Service Carte à la carte

 

La Marne entre le Pont de Gournay et l'écluse de Chalifert - les repères de nivellement de 1933

  • Mis à jour le 15/01/2018
  • Identifiant 232880
Placement du signalement : Annuler   Terminer
Sélectionner le fond de carte
CARTES / IGN
SCAN EXPRESS / IGN
CARTES TOPOGRAPHIQUES / IGN
CARTES TOPOGRAPHIQUES MONDE / ESRI
CARTES LITTORALES / SHOM/IGN
CARTES AERONAUTIQUES OACI / IGN
PHOTOS AERIENNES / IGN
CARTES DES PENTES / IGN
Afficher les points d'intérêt à proximité
Hébergements
Camping
Relais château
Gîte/chambre d'hôtes
Village vacances
Hôtel
Hébergements divers
Auberge de jeunesse
Refuge
Informations
Départ
Autres informations
Etape, fanion
Infos tourisme / Office de tourisme
Arrivée
Point de rencontre
Lieux d'intérêts
Col
Histoires et légendes
Parcs et jardins
Patrimoine Mondial de l'Unesco
Point Shopping
Art & Musées
Lac / Etendue d'eau
Lieux de mémoire
Parc animalier, Zoo
Points de vue, panorama
Patrimoine religieux
Château
Eglise, Abbaye, monastère
Lieu historique
Parc d'attractions
Point d'intérêt naturel
Lieux d'intérêt divers
Chute d'eau
Gorge
Monument & architecture
Patrimoine industriel
Réserve naturelle
Zone de pratique
Producteurs
Alcool
Ferme bio
Artisans
Poisson
Boulangerie / Pâtisserie
Produit de la ferme
Dégustation
Viande et charcuterie
Restauration
Restaurants / Brasserie
Tables d'hôtes
Cafés, Bars
Fast-Food
Pique-Nique
Services et Commerces
Parking
Commerces
Location
Transport
Garage / Réparation
Banques / Distributeurs
Revendeur cartes IGN
Autre
Autre
Echelle  
durée / niveau
Canoë-Kayak
Moyen
distance
16,7 km
type parcours
Aller Simple
altitude
41 m 102 m 34 m -97 m
Voir le profil altimétrique »
Lieu de départ
100 qu auguste prevost
77500 Chelles
accessibilite
prestations payantes
Non
type(s) de sol
Graviers
Terre
Herbe

Photos & vidéos (3)

description

Le parcours peut être réalisé en VTT ou en canoë.
En VTT, il est préférable de suivre les bords de Marne de Gournay jusqu'au pont de Vaires (rive gauche), de traverser la Marne et de poursuivre jusqu'à Thorigny (rive droite).
Ensuite, il faut emprunter le pont Maunoury pour rejoindre Lagny et continuer à nouveau sur le rive gauche jusqu'à l'écluse de Chalifert.
Les bords de Marne sont en cours d'aménagements à Dampmart : ils permettront de rejoindre une passerelle en cours de construction à l'emplacement de l'ancien pont-aqueduc de la Dhuis, détruit en 1940.
En canoë, il est possible de remonter le Marne, en accostant en aval du barrage de Noisiel, qui est une zone dangereuse.

Le parcours passe à proximité de l'Ancienne Chocolaterie Menier, qui fut considérée, à la fin du 19ème siècle, comme la plus grande chocolaterie du monde.
La parcours longe également trois bases de loisirs, dont l'une, la Base de Vaires, accueillera l’ensemble des activités nautiques des Jeux olympiques (hors voile) en 2024.
L’aviron, sport historique des Jeux depuis 1900, profitera d’un large bassin d’eau calme. Le canoë-kayak disposera d’un parcours pour la course en ligne et d’un circuit de slalom, en construction.

1 - Les profils en long des cours d'eau français du Nivellement Général de la France.

source : Clozier René. Les profils en long des cours d'eau français . In: Annales de Géographie, t. 47, n°269, 1938. pp. 449-462;
http://www.persee.fr/doc/geo_0003-4010_1938_num_47_269_11674

1 - Depuis 1904, et surtout entre les deux Guerres, le Service des Forces Hydrauliques a fait dresser par le Service du Nivellement général de la France les profils de nombreux cours d'eau et torrents.
Le Service de Géodésie et de Nivellement, successeur du Service du Nivellement général de la France lorsque l'IGN a pris la suite, en 1940, du Service Géographique de l'Armée, a poursuivi les travaux jusqu'à la fin des années 1980.
Depuis cette date, les profils ne sont plus maintenus.

2 - La méthode utilisée pour obtenir les profils des cours d'eau.
Les profils sont sectionnés en un certain nombre de planches : chaque planche représente un nivellement de 20 km environ.
Elle figure le niveau de la rivière au moment des levés : aussi la date des levés est-elle toujours mentionnée.
En principe, comme les brigades sont sur le terrain pendant la belle saison, le niveau d'eau correspond aux périodes d'étiage sauf pour les rivières alpestres.
Par contre, si une crue se produit en cours d'opération c'est la hauteur de crue qui est reportée.
Mais, outre le niveau de l'eau, la planche relève certains repères de nivellement hors du lit de la rivière : ces repères offrent ainsi des moyens de contrôle sur les variations du niveau.

3 - L'objet de ce parcours est de recenser les repères de nivellement qui existaient en 1933 lors de la réalisation de la planche n°3 de la Marne, du pont de Gournay à l'écluse de Chalifert.
Il est à noter que cette planche fait l'objet d'annotations qui permettent de savoir quels sont les repères qui avaient disparu en 1967 ou en 1988.

L'évolution de la population entre 1900 et 2010

Le nombre d'habitants de chaque ville est celui qui figure sur les cartes IGN d'époque.

Année. . . . . .1900 . . .1950 . . . 2010
Gournay . . . . .341 . . 1 500 . . . 6 200
Chelles . . . . 4 683 . .14 700 . .51 000
Champs . . . 1 786 . . .2 600 . .24 300
Noisiel . . . . .1 248 . . 1 100 . .15 400
Vaires . . . . . . . 316 . . 5 100 . .11 800
Torcy . . . . . . 1 726 . . 1 900 . .22 100
Saint-Thibault 283 . . . .600 . . .6 500
Pomponne . . .661 . . . .900 . . .3 300
Lagny . . . . . .5 560 . . 8 300 . .20 400
Thorigny . . . 1 636 . . 2 700 . . .9 400
Montévrain . . .602 . . . .600 . . .9 600
Dampmart . . . 802 . . 1 100 . . .3 200
Chessy . . . . . . .326 . . . .300 . . .3 400
Chalifert . . . . . .191 . . . 200 . . .1 300
Total . . . . . . 20 161 .41 600 .187 900

Entre 1900 et 1950, la population a doublé, principalement pour les villes de Chelles et de Vaires.

Entre 1950 et 2010, la population a été multipliée par quatre, essentiellement du fait de la création de la ville nouvelle de Marne-la-Vallée, qui s'étale de Champs-sir-Marne à Chessy et au-delà.

La navigation sur la Marne au 19ème siècle

Les documents suivants décrivent les aménagements de la Marne durant le 19ème siècle et l'évolution de la navigation sur cette rivière.

- en 1827 :
https://ignrando.fr/fr/pointsinteret/fiche/details/id/243345/

- en 1855 :
https://ignrando.fr/fr/pointsinteret/fiche/details/id/242830/

- en 1877 :
https://ignrando.fr/fr/pointsinteret/fiche/details/id/243459/

- en 1891 :
https://ignrando.fr/fr/pointsinteret/fiche/details/id/243183/

Ces documents proviennent de la BNF.

réservé

réservé

Les crues mémorables de la Marne

Voici les côtes atteintes par la Marne lors de la crue de 1910 :

Chalifert . . . . . . . . . . . . .43,24
Pont-aqueduc Dhuis . . 43,14
Dampmart 1 . . . . . . . . . .42,49
Dampmart 2 . . . . . . . . . .42,37
Dampmart 3 . . . . . . . . . .42,13
Lagny pont de fer . . . . . 41,95
Vaires écluse . . . . . . . . . 40,31
Vaires pont . . . . . . . . . . . 41,04
Noisiel . . . . . . . . . . . . . . . 41,15
Noisiel en aval . . . . . . . . 40,97
Gournay pont . . . . . . . . . 40,04
Neuilly-sur-Marne . . . . . 39,70

La crue de 1910 est qualifiée de "crue centenale", car ce type de crue est supposé arriver tous les 100 ans.

En 1910, les trois-quarts du territoire de Gournay ont été sous les eaux, ainsi qu'une grande partie de la ville de Chelles, jusqu'à deux kilomètres à l'intérieur des terres.

Lors des études des lignes 16, 17 Sud et 14 Nord du Réseau de transport public du Grand Paris, un soin tout particulier a été apporté à l'étude des risques d'inondations du secteur de Chelles.
Le résultats des études est consultable à cette adresse :
http://www.enquetepubliqueuniqueligne16.fr/dossier-enquete-publique/Document_I-1/

Ce site fournit également des informations utiles :
http://www.lemarneux.fr/article-crue-centennale-de-la-marne-a-chelles-39787526.html

La Marne et l'environnement

Les îles de Chelles constituent une réserve naturelle régionale :
http://www.reserves-naturelles.org/iles-de-chelles

réservé

A compléter

Pour aller plus loin...

1 - les sites de l'IGN :
a - le géoportail, le portail national de la connaissance du territoire
https://www.geoportail.gouv.fr/
b - IgnRando, pour les activités Nature
https://ignrando.fr/fr/
c - Le serveur de fiches géodésiques
http://geodesie.ign.fr/fiches/index.php?module=e&action=visugeod
2 - le site des voies navigables
http://www.vnf.fr/vnf/home.vnf?action=vnf
et le site consacré à l'histoire et au patrimoine des rivières et des cours d'eau
http://projetbabel.org/fluvial/index.htm
3 - le Blog de l'association Riverains bords de Marne CHELLES 77500, site participatif qui publie des actualités concernant la rivière Marne et ses alentours...
http://www.lemarneux.fr/article-36587879.html
4 - Les offices de tourisme et communautés de communes
a - Marne et Gondoire
https://www.marneetgondoire-tourisme.fr/fr/accueil/
b - Paris - Vallée de la Marne
https://www.tourisme-pvm.fr/
http://www.valmaubuee.fr/grands-dossiers/bords-de-marne/
http://www.valmaubuee.fr/wp-content/uploads/2012/03/decouvertevm.pdf
http://www.valmaubuee.fr/environnement/bords-de-marne/
5 - Les villes décrites sur le site des Archives Départementales de Seine-et-Marne
http://archives.seine-et-marne.fr/champs-sur-marne
http://archives.seine-et-marne.fr/fiche-chelles
http://archives.seine-et-marne.fr/lagny-sur-marne-ville-de-foire
http://archives.seine-et-marne.fr/fiche-marne-la-vallee-et-disneyland-paris
http://archives.seine-et-marne.fr/fiche-noisiel-et-les-usines-menier
6 - Liens utiles
http://www.chateau-champs-sur-marne.fr/
http://archives.seine-et-marne.fr/la-famille-menier
la saga Menier : http://pone.lateb.pagesperso-orange.fr/
Le musée de Nogent-sur-Marne : L'histoire des bords de Marne, des canotiers et des guinguettes...
http://www.musee-nogentsurmarne.fr/presentation-du-musee.htm
Le Musée de la Grande Guerre à Meaux : http://www.museedelagrandeguerre.eu/

infos parcours (13)

1

Repère de nivellement L.E.B3 - 16 bis disparu en 1988

La borne kilométrique n° 161bis avait disparu en 1988
Pas de fiche IGN
Informations complémentaires
1 BIS prom des patis
77420 Champs-sur-Marne
kilomètre 1,35
latitude 48.8657
altitude 39 m
longitude 2.59329
2

Repère de nivellement L.E.B3 - 15a disparu en 1988

Pas de fiche IGN
Informations complémentaires

77186 Noisiel
kilomètre 1,85
latitude 48.8661
altitude 39 m
longitude 2.59946
3

Repère de nivellement L.E.B3 - 13f-II

Fiche IGN du repère :
Matricule : L.E.B3 - 13f-II 40,781 m
Année de dernière observation : 1933 - Année de nouveau calcul : 1972 ALTITUDE NORMALE
Repère vu en place en 1933
Type : R RIVET
Voie suivie : RIVIERE LA MARNE RIVE DROITE
de : PONT DE LA DHUIS à : BARRAGE DE NOISIEL
Coté : Droit PK : 33,30 km Distance : -
Localisation :
Support : BORNE KILOMETRIQUE NO 158BIS
Partie support : FACE SUPERIEURE
Informations complémentaires

77360 Vaires-sur-Marne
kilomètre 4,38
latitude 48.8577
altitude 39 m
longitude 2.62972
4

Repère de nivellement L.E.B3 - 13a-I disparu en 1968

La borne kilométrique n° 155 a disparu, peut-être lors de la construction de la centrale thermique, ou est maintenant sur la propriété d'EDF.
Fiche IGN du repère :
Matricule : L.E.B3 - 13a-I 41,353 m
Année de dernière observation : 1933 - Année de nouveau calcul : 2013 ALTITUDE NORMALE
Repère vu en place en 1933
Type : R RIVET
Voie suivie : MARNE (LA)
de : LE PONT DE GOURNAY à : CHALIFERT
Coté : Gauche PK : 36,30 km Distance : -
Localisation :
Support : BORNE KILOMETRIQUE NO.155
Partie support : FACE SUPERIEURE
Repèrements : AU CENTRE
AU SOMMET
Informations complémentaires

77360 Vaires-sur-Marne
kilomètre 7,48
latitude 48.8742
altitude 40 m
longitude 2.66016
5

Repère de nivellement L.AE - 16

Il existait un passage à niveau qui a été supprimé dans les années 1950 et remplacé par un pont.
Informations complémentaires

77400 Pomponne
kilomètre 8,11
latitude 48.8767
altitude 42 m
longitude 2.66708
6

Repères de nivellement L.E.B3 - 13 et L.AE - 17 disparus en 1967

Les repères de nivellement L.E.B3 - 13 et L.AE - 17 ont été déclarés disparus en 1967.
C'est très certainement à l'occasion des travaux liés à l'augmentation du nombre de voies que les deux repères ont disparus.
Fiche IGN du repère :
Matricule : L.E.B3 - 13 39,676 m
Année de dernière observation : 1933 - Année de nouveau calcul : 2013 ALTITUDE NORMALE
Repère vu en place en 1933
Type : M REPERE CYLINDRIQUE DU NIVELLEMENT GENERAL
Voie suivie : MARNE (LA)
de : LE PONT DE GOURNAY à : CHALIFERT
Coté : Gauche PK : 37,70 km Distance : -
Localisation : A "POMPONNE"
Support : PONT-RAIL
Partie support : MUR EN RETOUR AMONT , RIVE DROITE
Repèrements : A L'AXE
Informations complémentaires
6 r de la petite ferme
77400 Pomponne
kilomètre 8,83
latitude 48.8783
altitude 42 m
longitude 2.67698
7

Repère de nivellement L.AE - 18 bis disparu

pas de Fiche IGN du repère
Informations complémentaires
1 r du port
77400 Pomponne
kilomètre 9,38
latitude 48.8799
altitude 41 m
longitude 2.68453
8

Repère de nivellement L.E.B3 - 8a-III disparu en 1967

La borne kilométrique n° 151 a été remplacée par un poteau
Fiche IGN du repère :
Matricule : L.E.B3 - 8a-III 41,697 m
Année de dernière observation : 1933 - Année de nouveau calcul : 2013 ALTITUDE NORMALE
Repère vu en place en 1933
Type : R RIVET
Voie suivie : MARNE (LA)
de : LE PONT DE GOURNAY à : CHALIFERT
Coté : Gauche PK : 40,30 km Distance : -
Localisation :
Support : BORNE KILOMETRIQUE NO.151
Partie support : FACE SUPERIEURE
Repèrements : AU CENTRE
AU SOMMET
Informations complémentaires
169 qu de la gourdine
77400 Lagny-sur-Marne
kilomètre 11,37
latitude 48.8817
altitude 42 m
longitude 2.71176
9

Repère de nivellement L.AE - 20 disparu

La maison du garde-barrière a disparu lors du remplacement du passage à niveau par un souterrain.
Elle était encore visible sur les photos de 1950.
pas de fiche IGN pour le repère.
Informations complémentaires
49 r raymond poincare
77400 Thorigny-sur-Marne
kilomètre 11,66
latitude 48.8824
altitude 42 m
longitude 2.71491
10

Repère de nivellement L.AE - 21 disparu

La maison du garde-barrière a disparu lors du remplacement du passage à niveau par un souterrain.
Elle était encore visible sur les photos de 1950.
Fiche IGN du repère :
Matricule : L.AE - 21 48,074 m
Année de dernière observation : 1968 - Année de nouveau calcul : 1972 ALTITUDE NORMALE
Repère non retrouvé en 2015
Type : B REPERE BOURDALOUE
Voie suivie : VOIE FERREE
de : LAGNY à : MEAUX
Coté : Droit PK : 29,66 km Distance : -
Localisation : AU PASSAGE A NIVEAU NO 2 D'UN V.O. VERS LA D.105D
Support : MAISON DE GARDE-BARRIERE
Partie support : MUR DE FACADE, FACE VOIE
Repèrements : A 0.21 M DE L'EXTREMITE COTE "LAGNY"
A 0.53 M AU-DESSUS DU SOL
Informations complémentaires
8 r de l'abreuvoir
77400 Dampmart
kilomètre 13,23
latitude 48.8843
altitude 47 m
longitude 2.7359
11

Repère de nivellement L.E.B3 - 37-III disparu

Des travaux de canalisation ont été faits il y a plusieurs années. Cela a entraîné la disparition de la borne kilométrique n° 149 et donc celle du repère.
Fiche IGN du repère :
Matricule : L.E.B3 - 37-III 40,989 m
Année de dernière observation : 1967 - Année de nouveau calcul : 1972 ALTITUDE NORMALE
Repère non retrouvé en 2006
Type : R RIVET
Voie suivie : RIVIERE LA MARNE RIVE DROITE
de : PONT DE LA DHUIS à : BARRAGE DE NOISIEL
Coté : Droit PK : 42,30 km Distance : -
Localisation :
Support : BORNE KILOMETRIQUE NO 149
Partie support : FACE SUPERIEURE
Repèrements : A L'AXE
AU SOMMET
Informations complémentaires
10 A che des tartreux
77400 Dampmart
kilomètre 13,37
latitude 48.8831
altitude 40 m
longitude 2.73862
12

Repère de nivellement L.AE - 21-I PYLONE NO 30-7

Fiche IGN du repère :
Matricule : L.AE - 21-I 49,089 m
Année de dernière observation : 1968 - Année de nouveau calcul : 1972 ALTITUDE NORMALE
Repère vu en place en 1990
Type : R RIVET
Voie suivie : VOIE FERREE
de : LAGNY à : MEAUX
Coté : Gauche PK : 30,20 km Distance : -
Localisation :
Support : PYLONE NO 30-7
Partie support : SOCLE, FACE SUPERIEURE
Repèrements : A 0.08 M DE L'ARETE COTE "LAGNY" ET A 0.06 M DE L'ARETE COTE OPPOSE A LA VOIE
AU SOMMET
Informations complémentaires
66 B r du chateau
77400 Dampmart
kilomètre 13,84
latitude 48.8846
altitude 49 m
longitude 2.74326
13

Repère de nivellement L.AE - 23 TER disparu

Fiche IGN du repère :
Matricule : L.AE - 23 TER 52,871 m ***
Année de dernière détermination : 1985 ALTITUDE NORMALE
Repère non retrouvé en 2006 et en 2017
Type : REPERE BOULE
Voie suivie : VOIE FERREE
de : LAGNY à : MEAUX
Coté : Droit PK : 32,49 km Distance : -
Localisation : AU PASSAGE INFERIEUR "DU CHEMIN BLANC"
Support : PONT-RAIL
Partie support : PARAPET DU MUR EN AILE COTE "LAGNY", FACE EXTERIEURE
Repèrements : A L'EXTREMITE COTE ROUTE
Informations complémentaires

77400 Dampmart
kilomètre 16,88
latitude 48.8982
altitude 48 m
longitude 2.7631

Points d'interêt (33)

A

Le Pont de Gournay - la station hydrométrique de Gournay

Patrimoine industriel
Détruit pendant la guerre franco-prussienne de 1870, le pont métallique de Gournay fut reconstruit en 1872.
Il a été de nouveau détruit en 1940. Il a été remplacé par un pont en béton.
A l'occasion de ces différents travaux, 3 repères de nivellement ont disparu.
Il ne reste donc que 3 repères en place.
La station hydrométrique de Gournay, qui a remplacé la station du barrage de Noisiel, est à la hauteur du pont.
Il y a plusieurs années, la station était installée 400 mètres en aval.
http://www.hydro.eaufrance.fr/stations/H5841020&procedure=fiche-station
Informations complémentaires
100 qu auguste prevost
77500 Chelles
kilomètre 0,00
latitude 48.8654
altitude 34 m
longitude 2.5753
Voir la fiche du point d'intéret »
B

Repère de nivellement L.E.B3 - 17-I BIS

Patrimoine industriel
La borne kilométrique n° 162bis était en limite de la propriété d'André Ballu, maire de Gournay vers 1900.
fiche IGN du repère :
Matricule : L.E.B3 - 17-I BIS 38,606 m
Année de dernière observation : 1968 - Année de nouveau calcul : 1972 ALTITUDE NORMALE
Repère vu en place en 2006 et en 2017
Type : R RIVET
Voie suivie : RIVIERE LA MARNE RIVE GAUCHE
de : BARRAGE DE NOISIEL à : PONT DE GOURNAY
Coté : Gauche PK : 29,30 km Distance : -
Localisation : LE LONG DE LA PROMENADE ANDRE BALLU, A 50 M A L'EST DU CARREFOUR AVEC
L'AVENUE FAUSTIN BESSON
Support : BORNE KILOMETRIQUE NO 162 BIS
Partie support : FACE SUPERIEURE
Repèrements : A L'AXE
AU SOMMET
Informations complémentaires
48 BIS prom andre ballu
93460 Gournay-sur-Marne
kilomètre 0,38
latitude 48.8649
altitude 38 m
longitude 2.58018
Voir la fiche du point d'intéret »
C

Repère de nivellement L.E.B3 - 17 BIS

Patrimoine industriel
Fiche IGN du repère :
Matricule : L.E.B3 - 17 BIS 39,014 m
Année de dernière observation : 1968 - Année de nouveau calcul : 1972 ALTITUDE NORMALE
Repère vu en place en 2006 et en 2017
Type : M REPERE CYLINDRIQUE DU NIVELLEMENT GENERAL
Voie suivie : RIVIERE LA MARNE RIVE GAUCHE
de : BARRAGE DE NOISIEL à : PONT DE GOURNAY
Coté : Gauche PK : 29,60 km Distance : -
Localisation : LE LONG DE LA PROMENADE ANDRE BALLU
Support : GARAGE DE LA MAISON AU NO 76
Partie support : MUR DE FACADE NORD, FACE A LA MARNE
Repèrements : A 0.54 M DE L'EXTREMITE EST
A 0.48 M AU-DESSUS DU TROTTOIR
Informations complémentaires
76 prom andre ballu
93460 Gournay-sur-Marne
kilomètre 0,73
latitude 48.8647
altitude 38 m
longitude 2.5844
Voir la fiche du point d'intéret »
D

La Marne : Borne kilométrique n°160bis

Patrimoine industriel
Le bornage de la Marne navigable et des canaux a commencé avant la guerre franco-prussienne de 1870.
Un budget a été voté en 1869 par le Conseil Général de Seine-et-Marne.
Le kilomètre zéro est à Epernay.
Les bornes "bis" sont installées sur les bras non navigables de la Marne.
Informations complémentaires

77186 Noisiel
kilomètre 2,39
latitude 48.8643
altitude 37 m
longitude 2.60625
Voir la fiche du point d'intéret »
E

Repère de nivellement L.E.B3 - 15 non retrouvé en 1988

Patrimoine industriel
Le ponceau sur le chemin de halage est situé face à la Marne
Le repère de nivellement L.E.B3 - 15 n'a pas été retrouvé en 1988 et est en aval de la borne kilométrique n° 159bis.
Pas de fiche du repère.

Le bornage de la Marne navigable et des canaux a commencé avant la guerre franco-prussienne de 1870.
Un budget a été voté en 1869 par le Conseil Général de Seine-et-Marne.
Le kilomètre zéro est à Epernay.
Informations complémentaires

77186 Noisiel
kilomètre 3,34
latitude 48.8589
altitude 37 m
longitude 2.61607
Voir la fiche du point d'intéret »
F

Le barrage de Noisiel ou barrage de l'Etat

Patrimoine industriel
Le barrage de Noisiel , situé en face de l'usine Menier, a été construit de 1884 à 1887 et est l'une des rares applications du système Desfontaines.
La longueur totale de cet ouvrage d'art est de 60 mètres et sa largeur moyenne de 9 mètres.
La retenue d'eau, d'une hauteur de 2,5 mètres, a permis d'alimenter l'usine hydraulique de Noisiel, y compris pendant les plus basses eaux.
Cette retenue a eu également pour effet de submerger deux barrages situés à l'amont, dont le barrage de Vaires, et elle se fait sentir encore jusqu'à l'écluse de Chalifert, située à 12,5 kilomètres en amont.

Le barrage se divise en deux parties : le pertuis et le déversoir, reliés entre eux par une pile et s'appuyant à une culée, sur chacune des deux rives.

Comme le montre la photo actuelle du barrage, celui-ci a subi des transformations au cours du 20ème siècle.
Le fonctionnement du barrage est décrit ci-après et provient d'un journal édité en 1887.

Il reste à vérifier et à documenter les transformations qui ont eu lieu vers 1996 - 1998 : remplacement du pertuis à aiguilles par un pertuis à clapet, en amont de la culée et de la pile d'origine.
C'est à cette date que la station hydraulique de Gournay-sur-Marne a pris la suite de la station de "barrage de Noisiel" (amont et aval) où les relevés des hauteurs d'eau ont été effectués par le barragiste pendant plus d'un siècle.

Pour des informations complémentaires sur les termes utilisés, il peut être utile de consulter le lexique des Voies Navigables de France :
http://www.vnf.fr/vnf/lexique.vnf?action=welcome
ainsi que le lexique fluvial et batelier du site Histoire & Patrimoine des Rivières & Canaux, dédié au patrimoine des rivières et des canaux :
http://projetbabel.org/fluvial/lexique.htm

Par exemple, voici la définition de "pertuis" :
http://www.vnf.fr/vnf/lexique.vnf?action=initial&ID_word=7542&initial=P
http://projetbabel.org/fluvial/p.htm#Pertuis
et celle de "déversoir" :
http://www.vnf.fr/vnf/lexique.vnf?action=initial&ID_word=7233&initial=D
http://projetbabel.org/fluvial/d.htm#D%E9versoir

Les descriptions sur le fonctionnement du barrage, ci-après, proviennent d'un article paru dans le numéro du 11 juin 1887 de l'Etoile Mondaine et que l'on peut consulter sur le site de la BNF :
http://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k54882737/

Informations complémentaires

77360 Vaires-sur-Marne
kilomètre 3,87
latitude 48.8584
altitude 37 m
longitude 2.62357
Voir la fiche du point d'intéret »
G

Ancienne chocolaterie Menier

Patrimoine industriel
L'ancienne chocolaterie Menier a été déclarée "plus grande chocolaterie du Monde" en 1893 (exposition universelle de Chicago).
Le Moulin Saulnier, du nom de son architecte et construite en 1872, est classé monument historique.
Le batiment appelé "cathédrale" a été construit en 1907
Informations complémentaires

77186 Noisiel
kilomètre 3,91
latitude 48.8576
altitude 38 m
longitude 2.62295
Voir la fiche du point d'intéret »
H

Le Pertuis de Noisiel et le barrage de l'Usine Menier

Patrimoine industriel
Les moulins successifs de Noisiel, depuis le 12ème siècle, ont été construits sur un bras secondaire de la Marne, à un endroit où la Marne se rétrécit.
Il existait un pertuis sur le bras principal pour fournir suffisamment d'eau au moulin pendant les périodes de basses eaux de la Marne (un pertuis est un barrage avec un passage pour les bateaux).

Depuis 1825, le moulin est utilisé par M. Menier pour, notamment, la fabrication de chocolat.

En 1869, le pertuis a été remplacé par un ouvrage appelé "barrage de l'Usine" ou "premier barrage", quand le moulin a été reconstruit et est devenu le "Moulin Saulnier", du nom de son architecte.

Ce barrage permettait de fournir une chute d'eau importante aux machines hydrauliques du nouveau moulin, à une époque où la chocolaterie Menier prenait un essor considérable.

En 1887, a été mis en service un deuxième barrage, ou "barrage de l'Etat", construit 250 mètres en aval et dont le niveau était supérieur de 0,72 m au niveau du barrage de Vaires situé 2 kilomètres en amont.
De ce fait, le premier barrage a été submergé, tout comme, d'ailleurs, le barrage de Vaires.
Cependant, le nouveau barrage a permis de rétablir la navigation fluviale entre Vaires et le port de Noisiel et a, bien sûr, augmenté la chute d'eau du moulin Saulnier.

Aujourd'hui, seules sont visibles les culées, sur les rives, et les piles du barrage de l'Usine, au milieu de la rivière.
Sur la photo aérienne, on devine le déversoir du barrage recouvert d'un peu d'eau.

Pour plus d'informations sur le pertuis :
http://projetbabel.org/fluvial/p.htm#Pertuis
http://www.vnf.fr/vnf/lexique.vnf?action=initial&ID_word=7542&initial=P
Informations complémentaires

77360 Vaires-sur-Marne
kilomètre 4,25
latitude 48.8577
altitude 40 m
longitude 2.62779
Voir la fiche du point d'intéret »
I

Historique du chemin de fer industriel de la Chocolaterie Menier au 19ème siècle - source BNF

Patrimoine industriel
Voici l'historique du chemin de fer industriel tel qu'il apparaît dans les Rapports et délibérations du Conseil général de Seine-et-Marne.

1 - séance du 26 avril 1881
Rapport de la Commission de la voirie :
M. Menier a adressé le 13 janvier dernier à M. le Préfet, une pétition tendant à l'établissement d'un chemin de fer industriel de Noisiel à la station d'Emérainville (ligne de Paris à Mulhouse), ce chemin ayant lui-même un petit embranchement pour desservir une ferme dite du Buisson-Saint-Antoine.
La ligne, d'une longueur de 6.525 mètres, doit être établie en entier aux frais des demandeurs, sur les propriétés de MM. Menier, qui se bornent à demander des autorisations de voirie pour la traverse des routes et chemins.
Le projet qui vous est fourni établit que la voie projetée s'étend sur les communes de Noisiel, Torcy, Lognes et Emérainville et qu'elle rencontre sur son passage, outre quelques chemins vicinaux ou ruraux, la route départementale n° 17 bis, la route départementale n° 17 et le chemin de grande communication n° 51.
C'est à l'occasion de la traversée de ces dernières routes que votre avis est demandé par M. le Préfet, pour, après enquête préalable, le résultat vous en être soumis ou à la Commission départementale déléguée, pour être définitivement statué ce qu'il appartiendra. Quant à la traversée des chemins vicinaux ou ruraux, c'est à l'autorité municipale de chaque commune intéressée qu'il appartiendra de décider.
Votre Commission, sans approbation quant à présent du projet de MM. Menier, et soit que ces derniers se bornent à l'obtention d'autorisation de voirie, soit qu'ils provoquent une déclaration d'utilité publique suivant leur intérêt et la nécessité de cette mesure, estime qu'il y a lieu, avant tout, de procéder à une enquête avec accomplissement des formalités voulues en pareille matière.
En conséquence, elle vous propose avec M. l'ingénieur en chef :
1° d'autoriser M. le Préfet à mettre la demande de MM. Menier à l'enquête dans les communes d'Emérainville, de Lognes, de Torcy et de Noisiel;
2° d'autoriser en outre à prendre, après avis du Conseil général ou de la Commission départementale, déléguée à cet effet, un arrêté préfectoral constituant permission de voirie et autorisant la traversée des routes départementales n° 17 et 17 bis, ainsi que du chemin de grande communication n°51.
De semblables arrêtés seront demandés aux maires pour la traversée des chemins vicinaux ou ruraux. Les conditions de ces traversées et des redressements des voies de communication seront stipulées dans lesdits arrêtés, après avis des ingénieurs.
Votre Commission vous propose, enfin, d'ajourner au moment de l'approbation définitive, s'il y a lieu, l'examen des redevances qui pourraient être à réclamer aux postulants pour occupation temporaire d'une partie du domaine public, et d'autoriser la Commission départementale à procéder à cette fixation.

Réponse du Préfet :
M. le Préfet fait remarquer que les conclusions du rapport ne concordent pas exactement avec ses propositions.
MM. Menier ont songé à établir à leurs frais un chemin de fer industriel entre leur usine de Noisiel et la station d'Emérainville, sur la ligne de Mulhouse. Ils ont préféré cette direction à celle de Chelles pour éviter l'obligation de demander un décret déclaratif d'utilité publique. Cette procédure avait à leurs yeux certains inconvénients, l'Etat pouvant leur imposer, par la suite, au nom de l'intérêt général, l'obligation de transporter des voyageurs et des marchandises sur cette voie-ferrée qu'ils veulent construire pour le service exclusif de leur usine.
Ils ont donc acheté tous les terrains nécessaires à l'établissement de la voie entre Noisiel et Emérainville, pour que la voie passe exclusivement sur leur propriété, sans qu'il soit nécessaire de recourir à une déclaration d'utilité publique.
Sur ce parcours, la voie ferrée projetée devra cependant traverser plusieurs routes; à cet égard, ils ont à demander à l'administration une permission de voirie, permission qui, dans l'espèce, a une certaine importance.
M. le Préfet, pour ce motif, a tenu à consulter le Conseil général, quoi qu'en droit strict les préfets aient à ce point de vue tout pouvoir et puissent donner l'autorisation sans qu'il soit nécessaire de recourir au Conseil général. L'autorité municipale statuera dans chaque commune, après, enquête, en ce qui concerne les chemins vicinaux ou ruraux qui seront traversés; mais pour éviter des retards préjudiciables aux intéressés, il est d'avis que le Conseil général peut, sans attendre les résultats de l'enquête, l'autoriser en principe à accorder la permission de voirie au point de vue des routes départementales et du chemin de grande communication empruntés pour le passage.

2 - séance du 26 août 1881
En vertu de la délégation que vous lui aviez donnée le 26 avril dernier, la Commission départementale a examiné la pétition de MM. Menier, relative à l'établissement d'un chemin de fer industriel sur leurs propriétés entre Noisiel et Emérainville, et à l'autorisation de traverser les routes départementales nos 17 et 17 bis et le chemin de grande communication n° 51.
La Commission ayant donné un avis favorable à la demande de MM.. Menier, j'ai, par arrêté du 4 juillet 1881, accordé l'autorisation qu'ils demandaient, en fixant à 20 fr. pour chaque passage la redevance annuelle à payer au département.
A la rencontre, de la route n° 17 et du chemin n° 51, ces passages s'effectuent à niveau, mais pour la traversée de la route n° 17 bis, au lieu dit l'Arche Guédon, un passage en dessous est nécessaire. Il était d'ailleurs prévu; l'article 3 de l'arrêté d'autorisation a imposé, à MM. Menier la condition de présenter pour être préalablement approuvé, s'il y a lieu, un projet du travail qu'ils se proposent d'exécuter.
Le projet m'a été adressé. Il consiste à établir, pour le service de la route, un pont biais de 4 m. 50 d'ouverture, sous lequel passera le chemin de fer ; les remblais nécessaires seront exécutés aux abords.
La réalisation de ce projet, aux frais de MM. Menier, n'est pas sans avantage pour le département. Les dispositions prévues doivent préserver la route de l'envahissement des eaux qui se produit sur ce point en temps d'orage; c'est aussi une amélioration pour la côte de Torcy.
Je vous propose d'approuver le projet présenté, qui est accompagné d'un rapport favorable de MM. les ingénieurs des ponts et chaussées.
Informations complémentaires
1 A pl gaston menier
77186 Noisiel
kilomètre 4,45
latitude 48.8559
altitude 43 m
longitude 2.6296
Voir la fiche du point d'intéret »
J

Repère de nivellement L.E.B3 - 13f-I

Patrimoine industriel
La borne kilométrique n° 157 bis est toujours en place mais des travaux sont actuellement en cours à moins de 20 mètres de distance (voir ci-après). Il y a donc un risque de disparition de cette borne kilométrique.
fiche IGN du repère :
Matricule : L.E.B3 - 13f-I 40,450 m
Année de dernière observation : 1967 - Année de nouveau calcul : 1972 ALTITUDE NORMALE
Repère vu en place en 1967 et en 2017
Type : R RIVET
Voie suivie : RIVIERE LA MARNE RIVE DROITE
de : PONT DE LA DHUIS à : BARRAGE DE NOISIEL
Coté : Droit PK : 34,30 km Distance : -
Localisation :
Support : BORNE KILOMETRIQUE NO 157BIS
Partie support : FACE SUPERIEURE
Informations complémentaires

77360 Vaires-sur-Marne
kilomètre 5,42
latitude 48.8611
altitude 40 m
longitude 2.64131
Voir la fiche du point d'intéret »
K

Le Pont de Vaires - Torcy

Patrimoine industriel
Le pont de Vaires - Torcy a été inauguré en 1897. Il a été détruit lors de la seconde guerre mondiale, en 1940.
Sa reconstruction a eu lieu à la fin des années 1950. En 1975, lors de la création de la ville nouvelle de Marne-la-Vallée, le pont est doublé en aval.
Informations complémentaires

77200 Torcy
kilomètre 5,70
latitude 48.8617
altitude 40 m
longitude 2.64475
Voir la fiche du point d'intéret »
L

L'ancien barrage et l'ancienne passerelle de Vaires

Patrimoine industriel
Commencés en 1848 et interrompus pendant quatorze ans, les travaux de construction de l'ancien barrage ont été effectués de 1862 à 1864.
Le barrage de Vaires était le barrage de prise d'eau du canal de Chelles mis en service en 1865 et permettait d'avoir un tirant d'eau ("mouillage") suffisant lors des périodes de basses eaux : 1,60 mètres au minimum.
En 1879, il est indiqué que le "mouillage a été porté à près de 2 mètres pour la Marne canalisée et à 1,80 mètres pour le canal de Chalifert".
Ce barrage a cessé d'être utile et a été submergé lors de la mise en service du barrage de Noisiel en 1886 situé deux kilomètres en aval.
A l'origine, le barrage de Vaires était surmonté d'une passerelle en charpente, accordée à la commune de Torcy. Le tablier s'appuyait sur les culées du barrage, la pile du pertuis et était supporté par une pile spéciale élevée au milieu du déversoir.
Informations complémentaires

77360 Vaires-sur-Marne
kilomètre 6,17
latitude 48.8659
altitude 40 m
longitude 2.64802
Voir la fiche du point d'intéret »
M

L'Ecluse de Vaires et le canal de Chelles

Patrimoine industriel
Le canal de Chelles, parallèle à la Marne entre Vaires-sur-Marne et Neuilly-sur-Marne, traverse Chelles dans la partie sud de la ville. Il permet de contourner le barrage de Noisiel et d’éviter les eaux peu profondes au niveau de la réserve des îles de Chelles.
Il a été ouvert à la navigation en 1865.
L’entrée et la sortie du canal se font par deux écluses identiques : celle de Vaires en amont, où le niveau du canal se trouve 1,50 mètre en dessous du niveau de la Marne, et celle de Neuilly en aval, où le canal est alors 4 mètres au-dessus du niveau de la rivière. Toutes deux mesurent 51 mètres de long et 7,80 mètres de large.
source :
http://www.agglo-pvm.fr/canal-de-chelles/
Informations complémentaires
2 r de l'ecluse
77360 Vaires-sur-Marne
kilomètre 6,55
latitude 48.8687
altitude 40 m
longitude 2.65079
Voir la fiche du point d'intéret »
N

Repère de nivellement L.E.B3 - 13a disparu en 2009

Patrimoine industriel
Le repère L.E.B3 - 13a, dont la fiche figure ci-après, était fixé sur un ponceau du chemin de halage de la Marne.
Le chemin de halage a été transformé en promenade des bords de Marne en 2009.
A cette occasion, la passerelle a été remplacée par un nouvel ouvrage, ce qui a entraîné la disparition du repère.
fiche IGN du repère :
Matricule : L.E.B3 - 13a 39,902 m
Année de dernière observation : 1967 - Année de nouveau calcul : 1972 ALTITUDE NORMALE
Repère vu en place en 1988
Type : M REPERE CYLINDRIQUE DU NIVELLEMENT GENERAL
Voie suivie : RIVIERE LA MARNE RIVE DROITE
de : PONT DE LA DHUIS à : BARRAGE DE NOISIEL
Coté : Droit PK : 36,60 km Distance : -
Localisation :
Support : PONCEAU SUR UN RUISSEAU
Partie support : MUR EN RETOUR AVAL, RIVE DROITE, FACE A LA MARNE
Repèrements : A 0.38 M DU PIEDROIT RIVE DROITE
A 0.70 M AU-DESSUS DU SOL
Informations complémentaires

77400 Pomponne
kilomètre 7,70
latitude 48.8753
altitude 39 m