Génicourt sur Meuse

  • Thématique Lieux d'intérêt
  • Mis à jour le 18/02/2016
Placement du signalement : Annuler   Terminer
Sélectionner le fond de carte
PLAN IGN
PHOTOS AERIENNES
CARTES IGN MULTI-ECHELLES
TOP 25 IGN
CARTES DES PENTES
PARCELLES CADASTRALES
CARTES OACI
CARTES 1950 IGN
CARTE DE L’ETAT-MAJOR (1820-1866)
TOPO MONDE ESRI
Afficher les points d'intérêt à proximité
Hébergements
Camping
Relais château
Gîte/chambre d'hôtes
Village vacances
Hôtel
Hébergements divers
Auberge de jeunesse
Refuge
Informations
Départ
Autres informations
Etape, fanion
Infos tourisme / Office de tourisme
Arrivée
Point de rencontre
Lieux d'intérêts
Col
Histoires et légendes
Parcs et jardins
Patrimoine Mondial de l'Unesco
Point Shopping
Art & Musées
Lac / Etendue d'eau
Lieux de mémoire
Parc animalier, Zoo
Points de vue, panorama
Patrimoine religieux
Château
Eglise, Abbaye, monastère
Lieu historique
Parc d'attractions
Point d'intérêt naturel
Lieux d'intérêt divers
Chute d'eau
Gorge
Monument & architecture
Patrimoine industriel
Réserve naturelle
Zone de pratique
Producteurs
Alcool
Ferme bio
Artisans
Poisson
Boulangerie / Pâtisserie
Produit de la ferme
Dégustation
Viande et charcuterie
Restauration
Restaurants / Brasserie
Tables d'hôtes
Cafés, Bars
Fast-Food
Pique-Nique
Services et Commerces
Parking
Commerces
Location
Transport
Garage / Réparation
Banques / Distributeurs
Revendeur cartes IGN
Autre
Autre
Echelle  
latitude
49.0326
longitude
5.43639
altitude
212 m
adresse
21 Route Nationale de Belfort
55320 Génicourt-sur-Meuse
accessibilite

Photos & vidéos (1)

description

Ce village doit son origine à un établissement rural de la période gallo-romaine. Par une charte datée de 1047, l’évêque de Verdun, Thierry le Grand, abandonna à la collégiale de la Madeleine tout ce qu’il possédait à Genesii curti : la collégiale resta en possession de l’église et des biens de la cure jusque 1790. Dès le 11° siècle, l’église - mère de Génicourt desservait trois paroisses.
On constate au 12° siècle l’existence d’un petit fief avec maison forte, sous la suzeraineté de l’évêque de Verdun. Ce fief passa dans la suite en presque totalité dans la mouvance des Ducs de Bar qui, de plus, firent accepter la garde de Bar à la
«communautei des manans et habitants du village de Géneicourt», bien que celle-ci fut sous la haute seigneurie des évêques de Verdun. Le Duc, en revanche, s’engageait à protéger les habitants contre toute agression.
Vers l’an 1400, la seigneurerie appartint à une branche collatérale de la puissante famille d’Apremont. Plus tard à celle des Gournay(milieu du 16° siècle) , puis en 1619, à Nicolas Jappin,commissaire général des poudres et salpêtres de France, qui fit construire en 1623 le palais devenu par la suite l’hôtel de ville de Verdun. Les Seigneurs au 18° siècle furent les Vapy (1715), les du Rouvrois(1731), et enfin les Chastel de Villemont et d’Ambly (1757).
Le dernier châtelain , le Comte d’Ambly, (qu’il ne faut pas confondre de même nom au village d’Ambly), quitta le village de Génicourt en 1792: il devint Maréchal de camp au service de la Prusse et mourut en 1818 dans la Silésie.
Indépendamment de l’ancien château, en partie démoli, mais dont les remparts sont encore visibles, on remarque à Génicourt l’église, classée monument historique.
Note moyenne
  • Imprimer »
  • Commenter /
    Evaluer »
  • Signaler une anomalie »
  • Synchroniser sur mobile »
    Synchroniser sur mobile

      • Le parcours ou point d'intérêt est disponible pour être synchronisé avec un application mobile compatible.


    Consultez la liste des applications compatibles avec IGNrando‘



    Consultez le processus de synchronisation.


  • Ajouter aux favoris »
  • Partager
    Partager

    Sur les réseaux sociaux


    Par mail


Parcours avec ce point d'intérêt