La sorcellerie au 17° siècle

  • Thématique Lieux d'intérêt
  • Mis à jour le 04/04/2021
Placement du signalement : Annuler   Terminer
Sélectionner le fond de carte
PLAN IGN
PHOTOS AERIENNES
CARTES IGN MULTI-ECHELLES
TOP 25 IGN
CARTES DES PENTES
PARCELLES CADASTRALES
CARTES OACI
CARTES 1950 IGN
CARTE DE L’ETAT-MAJOR (1820-1866)
TOPO MONDE ESRI
Afficher les points d'intérêt à proximité
Hébergements
Gîte/chambre d'hôtes
Village vacances
Hôtel
Hébergements divers
Auberge de jeunesse
Refuge
Camping
Relais château
Informations
Etape, fanion
Infos tourisme / Office de tourisme
Arrivée
Point de rencontre
Départ
Autres informations
Lieux d'intérêts
Art & Musées
Lac / Etendue d'eau
Lieux de mémoire
Parc animalier, Zoo
Points de vue, panorama
Patrimoine religieux
Château
Eglise, Abbaye, monastère
Lieu historique
Parc d'attractions
Point d'intérêt naturel
Lieux d'intérêt divers
Chute d'eau
Gorge
Monument & architecture
Patrimoine industriel
Réserve naturelle
Zone de pratique
Col
Histoires et légendes
Parcs et jardins
Patrimoine Mondial de l'Unesco
Point Shopping
Producteurs
Artisans
Poisson
Boulangerie / Pâtisserie
Produit de la ferme
Dégustation
Viande et charcuterie
Alcool
Ferme bio
Restauration
Cafés, Bars
Fast-Food
Pique-Nique
Restaurants / Brasserie
Tables d'hôtes
Services et Commerces
Commerces
Location
Transport
Garage / Réparation
Banques / Distributeurs
Revendeur cartes IGN
Parking
Autre
Autre
Echelle  
latitude
48.0529
longitude
6.36787
altitude
383 m
adresse
88220 Xertigny
accessibilite
Mots clés
Histoire, Sorcellerie, Claudon_Voillaume, Procès, Fontenoy_le_château, Melchior_de_la_Vallée, inquisition

Photos & vidéos (2)

description

Claudon Voillaume du hameau de Amerey, jugée pour sorcellerie à Fontenoy le Château en 1629. Elle est morte sous la torture, c'est l'occasion de livrer ici quelques éléments sur cette période sombre de notre histoire.

Nicolas Rémy est né à Charmes en 1530. Après des études à Paris et à Toulouse, il débuta sa carrière comme lieutenant général au bailliage des Vosges à Mirecourt pour finir procureur général de Lorraine à Nancy, chargé d’instruire les procès en sorcellerie.
Les accusations de sorcellerie recouvraient les actes de maléfices (méfaits supposés être la cause de maladies, de mort, d’infertilité, de vénéfice ou empoisonnement, de mauvaises récoltes…) ainsi que l’apostasie (renoncement à la foi en dieu et pacte et commerce avec le diable).
Nicolas Rémy, l’inquisiteur, écrivait, dans son ouvrage « la Démonolâtrie » avoir envoyé au supplice en 16 ans « au moins 800 sorciers convaincus » et ajoutant qu’« un nombre à peu près égal avait échappé à la mort par la fuite ou par leur constance à ne rien avouer sous la torture ».
Nicolas Rémy est décédé en 1612 à Bayon, avant le décès de Claudon Voillaume, et on peut donc en conclure que ce n’est pas par ses horribles sentences que Claudon a perdu la vie mais peut-être sous celles de son fils.
Les personnes accusées de sorcellerie subissaient la torture pour les faire avouer. Lorsqu’elles n’avouaient pas elles finissaient par mourir dans d’atroces souffrances ou préféraient se suicider.
Claudon Voillaume est bien morte des suites des tortures endurées.
La présence d’avocats pour défendre les prévenus n’était pas autorisée car tout défenseur aurait immédiatement été considéré comme acquis au démon.
La "question ordinaire" ou "extraordinaire" consistait en quatre types de tortures appliquées graduellement : les grésillons (étau et grosse vis pour écraser les mains et les pieds), l’échelle (où le corps allongé est étiré par un tourniquet à crémaillère). En cas de résistance, on appliquait les deux suivants, les tortillons (supplice de l’échelle en garrottant les membres pour les comprimer à la limite de l’éclatement), l’estrapade (suspension durable du corps par les poignets, avec retombées brusques, puis lestage avec des pierres).
Le crime de sorcellerie était considéré comme le pire des crimes. La sentence commune était la mort en transportant la victime sur « la charrette d’infamie » jusqu’au bûcher. Celui-ci était composé en moyenne de trois stères de bois payés comme les autres frais du procès (frais des magistrats, arrestation, détention, chirurgien, bourreau, combustible etc.) par les biens de la victime...jusqu’au repas, toujours à ses frais, qui clôturait l’exécution de la sorcière.
Cette période qualifiée de « grande chasse aux sorcières » a sévi sur toute la Lorraine de 1555 à 1662. Notons enfin que cette croyance dans les forces obscures du démon était partagée par l’ensemble de la population et que personne ne remettait en cause la brutalité pour éradiquer cette malédiction démoniaque.


Complément historique :
Charles IV de Lorraine voulait remettre en cause son mariage avec Nicole la fille aînée d’Henri II, le précédent Duc de Lorraine et par qui il a obtenu son titre de duc. Afin d'arriver à ses fins, il fait condamner en 1631 Melchior de la Vallée, un riche abbé de Nancy pour sorcellerie, car c'est lui qui avait consacré ce mariage dont il ne voulait garder que le titre ducal. La condamnation de l'abbé pour sorcellerie invalidait de fait cette union avec Nicole. Pour parfaire l'image de cette triste période on voit ici que les accusations de sorcellerie et leurs détournements ne touchaient pas que le petit peuple. L'immense domaine dirigé par Melchior de la Vallée fut ensuite attribué à un groupe de moines chartreux qui fondèrent ensuite la chartreuse de Bosserville près d'Art sur Meurthe.

SOURCES :
Remy Nicolas, Procureur Général ou grand criminel ?
Voir l’ouvrage de Henry Najean « Le diable et les sorcières chez les Vosgiens » prix Erckmann-Chatrian 1970
et « Procès de sorcellerie aux 16ème et 17ème siècles en Lorraine » de Jacques Roehrig.

Le conte de Claudon Voillaume à suivre sur le circuit 11 XT

Ce sujet de la sorcellerie au 17° siècle est présenté dans un petit conte à suivre sur le circuit 11 intitulé Crochémont. Il illustre sous forme romancée l'histoire de cette pauvre Claudon morte des suites de la torture à Fontenoy le Château en 1629.
Pour une meilleure expérience, et connaître tous les développements du projet "Xertigny Tour", pensez à créer un compte ignrando et à vous abonner à la communauté "Xertigny en Transitions" à l'adresse https://ignrando.fr/fr/communautes/xertigny-en-transitions-nature-culture-environnement.
Note moyenne
  • Imprimer »
  • Commenter /
    Evaluer »
  • Signaler une anomalie »
  • Synchroniser sur mobile »
    Synchroniser sur mobile

      • Le parcours ou point d'intérêt est disponible pour être synchronisé avec un application mobile compatible.


    Consultez la liste des applications compatibles avec IGNrando‘



    Consultez le processus de synchronisation.


  • Ajouter aux favoris »
  • Partager
    Partager

    Sur les réseaux sociaux


    Par mail


Suggestions IGN

3518OT - Epinal / Bruyères / Vallée de la Moselle (Club Vosgien)

L'indispensable carte de randonnée IGN 3518OT aux alentours de Epinal, de Bru...
13,40 €

3519OT - Remiremont / Plombieres-Les-Bains / Pnr des Ballons des Vosges (Club Vosgien)

L'indispensable carte de randonnée IGN 3519OT aux alentours de Remiremont, de...
13,40 €

3419SB - BAINS-LES-BAINS / XERTIGNY / VAUVILLERS

L'indispensable carte de randonnée IGN 3419SB aux alentours de BAINS-LES-BAIN...
13,40 €

Parcours avec ce point d'intérêt