérêt est disponible pour être synchronisé avec un application mobile compatible.


    Consultez la liste des applications compatibles avec IGNrando’.



    Consultez le processus de synchronisation.


  • Ajouter aux favoris »
  • Partager
    Partager

    Sur les réseaux sociaux


    Par mail


Cartes associées