Grange monastique fortifiée de Galinières

  • Thématique Lieux d'intérêt
  • Mis à jour le 12/03/2021
Placement du signalement : Annuler   Terminer
Sélectionner le fond de carte
PLAN IGN
PHOTOS AERIENNES
CARTES IGN MULTI-ECHELLES
TOP 25 IGN
CARTES DES PENTES
PARCELLES CADASTRALES
CARTES OACI
CARTES 1950 IGN
CARTE DE L’ETAT-MAJOR (1820-1866)
TOPO MONDE ESRI
Afficher les points d'intérêt à proximité
Hébergements
Camping
Relais château
Gîte/chambre d'hôtes
Village vacances
Hôtel
Hébergements divers
Auberge de jeunesse
Refuge
Informations
Départ
Autres informations
Etape, fanion
Infos tourisme / Office de tourisme
Arrivée
Point de rencontre
Lieux d'intérêts
Col
Histoires et légendes
Parcs et jardins
Patrimoine Mondial de l'Unesco
Point Shopping
Art & Musées
Lac / Etendue d'eau
Lieux de mémoire
Parc animalier, Zoo
Points de vue, panorama
Patrimoine religieux
Château
Eglise, Abbaye, monastère
Lieu historique
Parc d'attractions
Point d'intérêt naturel
Lieux d'intérêt divers
Chute d'eau
Gorge
Monument & architecture
Patrimoine industriel
Réserve naturelle
Zone de pratique
Producteurs
Alcool
Ferme bio
Artisans
Poisson
Boulangerie / Pâtisserie
Produit de la ferme
Dégustation
Viande et charcuterie
Restauration
Restaurants / Brasserie
Tables d'hôtes
Cafés, Bars
Fast-Food
Pique-Nique
Services et Commerces
Parking
Commerces
Location
Transport
Garage / Réparation
Banques / Distributeurs
Revendeur cartes IGN
Autre
Autre
Echelle  
latitude
44.4231
longitude
2.90196
altitude
608 m
adresse
12130 Pierrefiche
accessibilite
Mots clés
abbaye, Aveyron, Occitanie, Pierrefiche, Galinières, cistercien, grangemonastique, donjon

Photos & vidéos (1)

description

À quelques kilomètres du village de Pierrefiche, en bordure du CD 45, se dresse l’ancienne et imposante grange monastique cistercienne de Galinières, dite “château de Galinières” (classé MH). Cette grange fut, de 1168 à 1791, le plus important des domaines ayant appartenu à l’abbaye cistercienne de Bonneval (au-dessus d’Espalion).
La grange est attestée sur le site dès le XII° s. Mais la présence de dolmens, de vestiges protohistoriques et gallo-romains à sa périphérie montre qu’une occupation humaine existait sur les lieux de façon continue, depuis plusieurs millénaires.
Selon les principes de Citeaux (règle de St Benoît), le système grangier cistercien permettait aux monastères cisterciens d’avoir une production la plus complète possible pour vivre en autarcie. Les granges comme Galinières étaient dotées de terres fertiles pour l’élevage et la production céréalière, de moulins, d’un système d’irrigation des prairies, d’un vivier pour l’approvisionnement en poissons, d’un vignoble, d’un four à pain, d’une chapelle, de corps de logis pour les moines convers, de dépendances pour le personnel, des animaux et du matériel, etc...
Galinières était un des greniers à blé de l’abbaye, mais sa richesse et sa réputation tenaient à l’élevage des ovins (moutons) puis des bovins (vaches) pratiqué à une grande échelle. Ce sont, en effet, les monastères d’Aubrac et de Bonneval qui furent, au XIV° s., les précurseurs de la célèbre transhumance sur les monts d’Aubrac.
Le site de Galinières n’était pas qu’une simple grange, il était en outre, un édifice prestigieux, le fleuron des possessions de l’abbaye. Symbole de pouvoir, largement représenté par l’imposant donjon, l’édifice était aussi, depuis le XIV° s., la résidence privilégiée des abbés de Bonneval. Bénéficiant de la bienveillance des évêques de Rodez, des grandes familles du haut-Rouergue et des Papes d’Avignon, il semblerait que les abbés aient voulu reproduire dans la pierre, l’empreinte de ces derniers. C’est ainsi que l’on observe dans l’architecture des similitudes avec les “livrées cardinalices” d’Avignon.
À la Révolution, le domaine fut confisqué puis vendu en lots comme bien national. Le site, devenu hameau, a cependant conservé sa vocation agricole.
Aujourd’hui, malgré la disparition d’une partie de son enceinte, la grange de Galinières est, avec la grange des Bourrines, près de Laissac, une des mieux conservées de l’ancien Rouergue. Certaines parties de ce château de style ogival ont été remaniées à différentes époques. Son noyau, constitué des bâtiments les plus anciens (le donjon et son corps de logis, ainsi que deux tours du XV° s.), conserve une élégance et une fière allure.
Le donjon et son corps de logis des XIII-XIV° s. sont, depuis plus d’une décennie, en cours de restauration.

visite du donjon

Des visites du donjon sont organisées, sur réservation, durant l'été.
Note moyenne
  • Imprimer »
  • Commenter /
    Evaluer »
  • Signaler une anomalie »
  • Synchroniser sur mobile »
    Synchroniser sur mobile

      • Le parcours ou point d'intérêt est disponible pour être synchronisé avec un application mobile compatible.


    Consultez la liste des applications compatibles avec IGNrando‘



    Consultez le processus de synchronisation.


  • Ajouter aux favoris »
  • Partager
    Partager

    Sur les réseaux sociaux


    Par mail


Suggestions IGN

2538OT - Sainte-Eulalie d'Olt

L'indispensable carte de randonnée IGN 2538OT aux alentours de Sainte-Eulalie...
13,40 €

Pack TOP25/SB : GR65 ® - Partie 2/4 : du Puy-en-velay à Guirande

Retrouvez dans ce pack l'ensemble des cartes IGN au 1:25.000 pour faire le GR...

À partir de: 13,40 €

Parcours avec ce point d'intérêt