IGNrando, compagnon de vos découvertes  

Participez à notre prochain atelier en ligne gratuit : "initiation à l'application mobile IGNrando", le mardi 21 mai à 18h30 - Inscrivez-vous »

 

Dud Corner Cemetery and Loos Memorial - Loos-en-Gohelle

  • Thématique Lieux d'intérêt
  • Mis à jour le 03/04/2016
Placement du signalement : Annuler   Terminer
Sélectionner le fond de carte
PLAN IGN
PHOTOS AERIENNES
CARTES IGN MULTI-ECHELLES
TOP 25 IGN
CARTES DES PENTES
PARCELLES CADASTRALES
CARTES OACI
CARTES 1950 IGN
CARTE DE L’ETAT-MAJOR (1820-1866)
Open Street Map
Afficher les points d'intérêt à proximité
Hébergements
Auberge de jeunesse
Refuge
Camping
Relais château
Gîte/chambre d'hôtes
Village vacances
Hôtel
Hébergements divers
Informations
Arrivée
Point de rencontre
Départ
Autres informations
Etape, fanion
Infos tourisme / Office de tourisme
Lieux d'intérêts
Chute d'eau
Gorge
Monument & architecture
Patrimoine industriel
Réserve naturelle
Zone de pratique
Col
Histoires et légendes
Parcs et jardins
Patrimoine Mondial de l'Unesco
Point Shopping
Art & Musées
Lac / Etendue d'eau
Lieux de mémoire
Parc animalier, Zoo
Points de vue, panorama
Patrimoine religieux
Château
Eglise, Abbaye, monastère
Lieu historique
Parc d'attractions
Point d'intérêt naturel
Lieux d'intérêt divers
Producteurs
Dégustation
Viande et charcuterie
Alcool
Ferme bio
Artisans
Poisson
Boulangerie / Pâtisserie
Produit de la ferme
Restauration
Pique-Nique
Restaurants / Brasserie
Tables d'hôtes
Cafés, Bars
Fast-Food
Services et Commerces
Banques / Distributeurs
Revendeur cartes IGN
Parking
Commerces
Location
Transport
Garage / Réparation
Autre
Autre
Echelle  
latitude
50.4602
longitude
2.77092
altitude
68 m
adresse
62750 Loos-en-Gohelle
accessibilite
Mots clés
14-18, tourisme, guerre, bataille, artois, chemin, britanniques, Projet Unesco sites funéraires mémoriels

Photos & vidéos (1)

description

Dud Corner Cemetery
Route de Béthune (RD 943)
62750 LOOS-EN-GOHELLE
OFFICE DE TOURISME ET DU PATRIMOINE DE LENS-LIÉVIN
+33 (0)3 21 67 66 66
http://www.tourisme-lenslievin.fr

En 1914, Rudyard Kipling, l’auteur du Livre de la Jungle, Prix Nobel de littérature en 1907, se fait le chantre de l’entrée en guerre de l’Empire britannique.
Fidèle à l’éducation reçue, son unique fils John, dédicataire en 1910 du fameux poème « If » (Tu seras un homme mon fils), veut s’engager. Refusé d’abord pour raisons de santé, l’influence de son père lui permettra d’incorporer les Irish Guards.

Il est aussitôt lancé dans la grande bataille d’Artois, déclenchée par les Alliés, en septembre-octobre 1915.
Dans la plaine de la Gohelle, les Britanniques vont utiliser, pour la première fois, le gaz chlorique, en réplique aux Allemands qui l’avaient déjà testé à Ypres.
Après l’effet de surprise initial, un changement de sens du vent va repousser les gaz vers les lignes anglaises et contribuer à l’échec d’une offensive, par ailleurs mal préparée.

« Nous sommes morts parce que nos pères ont menti ! »
Dans la seule journée du 25 septembre, les Britanniques enregistrent 8 500 victimes. Ils perdront au total 50 000 hommes, tués, blessés ou disparus.
Les noms de 20 000 d’entre eux sont inscrits au Loos Memorial qui ceint le Dud Corner Cemetery, à Loos-en-Gohelle. Y figure notamment celui du lieutenant John Kipling, tombé lors de son premier assaut le 27 septembre, à l’âge de 18 ans, et dont le corps n’avait pas pu être identifié.

Rudyard Kipling ne se consolera jamais de cette perte.
Jusqu’à sa mort en 1936, il cherchera en vain les traces de son fils, sillonnant chaque été les routes de la Gohelle en demandant : « Have you news of my boy Jack ? ».
Actif au sein de l’Imperial War Graves Commission, il imagine la belle formule gravée sur les stèles des soldats inconnus britanniques :
« Known unto God », « Connu de Dieu seul ».

Et il écrit dans ses Epitaphes de guerre ces paroles terribles :
« Si quelqu’un veut savoir pourquoi nous sommes morts / Dites-lui : parce que nos pères ont menti. »
;Le corps de John sera identifié en 1992, à 3 km de Loos, dans le Saint-Mary ADS Cemetery de Haisnes-lès-la-Bassée.

Pour aller plus loin...

La bataille de Loos (25 septembre - 19 octobre 1915)
http://www.cheminsdememoire-nordpasdecalais.fr/comprendre-et-approfondir/batailles/la-bataille-de-loos-25-septembre-19-octobre-1915.html

Les gaz
http://www.cheminsdememoire-nordpasdecalais.fr/comprendre-et-approfondir/armes/les-gaz.html

Le Front d’Artois et de Flandres (1914-1918) : les secteurs du Front
http://www.cheminsdememoire-nordpasdecalais.fr/comprendre-et-approfondir/le-champ-de-bataille/le-front-dartois-et-de-flandres-1914-1918-les-secteurs-du-front.html

Les caractéristiques nationales des nécropoles
http://www.cheminsdememoire-nordpasdecalais.fr/comprendre-et-approfondir/la-memoire-de-la-grande-guerre/les-caracteristiques-nationales-des-necropoles.html

Point d'intérêt décrit par Pascal G.
V1.0 mars 2016

Projet d’inscription au patrimoine mondial de l’Unesco des Sites funéraires et mémoriels de la Première Guerre Mondiale

Dud Corner Cemetery et Loos Memorial

Ce cimetière est un cimetière de regroupement britannique qui doit son nom Dud Corner (obus non explosé), au grand nombre d’obus allemands retrouvés intacts lorsque le terrain a été nettoyé après la guerre. Il contient aujourd’hui les tombes de 1 784 soldats britanniques et de 28 Canadiens. La plupart datent de la bataille de Loos de septembre 1915. Le mur entourant le cimetière forme le mémorial sur lequel sont inscrits les noms de 20 591 soldats disparus lors des batailles de Loos en 1915, de Béthune en 1918 et au cours de la guerre des tranchées.

source :
http://www.paysages-et-sites-de-memoire.fr/site/loos-en-gohelle/
Note moyenne
  • Imprimer »
  • Commenter /
    Evaluer »
  • Signaler une anomalie »
  • Synchroniser sur mobile »
    Synchroniser sur mobile

      • Le parcours ou point d'intérêt est disponible pour être synchronisé avec un application mobile compatible.


    Consultez la liste des applications compatibles avec IGNrando’



    Consultez le processus de synchronisation.


  • Ajouter aux favoris »
  • Partager
    Partager

    Sur les réseaux sociaux


    Par mail