L'ancien barrage et l'ancienne passerelle de Vaires

  • Thématique Lieux d'intérêt
  • Mis à jour le 18/12/2017
Placement du signalement : Annuler   Terminer
Sélectionner le fond de carte
PLAN IGN
PHOTOS AERIENNES
CARTES IGN MULTI-ECHELLES
TOP 25 IGN
CARTES DES PENTES
PARCELLES CADASTRALES
CARTES OACI
CARTES 1950 IGN
CARTE DE L’ETAT-MAJOR (1820-1866)
TOPO MONDE ESRI
Afficher les points d'intérêt à proximité
Hébergements
Auberge de jeunesse
Refuge
Camping
Relais château
Gîte/chambre d'hôtes
Village vacances
Hôtel
Hébergements divers
Informations
Arrivée
Point de rencontre
Départ
Autres informations
Etape, fanion
Infos tourisme / Office de tourisme
Lieux d'intérêts
Chute d'eau
Gorge
Monument & architecture
Patrimoine industriel
Réserve naturelle
Zone de pratique
Col
Histoires et légendes
Parcs et jardins
Patrimoine Mondial de l'Unesco
Point Shopping
Art & Musées
Lac / Etendue d'eau
Lieux de mémoire
Parc animalier, Zoo
Points de vue, panorama
Patrimoine religieux
Château
Eglise, Abbaye, monastère
Lieu historique
Parc d'attractions
Point d'intérêt naturel
Lieux d'intérêt divers
Producteurs
Dégustation
Viande et charcuterie
Alcool
Ferme bio
Artisans
Poisson
Boulangerie / Pâtisserie
Produit de la ferme
Restauration
Pique-Nique
Restaurants / Brasserie
Tables d'hôtes
Cafés, Bars
Fast-Food
Services et Commerces
Banques / Distributeurs
Revendeur cartes IGN
Parking
Commerces
Location
Transport
Garage / Réparation
Autre
Autre
Echelle  
latitude
48.8659
longitude
2.64802
altitude
40 m
adresse
77360 Vaires-sur-Marne
accessibilite

Photos & vidéos (5)

description

Commencés en 1848 et interrompus pendant quatorze ans, les travaux de construction de l'ancien barrage ont été effectués de 1862 à 1864.
Le barrage de Vaires était le barrage de prise d'eau du canal de Chelles mis en service en 1865 et permettait d'avoir un tirant d'eau ("mouillage") suffisant lors des périodes de basses eaux : 1,60 mètres au minimum.
En 1879, il est indiqué que le "mouillage a été porté à près de 2 mètres pour la Marne canalisée et à 1,80 mètres pour le canal de Chalifert".
Ce barrage a cessé d'être utile et a été submergé lors de la mise en service du barrage de Noisiel en 1886 situé deux kilomètres en aval.
A l'origine, le barrage de Vaires était surmonté d'une passerelle en charpente, accordée à la commune de Torcy. Le tablier s'appuyait sur les culées du barrage, la pile du pertuis et était supporté par une pile spéciale élevée au milieu du déversoir.

Lexique fluvial

Pour des informations complémentaires sur les termes utilisés, il peut être utile de consulter le lexique des Voies Navigables de France :
http://www.vnf.fr/vnf/lexique.vnf?action=welcome
ainsi que le lexique fluvial et batelier du site Histoire & Patrimoine des Rivières & Canaux, dédié au patrimoine des rivières et des canaux :
http://projetbabel.org/fluvial/lexique.htm

Par exemple, voici la définition de "pertuis" :
http://www.vnf.fr/vnf/lexique.vnf?action=initial&ID_word=7542&initial=P
http://projetbabel.org/fluvial/p.htm#Pertuis
et celle de "déversoir" :
http://www.vnf.fr/vnf/lexique.vnf?action=initial&ID_word=7233&initial=D
http://projetbabel.org/fluvial/d.htm#D%E9versoir

La demande de construction d'une écluse en 1878

Rapports et délibérations - Conseil général de Seine-et-Marne
pages 94-95
source BNF
http://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k6122260k

En ce qui concerne la rivière de Marne, j'aurai l'honneur de vous communiquer la copie d'une pétition par laquelle un certain nombre d'habitants de Lagny et des environs ont appelé l'attention de M. le Ministre des Travaux publics sur la nécessité de rétablir la navigation entre Vaires et Neuilly-sur-Marne, où elle est devenue impraticable depuis la construction du barrage de Vaires.

Les pétitionnaires font ressortir l'importance des relations commerciales de Torcy, Champs, Noisiel, Lognes, avec Lagny, Annet et même avec Meaux ; ils exposent que ces relations ont nécessité l'établissement d'un chemin reliant Lagny à Noisiel, au prix de lourds sacrifices, lequel cependant n'offre pas les avantages du transport par eau pour les marchandises lourdes et encombrantes, comme les engrais ou les denrées agricoles. Pour faire disparaître l'obstacle à la navigation que crée le barrage de Vaires, avec sa chute de 0m. 60c., ils demandent la construction dans ce barrage d'une écluse qui suffirait pour fournir une voie de communication appelée à rendre les plus grands services à la contrée. Il ne faut pas oublier, en effet, que c'est sur cette partie de la Marne que se trouve l'importante usine de Noisiel, dont les transports atteignent un mouvement journalier de cent tonnes.
La pétition me paraît très digne d'intérêt et je vous propose de l'appuyer d'un vœu favorable.

2 - En 1879, voici les informations données par le Préfet :
"J'ai adressé le 31 août 1878, à M. le Ministre des Travaux publics, copie des voeux que vous avez exprimés :
1° pour la suppression des droits de navigation ;
2° pour la construction d'une écluse au barrage de Vaires sur la Marne;
3° et pour le maintien en exploitation du chemin de fer de Lagny à Villeneuve-le-Comte et son achèvement dans la partie complémentaire vers Mortcerf.
Jusqu'à présent aucune réponse à ces communications ne m'est parvenue."

3 - En 1880, il est indiqué que "la partie du cours naturel de la Marne, correspondant au canal de Chelles, est à peu près abandonnée (entre Vaires et Neuilly)".

L'histoire de la passerelle

Rapports et délibérations - Conseil général de Seine-et-Marne - août 1894
Extrait pages 584-585
source BNF
http://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k6122302g

Au moment de la construction du barrage de Vaires, sur la Marne, en 1862, l'Etat y avait fait établir une passerelle en charpente pour piétons, incendiée en 1870, reconstruite l'année suivante et conservée depuis la suppression du barrage.

Cette passerelle, devenue sans utilité pour le service de la navigation, est restée en mauvais état; on a même dû y interdire la circulation pour prévenir les accidents. MM. les ingénieurs proposaient de la supprimer, sauf à faire revivre l'ancien bac qui existait autrefois sur ce point pour assurer les communications entre les deux rives de la rivière. Sur les réclamations qui se sont produites, contre cette suppression, de la part des communes voisines, demandant en même temps la construction d'un pont entre Vaires et Torcy, j'ai dû insister auprès de M. le Ministre des travaux publics pour éviter la démolition . de la passerelle avant qu'on soit fixé sur le sort réservé à la demande de création d'un pont. *

Par une dépêche du 27 février 1891, M. le Ministre a décidé d'abandonner la passerelle, telle qu'elle existait, au département ou aux communes de Vaires et de Torcy, qui demeureraient ainsi chargés de pourvoir à son entretien, s'ils jugent utile de la conserver.

Le dossier vous a été communiqué à la session d'avril 1891, pour vous permettre de statuer sur l'acceptation ou le refus de la proposition du -27 février précédent; aucune délibération n'a été prise à cet égard, mais le 19 août 1891, le Conseil général a autorisé la préparation du projet de pont sur la Marne entre Torcy et Vaires.

L'état de vétusté de la passerelle n'a fait que s'aggraver depuis trois ans. Dans un rapport qui vient de me parvenir sur une réclamation de M. Hubert Brierre, propriétaire à Vaires et maire de cette commune, M. l'ingénieur en chef de la navigation de la Marne rappelle la décision ministérielle du 27 février 1891 et demande si le Conseil général est disposé à accepter l'offre d'abandon qu'elle contient. Dans le cas contraire, l'état de délabrement de la passerelle pouvant faire redouter des accidents, le service de la navigation poursuivra la remise de cet ouvrage à l'administration des domaines, pour parvenir à la démolition et à la vente des matériaux.

Je dépose sur le bureau le dossier de l'affaire; je vous prie de vouloir bien l'examiner et en délibérer.

Les repères de nivellement de l'ancien barrage

Trois repères sont fixés sur la face aval, rive droite :
- un repère de type cylindrique
- deux repères liés à des échelles hydrométriques
fiche IGN du repère :
Matricule : L.E.B3 - 13d 40,003 m
Année de dernière observation : 1933 - Année de nouveau calcul : 1972 ALTITUDE NORMALE
Repère vu en place en 2006 et en 2017
Type : M REPERE CYLINDRIQUE DU NIVELLEMENT GENERAL
Voie suivie : RIVIERE LA MARNE RIVE DROITE
de : PONT DE LA DHUIS à : BARRAGE DE NOISIEL
Coté : Droit PK : 35,10 km Distance : -
Localisation :
Support : ANCIEN BARRAGE DE "VAIRES"
Partie support : MUR D'APPUI RIVE DROITE, FACE SUD-OUEST, FACE AVAL
Repèrements : A 5.75 M DE L'EXTREMITE COTE RIVIERE
A 0.55 M AU-DESSOUS DE L'ARETE SUPERIEURE
Note moyenne
  • Imprimer »
  • Commenter /
    Evaluer »
  • Signaler une anomalie »
  • Synchroniser sur mobile »
    Synchroniser sur mobile

      • Le parcours ou point d'intérêt est disponible pour être synchronisé avec un application mobile compatible.


    Consultez la liste des applications compatibles avec IGNrando‘



    Consultez le processus de synchronisation.


  • Ajouter aux favoris »
  • Partager
    Partager

    Sur les réseaux sociaux


    Par mail


Suggestions IGN

2414ET - Marne-La-Vallée / Forêts d'Armainvilliers / Forêts de Ferrières et de Crécy

L'indispensable carte de randonnée IGN 2414ET aux alentours de Marne-La-Vallé...
13,40 €

Pack TOP25/SB : GR14 ® (Sentier des Ardennes) - Partie 1/3 : De Paris à Château-Thierry

Retrouvez dans ce pack les 7 premières cartes IGN au 1:25.000 pour faire le G...

À partir de: 13,40 €